Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Noy et Gilbert en Thaïlande

histoire

L'Histoire du Pont sur la Rivière Kwai

20 Juin 2021 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Histoire, #Tourisme-Découverte-Visites

L'Histoire du Pont sur la Rivière KwaiL'Histoire du Pont sur la Rivière Kwai
L'Histoire du Pont sur la Rivière KwaiL'Histoire du Pont sur la Rivière Kwai

Toujours utilisé pour le trafic ferroviaire, le Pont sur la Rivière Kwai est devenu aujourd’hui une attraction touristique majeure de Kanchanaburi.

Les touristes sont nombreux (le week-end) à se photographier sur les rails et devant les trains qui l’empruntent.
Les touristes sont nombreux (le week-end) à se photographier sur les rails et devant les trains qui l’empruntent.
Les touristes sont nombreux (le week-end) à se photographier sur les rails et devant les trains qui l’empruntent.
Les touristes sont nombreux (le week-end) à se photographier sur les rails et devant les trains qui l’empruntent.
Les touristes sont nombreux (le week-end) à se photographier sur les rails et devant les trains qui l’empruntent.
Les touristes sont nombreux (le week-end) à se photographier sur les rails et devant les trains qui l’empruntent.
Les touristes sont nombreux (le week-end) à se photographier sur les rails et devant les trains qui l’empruntent.
Les touristes sont nombreux (le week-end) à se photographier sur les rails et devant les trains qui l’empruntent.

Les touristes sont nombreux (le week-end) à se photographier sur les rails et devant les trains qui l’empruntent.

 

Le roman de Pierre Boule et surtout le film hollywoodien qui en fut tiré (bien qu’il n’ait pas été tourné en Thaïlande) ont fait sa notoriété mondiale mais cette région fut avant tout le theatre d’un épisode dramatique de la Seconde Guerre Mondiale.

Après avoir débarqué en Thaïlande en décembre 1941 (voir cet article), les Japonais ont décidé de construire une voie ferrée pour relier la Thaïlande et la Birmanie, colonie britannique qu’ils occupaient.

Pour cela, à partir d'octobre 1942, ils réquisitionnèrent des travailleurs asiatiques et des prisonniers de guerre (anglais, américains, australiens, néo-zélandais, néerlandais) qui furent acheminés de Singapour et d’Indonésie.
Répartis en deux groupes (l’un en Birmanie, l’autre en Thaïlande), ils entreprirent la construction du "Chemin de Fer de la Mort" (Death Railway).

Subissant des conditions particulièrement pénibles, les hommes travaillant sur le chantier du Death Railway étaient parqués dans des camps dans la jungle, répartis au long du chantier de la voie ferrée.

L'Histoire du Pont sur la Rivière Kwai
L'Histoire du Pont sur la Rivière Kwai
L'Histoire du Pont sur la Rivière Kwai
L'Histoire du Pont sur la Rivière Kwai
L'Histoire du Pont sur la Rivière Kwai
L'Histoire du Pont sur la Rivière Kwai
L'Histoire du Pont sur la Rivière Kwai
L'Histoire du Pont sur la Rivière Kwai
L'Histoire du Pont sur la Rivière Kwai
L'Histoire du Pont sur la Rivière Kwai

Le nombre de morts est estimé à 13 000 prisonniers de guerre occidentaux 
et
 100 000 travailleurs asiatiques réquisitionnés.

 

Après la fin du chantier, certains prisonniers de guerre survivants furent transférés vers le Japon ou Singapour.
Beaucoup 
restèrent détenus sur place et les Japonais s’en servirent pour l’entretien du pont mais aussi de boucliers humains lors des bombardements alliés.

- cliquez sur les photos pour agrandir -- cliquez sur les photos pour agrandir -

- cliquez sur les photos pour agrandir -

Le franchissement de la rivière à Kanchanaburi nécessitait la construction d’un pont.
Un premier pont en bois (surnommé "the pack of cards" soit "le jeu de cartes" en français) fut achevé en février 1943 mais il s’effondra à 3 reprises. Par la suite le pont en bois fut entièrement démantelé car il obstruait la rivière, il ne reste donc plus aucun vestige du tout premier "pont sur la rivière Kwai".

L'Histoire du Pont sur la Rivière Kwai
L'Histoire du Pont sur la Rivière Kwai
L'Histoire du Pont sur la Rivière Kwai

Les japonais décidèrent rapidement de construire un autre pont  en béton et acier. Les travées semi-elliptiques en acier furent acheminées depuis Java.
Mis en service en octobre 1943, le pont en acier subit de nombreux bombardements de la part des Alliés mais durant 20 mois, il put être utilisé par les Japonais et ne fut irrémédiablement endommagé qu’en juin 1945.

L'Histoire du Pont sur la Rivière Kwai
L'Histoire du Pont sur la Rivière Kwai
L'Histoire du Pont sur la Rivière Kwai
L'Histoire du Pont sur la Rivière Kwai
L'Histoire du Pont sur la Rivière Kwai
L'Histoire du Pont sur la Rivière Kwai

La voie ferrée fut fermée en 1947. Plusieurs années plus tard, suite au succès du film "The Bridge on the River Kwai" (1957), le pont fut restauré, certains éléments remplacés et le site fut aménagé, devenant une destination prisée en particulier par les touristes anglo-saxons. 

L'Histoire du Pont sur la Rivière Kwai
L'Histoire du Pont sur la Rivière Kwai
L'Histoire du Pont sur la Rivière Kwai
L'Histoire du Pont sur la Rivière Kwai
L'Histoire du Pont sur la Rivière Kwai
L'Histoire du Pont sur la Rivière Kwai

Le saviez-vous ?

La rivière qui coule sous le "pont de la rivière Kwai" devrait en réalité s’appeler "rivière Khlong"

La Mae Khlong แม่กลอง se forme à Kanchanaburi par la confluence de 2 cours d’eau :

  • Kwai Noi แควน้อย ("le petit affluent") qui vient du district de Thong Pha Pum ทองผาภูมิ
  • Kwai Yai แม่น้ำแควใหญ่ ("le grand affluent") qui vient du district de Si Sawat ศรีสวัสดิ์
L'Histoire du Pont sur la Rivière Kwai

Au début des années 1960s, elle fut renommée "River Kwai" à cet endroit afin de profiter de la notoriété du film éponyme (elle reprend le nom de Mae Khlong en aval de Kanchanaburi).

------------------------------------------------------------------------------------------------

Voir également :

Lire la suite

A propos du nom des villes en Thaïlande

16 Juin 2021 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Parlons Thaï, #Histoire

 

Comme dans tous les pays du monde, les noms de la plupart des villes et lieux de Thaïlande renvoient à des références géographiques ou historiques.

(cliquez sur la carte ci-dessous pour voir quelques exemples)

- cliquez pour agrandir -

- cliquez pour agrandir -

 

Selon un principe identique à ce que l'on connaît dans les langues européennes, certains mots, plus liés à la géographie et à l'histoire sont utilisés comme préfixe ou suffixe dans les noms de villes.

Ce sont les équivalents par exemple de :

  • "ville", "château", "bourg",... en français
  • "town", "castle", "pool",... en anglais
  • "stadt", "haffen", "burg",... en allemand
  • etc...

Pour ce faire, la langue thaïe a aussi emprunté et/ou transformé des mots issus d'autres langues (sanskrit, chinois, khmer,…).

 

 

Voici les exemples les plus fréquents :

  • Nakhon  นคร

Dérivé du sanskrit "nagar" qui signifie "cité, ville, résidence royale", ce mot désigne aussi un lieu de vie dans la mythologie hindoue. "Nakhon" est le préfixe (parfois suffixe) le plus fréquemment rattaché à un nom de ville en Thaïlande.

A propos du nom des villes en Thaïlande
A propos du nom des villes en Thaïlande
A propos du nom des villes en Thaïlande
A propos du nom des villes en Thaïlande
A propos du nom des villes en Thaïlande
A propos du nom des villes en Thaïlande
  • Thani  ธานี

Egalement emprunté au sanskrit, ce mot veut aussi dire "ville, cité". Il a été mis en usage au Siam sous le règne de Rama IV (2ème partie du 19ème siècle). "Thani" est utilisé comme un suffixe, que l'on retrouve rattaché à de nombreux noms de ville en Thaïlande.

A propos du nom des villes en Thaïlande
A propos du nom des villes en Thaïlande
A propos du nom des villes en Thaïlande
A propos du nom des villes en Thaïlande
A propos du nom des villes en Thaïlande
A propos du nom des villes en Thaïlande
  • Buri  บุรี

Encore emprunté au sanskrit, et bien que souvent traduit par "ville" ou "cité", ce mot évoque en fait une forteresse (c'est l'équivalent en français de "Fort") avant d'être une agglomération."Buri" est beaucoup utilisé comme suffixe et plus rarement en préfixe.

A propos du nom des villes en Thaïlande
A propos du nom des villes en Thaïlande
A propos du nom des villes en Thaïlande
A propos du nom des villes en Thaïlande
A propos du nom des villes en Thaïlande
A propos du nom des villes en Thaïlande
  • Chiang  เชียง

Ce mot vient du chinois "cheng" voulant dire "muraille entourant et protégeant la ville". Dans le nord de la Thaïlande (région du Lan-na, littéralement "million de rizières"), on trouve plusieurs villes où "Chiang" est utilisé comme préfixe.

A propos du nom des villes en Thaïlande
A propos du nom des villes en Thaïlande
A propos du nom des villes en Thaïlande
A propos du nom des villes en Thaïlande
A propos du nom des villes en Thaïlande
A propos du nom des villes en Thaïlande
  • Samut  สมุทร

Dérivé du sanskrit "samudra" qui signifie "océan, mer" le mot "Samut" est utilisé comme préfixe pour des villes proches du bord de mer, souvent à l'embouchure d'une rivière.

A propos du nom des villes en Thaïlande
A propos du nom des villes en Thaïlande
A propos du nom des villes en Thaïlande
A propos du nom des villes en Thaïlande
A propos du nom des villes en Thaïlande
A propos du nom des villes en Thaïlande
  • Bang  บาง

Ce mot signifie "endroit près de l'eau". Utilisé comme préfixe, "Bang" sert à désigner des lieux qui n'étaient à l'origine que de petites implantations situées en bord de mer ou de rivière.

A propos du nom des villes en Thaïlande
A propos du nom des villes en Thaïlande
A propos du nom des villes en Thaïlande
A propos du nom des villes en Thaïlande
A propos du nom des villes en Thaïlande
A propos du nom des villes en Thaïlande

 

  • Mueang  เมือง

Ce mot siamois signifie "lieu de résidence de personnes qui se sont regroupées en communauté".

Pour toutes les capitales provinciales, "Mueang", placé comme préfixe avant le nom de la ville, est le terme administratif qui désigne le district formant l'agglomération (ville+périphérie).

อำเภอเมืองชลบุรี = "Amphoe Muang Chonburi" >>>>

  • Krung  กรุง

Ce mot d'origine khmère est réservé à la désignation formelle des villes-capitales. Placé comme un préfixe, "Krung" est employé très rarement dans la vie courante, mis à part pour Bangkok évidemment (voir plus bas). 

A propos du nom des villes en Thaïlande
A propos du nom des villes en Thaïlande
A propos du nom des villes en Thaïlande
A propos du nom des villes en Thaïlande

 

Le cas de la capitale thaïlandaise est un peu particulier.

L'origine du nom "Bangkok" est incertaine (voir l'article ci-dessous) mais son nom complet en thaï est particulièrement long.

Dans la vie courante, il est abrégé en :

"Krung Thep" กรุงเทพ

qui est lui-même une abréviation de :

"Krungthep Mahanakhon" กรุงเทพมหานคร

qui signifie "la grande ville, cité des anges".

  • กรุง = "krung" = cité (capitale)
  • เทพ = "thep" = ange, déité
  • มหา = "maha" = grand, énorme, prestigieux
  • นคร = "nakhon" = ville

l'expression "mahanakhon" มหานคร  fait aussi référence à la notion de métropole.

Un autre cas un peu particulier est celui de Pattaya dont le nom initial fut modifié en référence à celui du vent local… (voir l'article ci-dessous).
Par ailleurs, Pattaya est la seule ville qui bénéficie de l'appellation "Mueang" sans être une capitale provinciale (voir cet article).

A propos du nom des villes en Thaïlande
A propos du nom des villes en Thaïlande
A propos du nom des villes en Thaïlande
Lire la suite

Deux pièces d'art khmer rapatriées en Thaïlande.

6 Juin 2021 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Histoire, #Actualité

Deux pièces d'art khmer rapatriées en Thaïlande.Deux pièces d'art khmer rapatriées en Thaïlande.

La semaine dernière, la Thaïlande a pu rapatrier deux objets anciens datés du 10ème ou 11ème siècle, qui étaient exposés au Musée d'art asiatique de San Francisco depuis plusieurs décennies.

 

Ces deux pièces avaient été acquises puis données au Musée par Avery Brundage, un riche entrepreneur américain, grand collectionneur d’art asiatique, connu principalement pour avoir présidé le Comité International Olympique de 1952 à 1972.

 

 

Leur restitution par les Etats-Unis a fait l’objet d’une cérémonie solennelle au consulat thaïlandais de Los Angeles en présence du Ministre Thaïlandais de la Culture.

Celui-ci a indiqué que 13 autres objets et statues disséminés dans divers musées américains font l’objet de tractations en vue de leur rapatriement en Thaïlande.

Deux pièces d'art khmer rapatriées en Thaïlande.
Deux pièces d'art khmer rapatriées en Thaïlande.
Deux pièces d'art khmer rapatriées en Thaïlande.
Deux pièces d'art khmer rapatriées en Thaïlande.
Deux pièces d'art khmer rapatriées en Thaïlande.
Deux pièces d'art khmer rapatriées en Thaïlande.
Deux pièces d'art khmer rapatriées en Thaïlande.
Deux pièces d'art khmer rapatriées en Thaïlande.

 

En l’occurrence, il s’agit de deux linteaux en grès, de style khmer, caractéristique des nombreux vestiges de la présence de l’empire d’Angkor en Thaïlande.

>>>>

 

La date de leur disparition n’est pas établie précisément (sans doute fin des années 50s ou début des années 60s) mais ils avaient été subtilisés sur deux sites historiques :

  • au Prasat Nong Hong ปราสาทหนองหงส์
    situé à Ban Non Din Daeng (province de Buriram) d'une part

 

 

  • au Prasat Khao Lon ปราสาทเขาโล้น
    situé dans le district de Ta Phraya (Province de Sa Kaeo) d'autre part.

 

Nous avions visité celui-ci en 2017 >>>>
alors qu’il était en chantier 
(voir 
l'article ci-dessous).

Les linteaux devraient y retrouver leurs places prochainement après avoir été exposés au Bangkok National Museum.

Lire la suite

Le Serpent / Charles Sobhraj, tueur en série des années 70s en Thaïlande.

5 Juin 2021 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Histoire, #Actualité, #Culture-Musique-Loisirs-Passions

"The Serpent" est le titre d’une série télévisée en 8 épisodes produite par la BBC et diffusée récemment en France sur le réseau Netflix. Elle retrace l’affaire "Sobhraj" du nom d’un tueur en série franco-vietnamien qui a sévi en Asie et plus particulièrement en Thaïlande durant les années 1970s.

Né à Saigon d'un père indien, élevé en France par sa mère vietnamienne, c'est au début des années 70s en Inde puis en Afghanistan, que Charles Sobhraj commence à s’attaquer à des touristes européens. Son modus operandi consiste à se lier d’amitié avec des routards puis de les droguer pour les dévaliser.

 

Il va commettre ses premiers meurtres (connus) en 1975 alors qu’il s’est installé en Thaïlande avec une complice québécoise, Marie-Andrée Leclerc.
C’est sur cette période et la traque qui s’ensuivit qu’est centrée la série "Le Serpent".

<<<< Grace à l’obstination d’un diplomate néerlandais, Charles Sobhraj alias Alain Gautier sera identifié par la police thaïlandaise, mais il parvint à sortir du pays accompagné de complices.

 

Il sera finalement arrêté à New Delhi après avoir commis plusieurs autres crimes en Inde. >>>>

Son arrestation fit la une du Bangkok Post en juillet 1976.

Entre 1975 et 1976, pas moins de 12 à 20 meurtres lui sont attribués répartis sur 3 pays (Thaïlande, Inde, Népal).
Jugé puis emprisonné en Inde, Dobhraj ne sera jamais extradé vers la Thaïlande où il aurait risqué la peine de mort. Libéré en 1997, il retourne en France...

...mais en 2003, lors d’un voyage au Népal, il est à nouveau arrêté puis condamné pour le meurtre d’une américaine en 1975.

 

 

Agé aujourd’hui de 77 ans, il purge une peine de détention à perpétuité à Katmandou.

(voir cet article)

------------------------------------------------------------------------------------------------

Toutes les scènes asiatiques de la série ont été tournées en Thaïlande (voir cet article).

Kanit House, où séjournait Dobhraj, a été reconstituée dans une résidence sur Sukhumvit.
Le Vajiralongkorn Dam, près de Kanchanaburi, a servi pour des scènes se déroulant au Kashmir.

Certains des protagonistes de l’époque ont été invités à Londres par les producteurs :

 

Nadine Gires >>>>
une française 
aujourd'hui installée dans le sud de la Thaïlande, 
était la voisine de Dobhraj à Bangkok et a contribué à le confondre.

 

<<<< Sompol Suthimai
est le policier 
thaïlandais qui a émis un mandat d’arrêt après avoir consulté les dossiers de Herman Knippenberg et qui a interrogé Dobhraj dans sa prison indienne (voir cet article).

La série anglaise s’achève sur l’arrestation du Serpent à New Delhi mais les scénaristes ont modifié un point important...

 

A ce moment, les touristes visés par Dobhraj n’était pas des routards allemands…

<<<<

mais un groupe d’étudiants français originaires de Tarbes qui effectuaient un voyage de fin d’études en Asie.

Ils furent à la une de La Dépèche du Midi lors de leur retour en France.

------------------------------------------------------------------------------------------------

Lire la suite

Visakha Bucha 2021

26 Mai 2021 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Bouddhisme-Croyances-Religions, #Fètes-Festivals-Cérémonies, #Histoire

 

Aujourd’hui en Thaïlande c’est :

Wan Visakha Bucha วันวิสาขบูชา

une journée qui marque à la fois la naissance, l’illumination et la mort de Bouddha (en référence à Siddharta Gautama, personnage historique ayant réellement existé).

 

 

 

Ce jour marque également le début de l’ère bouddhiste, il y a 2564 ans.

 

Tout comme l’an passé (voir cet article), la pandémie de Covid-19 a provoqué l’annulation des rassemblements dans les temples et les thaïlandais ont été invités à utiliser les outils virtuels.

Voir cet article du Bangkok Post (en anglais).

J’ai déjà eu l’occasion d’expliquer les traditions attachées à cette fête dans de précédents articles :

------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Malgré son importance dans le calendrier bouddhiste, la fête de Visakha Bucha (également désignée par le seul terme "Vesak"), n’est pas célébrée sous sa forme actuelle, depuis si longtemps en Thaïlande (anciennement Siam).

Les premières traces de la cérémonie du "Vesak" au Siam datent de l’époque du royaume de Sukkhothai (13-14ème siècle) lorsqu’il entretenait des liens privilégiés avec le royaume bouddhiste de Lanka.

(de nombreux moines étaient venus du Sri Lanka pour enseigner le bouddhisme au Siam). 

 

L’influence grandissante du Brahmanisme au Siam pendant les périodes des royaumes d’Ayutthaya et de Thonburi (14 au 18ème siècles) a fait tomber le "Vesak" en désuétude.

 

 

Avec l’avènement de la dynastie Chakri, c’est sous le règne du roi Rama II, précisément en 1817, que fut restaurée la cérémonie du Vesak, avec l’idée d’en faire une célébration populaire qui perdure encore aujourd’hui.

Lire la suite

Sappaya-Sapasathan, le nouveau Parlement Thailandais

3 Mai 2021 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Histoire, #Actualité

 

Ce weekend a eu lieu l’inauguration officielle du "nouveau" Parlement Thaïlandais.

Cette formalité plutôt discrète marque la livraison définitive d’un bâtiment qui est en fait utilisé par les parlementaires depuis déjà 21 mois…

Sappaya-Sapasathan, le nouveau Parlement Thailandais
Sappaya-Sapasathan, le nouveau Parlement Thailandais
Sappaya-Sapasathan, le nouveau Parlement Thailandais
Sappaya-Sapasathan, le nouveau Parlement Thailandais
Sappaya-Sapasathan, le nouveau Parlement Thailandais
Sappaya-Sapasathan, le nouveau Parlement Thailandais

Le projet fut initié en 2008 par le Premier Ministre de l’époque, la première pierre fut posée en 2010 par le (futur) roi Vajiralongkorn (Rama X), mais la construction ne débuta véritablement qu’en 2012

Le chantier a subi de gros dérapages…

  • en terme de budget : le coût total est passé de 14 à près de 23 milliards de bahts (env. 625 millions d’€)
  • en terme de délai : prévu pour durer à peine 2 ans 1/2, il s'est étalé sur plus de 8 ans… contraignant les parlementaires à s’y installer alors que les travaux n’étaient pas terminés (en août 2019).
Sappaya-Sapasathan, le nouveau Parlement Thailandais
Sappaya-Sapasathan, le nouveau Parlement Thailandais
Sappaya-Sapasathan, le nouveau Parlement Thailandais
Sappaya-Sapasathan, le nouveau Parlement Thailandais
Sappaya-Sapasathan, le nouveau Parlement Thailandais
Sappaya-Sapasathan, le nouveau Parlement Thailandais
Sappaya-Sapasathan, le nouveau Parlement Thailandais

 

Pas moins de 5 018 arbres de teck ont été utilisés dans le bâtiment (« ils représentent l’adn de la Thaïlande»)
En 2016, à la suite d’une polémique publique, le projet d’utiliser des bois sauvages fut abandonné sur décision du Premier Ministre.

Sappaya-Sapasathan, le nouveau Parlement Thailandais

 

Dénommé

Sappaya-Sapasathan
สัปปายะสภาสถาน

traduisible par "endroit pour faire de bonnes actions", il est situé au bord du fleuve Chao Phraya dans le quartier de Kiakkai légèrement au nord de Dusit, le centre administratif de Bangkok, où se concentrent les ministères.

Il s’agit du plus grand complexe parlementaire au monde comprenant 424 000 m² d’espace intérieur et pouvant accueillir plus de 5000 personnes.

Sappaya-Sapasathan, le nouveau Parlement Thailandais
Sappaya-Sapasathan, le nouveau Parlement Thailandais
Sappaya-Sapasathan, le nouveau Parlement Thailandais
Sappaya-Sapasathan, le nouveau Parlement Thailandais
Sappaya-Sapasathan, le nouveau Parlement Thailandais
Sappaya-Sapasathan, le nouveau Parlement Thailandais

La tour centrale, haute de 134 mètres, symbolise le Mont Meru, considéré comme le centre de l’univers dans les mythologies hindouistes et bouddhistes. Elle est flanquée de deux hémicycles :

  • Suriyan Hall (la chambre Soleil), 800 sièges, où se réunit l’Assemblée Nationale
  • Chantra Hall (la chambre Lune), 300 sièges, où se réunit le Sénat.
- cliquez pour agrandir -

- cliquez pour agrandir -

 

L’élément architectural le plus marquant est la pagode située au sommet du bâtiment, dans laquelle a été installée une statue de

Phra Siam Devadhiraj, la divinité protectrice de la Thaïlande.

 

D’après ses concepteurs, bien que très inspiré par la mythologie bouddhiste, ce bâtiment se veut néanmoins représentatif de l’identité thaïlandaise… de la Nation, de la Moralité, de la Sagesse, de la Monarchie et du Peuple (rien que ça !)

Cette vidéo présente le nouveau bâtiment en images 3D

-----------------------------------------------------------------------------------------------

Chronologiquement, Sappaya-Sapasathan est le 3ème bâtiment qui abrite le Parlement thaïlandais depuis l’abolition de la monarchie absolue en 1932.

- cliquez sur les photos pour agrandir -- cliquez sur les photos pour agrandir -- cliquez sur les photos pour agrandir -

- cliquez sur les photos pour agrandir -

Deux bâtiments l'ont donc précédé :

  • Ananta Samakhom Throne Hall พระที่นั่งอนันตสมาคม de 1932 à 1974

Lors de la "révolution" de juin 1932 qui allait aboutir à l’abolition de la monarchie absolue, ce bâtiment fut occupé par les insurgés du Khana Ratsadon (Parti du Peuple) qui y séquestrèrent divers ministres et membres de la famille royale.

Il servit ensuite de siège pour le gouvernement provisoire puis le Roi Rama VII le céda pour héberger l’Assemblée Nationale issue des élections de 1933.

Il fut le siège de l’assemblée Nationale jusqu’en 1974, date à laquelle il fut rendu à la couronne. Situé dans l’enceinte du Dusit Palace, il fut ensuite reconverti en musée et hall d’exposition jusqu’à sa fermeture au public en octobre 2017.

Sappaya-Sapasathan, le nouveau Parlement Thailandais
Sappaya-Sapasathan, le nouveau Parlement Thailandais
Sappaya-Sapasathan, le nouveau Parlement Thailandais
Sappaya-Sapasathan, le nouveau Parlement Thailandais
Sappaya-Sapasathan, le nouveau Parlement Thailandais
Sappaya-Sapasathan, le nouveau Parlement Thailandais
  • Parliament house อาคารรัฐสภาไทย de 1974 à 2018.

Sa construction débuta en 1970 à l’initiative du Roi Rama IX, sur un terrain tout proche du Ananta Samakhom Throne Hall.

Inauguré le 19 septembre 1974, constitué de 3 bâtiments mais n’ayant qu’un seul hémicycle, il fut occupé durant 44 ans.

Sappaya-Sapasathan, le nouveau Parlement Thailandais
Sappaya-Sapasathan, le nouveau Parlement Thailandais
Sappaya-Sapasathan, le nouveau Parlement Thailandais
Sappaya-Sapasathan, le nouveau Parlement Thailandais
Sappaya-Sapasathan, le nouveau Parlement Thailandais

Après la mise en route de la construction du nouveau Parlement, il fut décidé que ce terrain serait restitué au Palais Royal au plus tard à l’échéance de fin 2018, ce qui fut fait alors que le chantier du Sappaya-Sapasathan était loin d’être terminé. 
Pendant 8 mois, les parlementaires durent siéger provisoirement dans un auditorium, loué pour l’occasion à la compagnie de télécoms TOT.

 

 

Bien qu’ayant été au cœur de l’histoire contemporaine de la Thaïlande, ce bâtiment ne sera pas conservé et à partir de début 2019, le Bureau du Palais Royal a décidé d’entreprendre son démantèlement.

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>