Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Noy et Gilbert en Thaïlande

economie

Les durians reviennent sur les marchés - Fruits de saison (21-07)

8 Mai 2021 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Fleurs-Fruits, #Economie

Les durians reviennent sur les marchés - Fruits de saison (21-07)

Comme tous les ans en cette saison, revoici les durians sur les marchés et en bord de route.

Les durians reviennent sur les marchés - Fruits de saison (21-07)
Les durians reviennent sur les marchés - Fruits de saison (21-07)
Les durians reviennent sur les marchés - Fruits de saison (21-07)
Les durians reviennent sur les marchés - Fruits de saison (21-07)
Les durians reviennent sur les marchés - Fruits de saison (21-07)
Les durians reviennent sur les marchés - Fruits de saison (21-07)
Les durians reviennent sur les marchés - Fruits de saison (21-07)
Les durians reviennent sur les marchés - Fruits de saison (21-07)

 

Les prix semblent être assez stables par rapport à l’an dernier.

entre 120 et 180 baths / kg  >>>>
selon 
la grosseur et la qualité des fruits.

Ceux qui sont vendus par chez nous proviennent des provinces proches : Rayong et Chanthaburi constituent la plus grosse région de production du pays.

Les durians reviennent sur les marchés - Fruits de saison (21-07)
Les durians reviennent sur les marchés - Fruits de saison (21-07)
Les durians reviennent sur les marchés - Fruits de saison (21-07)
Les durians reviennent sur les marchés - Fruits de saison (21-07)
Les durians reviennent sur les marchés - Fruits de saison (21-07)
Les durians reviennent sur les marchés - Fruits de saison (21-07)
Les durians reviennent sur les marchés - Fruits de saison (21-07)
Les durians reviennent sur les marchés - Fruits de saison (21-07)

Les plantations de durians se multiplient aussi dans plusieurs autres régions, en particulier dans le sud ainsi qu’en Isaan                       >>>> voir cet article.
La 
production de durians a très fortement augmenté ces dernières années et la Thaïlande pourrait bien devenir le premier producteur mondial prochainement.

------------------------------------------------------------------------------------------------

Voir également :

Lire la suite

L'ACTU du 1er trimestre 2021

31 Mars 2021 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Actualité, #Sport, #Economie, #Culture-Musique-Loisirs-Passions

 

Sur cette page, je parle de ce qui fait la une des médias en Thaïlande. Le traitement de l'actualité et l'importance accordée à certains événements peuvent être très différents en Thaïlande et en France… question de point de vue !... 

==//==//==//==//==//==//==//==

27-03-2021 : Perspectives de réouverture de la Thaïlande aux touristes.

 

Cette semaine, le gouvernement thaïlandais a dévoilé ses plans pour la réouverture du pays au tourisme d’ici à la fin d’année 2021. 
Les campagnes de vaccination qui s’intensifient un peu partout dans le monde incitent à un optimisme prudent et le secteur touristique fait plus que jamais pression pour la réouverture des frontières.

Les autorités thaïlandaises ont donc décidé de planifier 3 phases visant à revitaliser les principales régions touristiques du pays, durement impactées depuis déjà 1 an.

Les rares étrangers qui viennent actuellement en Thaïlande sont soumis à des obligations assez décourageantes, en particulier une quarantaine stricte de 14 jours.

 

  • A partir du 1er avril, certaines contraintes administratives seront allégées et surtout 
    la durée de quarantaine sera réduite

>>>> à 10 jours pour tous les nouveaux arrivants
(à l’exception de 11 pays africains où le variant sud-africain est fortement actif).

>>>> et même à 7 jours… pour les personnes vaccinées dans leur pays de provenance et qui séjourneront dans les 6 principales destinations touristiques du pays (Phuket, Krabi, PhangNga, Koh Samui, Pattaya, Chiang Mai).

 

  • A partir du 1er juillet, l'ile de Phuket devrait expérimenter un programme baptisé "Phuket Tourism Sandbox" selon lequel les voyageurs vaccinés pourront entrer dans le pays sans aucune quarantaine.

 

Reste à préciser comment les touristes concernés devront justifier de leur vaccination (certificats de vaccination ? par tous types de vaccins ? avec quelle antériorité ?…) et quelles seront leurs possibilités de déplacement à Phuket même et éventuellement dans le reste du pays…

 

De plus, ce projet est conditionné par la vaccination de la population locale avant le 30 juin… un objectif pour le moins ambitieux si l'on considère le démarrage timide de la campagne de vaccination en Thaïlande ces dernières semaines…

 

A ce stade, il convient donc de rester prudent car de nombreux plans élaborés ces derniers mois (les bulles de voyage, le Special Tourist Visa) ont été carrément abandonnés ou ont connu des résultats négligeables…

 

  • A partir du 1er octobre, le modèle "Phuket Sandbox" pourrait être élargi aux 5 autres principales régions touristiques (Krabi, Phang Nga, Samui, Chonburi, Chiang Mai)...

     

…mais la réouverture de l’ensemble du pays n’est pas envisagée avant début 2022.

Là encore, il est probable que de nombreuses conditions seront requises aussi bien en Thaïlande (vaccination de la majorité de la population, pas d’émergence de nouveaux clusters et/ou variants dévastateurs) que concernant l’évolution globale de l’épidémie dans le monde.

==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==
13-03-2021 : On pourra rouler plus vite en Thaïlande !

Un décret officiel publié cette semaine vient donc d’acter le passage de la limitation de vitesse de 90 à 120 km/h sur certaines routes de Thaïlande (censées être les plus "sécurisées" du pays).
Il est également précisé que sur la voie extérieure (ici, celle de droite donc), il est désormais imposé une vitesse minimale de 100 km/h.

Pour se justifier, les décideurs invoquent une hypothétique amélioration de la fluidité du trafic et de la sécurité de conduite (sic !)… Sans doute estiment-ils que les véhicules lents provoquent plus d’accidents que les chauffard grisés par la vitesse… Inutile de préciser qu’aucune statistique n’a été produite à l’appui de cette théorie !

Cette mesure concerne les routes à 2 x 2 voies minimum (séparées par un terre-plein central, équipées de glissières de sécurité et sur lesquelles n’existent aucune intersection ni aucun U-turn). 
Comme ces routes sont empruntées par tous types de véhicules, plusieurs autres limitations sont fixées pour les camions, les 2-roues, les bus, les mini-bus, etc…

De quoi ajouter encore à la complexité et (probablement) à la confusion des conducteurs et des policiers en charge des contrôles (!)…

 

Jusqu’à présent, la limite de 120 km/h ne s’appliquait que sur les autoroutes, peu nombreux en Thaïlande (voir cet article), et dont l’accès est interdit aux véhicules réputés les plus lents (les 2 roues en particulier).

Pour l’instant, et compte tenu de ces spécificités, le Ministère des Transports a indiqué que ces nouvelles dispositions ne seront mises en œuvre que sur un tronçon de la route 32 (surnommée "Asian Highway") entre le nord de Bangkok et Ang Thong.
Cela représente à peine 46 km… pour l’ensemble du pays !

 

Reste que le message envoyé par les autorités est pour le moins étrange (ridicule ?) dans un pays ou l’insécurité routière est à un niveau maximum, sans qu’aucune campagne de sensibilisation ou de répression ne produise le moindre effet.

On peut d'ailleurs penser que cette annonce ne changera pas grand chose au comportement des conducteurs thaïlandais car il faut savoir qu’ici les limitations de vitesse sont de toute façon très largement ignorées (tout comme beaucoup de règles de circulation et de prudence élémentaire !)… d’autant plus que les contrôles sont peu nombreux et certainement pas dissuasifs envers les contrevenants !

Avec plus de  20 000 victimes par an depuis déjà de nombreuses années, la Thaïlande est quasiment le pays au monde qui enregistre le plus de morts sur les routes (en proportion de sa population).

A titre d'exemple sur la seule journée du 8 mars dernier, 90 personnes ont perdu la vie sur la route en Thaïlande...

...soit par comparaison plus que le nombre total de décès dus au Covid-19 depuis le début de la pandémie (85 à ce jour).

Face à ce fléau, l’indifférence générale (coupable) qui prévaut au sein de la société thaïlandaise contraste fortement par exemple avec la mobilisation observée depuis 1 an pour maîtriser l’épidémie de Covid.

==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==
26-02-2021 : Les vaccins anti-Covid arrivent en Thaïlande.

Avant-hier la Thaïlande a réceptionné ses premiers lots de vaccins anti-Covid :

  • de Sinovac, en provenance de Chine (acheminé par un avion de Thaï Airways), en présence du Premier Ministre.
  • de Astra-Zenaca, en provenance de Grande-Bretagne.

Seulement 317 000 doses étant disponibles dans un premier temps, la priorité sera donnée aux personnels soignants et aux régions "à risque" (Bangkok et alentours, province de Tak au nord, frontalière de la Birmanie).

 

Annoncée depuis déjà plusieurs semaines,

la campagne de vaccination devrait donc commencer
la 
semaine prochaine.

Les autorités ont établi un planning sur plusieurs mois dont l’objectif affiché est de vacciner la majorité de la population d’ici la fin d’année 2021. 

 

Toutefois, ces prévisions restent tributaires de la disponibilité des doses de vaccin. Comme beaucoup d’autres pays, la Thaïlande rencontre des difficultés à s’approvisionner auprès des laboratoires occidentaux mais elle mise sur une production locale (sous licence Astra-Zenaca) qui pourrait être opérationnelle à partir du 2ème trimestre 2021.

L’industrie touristique mise évidemment beaucoup sur la vaccination en espérant qu’elle permettra le retour des touristes étrangers dans des conditions moins contraignantes.

Rappelons néanmoins que rien n'est moins sur à ce stade...

--------------------------------------------------------------------------------------------

Sur le plan de l’épidémie elle-même, la "2ème vague" thaïlandaise semble bel et bien maitrisée et visiblement les variants anglais ou sud-africains n’ont pas été introduits sur le territoire thaïlandais.

Les quelques centaines de cas enregistrés depuis 4 semaines, ont quasiment tous été diagnostiqués dans la province de Samut Sakhon (en particulier parmi les communautés d’immigrés birmans qui ont été confinées) ou autour de Bangkok.

En début de semaine, les autorités ont annoncé une nouvelle étape dans la levée des restrictions anti-Covid qui concernent principalement Bangkok et les provinces environnantes. Ces régions sont désormais alignées sur le reste du pays.

Seule la province de Samut Sakhon reste en "zone de contrôle maximum".

Cela signifie en particulier que les bars et restaurants peuvent ouvrir jusqu’à 23h et servir de l’alcool à leurs clients.

Dans les lieux de divertissement, la musique "live" est également à nouveau autorisée.

Dans le même temps, le gouvernement a décidé de prolonger l’état d’urgence (pour la dizième fois) jusqu’à fin mars.

==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==
12-02-2021 : Nouvel An Chinois et St-Valentin contrariés par le Covid.

 

Les festivités du Nouvel An Chinois ont été largement tronquées partout en Thaïlande, en raison des mesures contre le Covid-19.

Ainsi à Yaowarat, dans le quartier chinois de Bangkok, et également à Pattaya, les parades et défilés ont été annulés.

Seules les cérémonies dans les temples ou dans les cercles familiaux ont été maintenues (en petit comité et en respectant strictement les consignes de prévention).

Habituellement, cette période est très festive pour les (nombreux) thaïlandais d'origine chinoise...

...et elle constitue aussi une attraction touristique majeure dans de nombreuses villes du pays.

---------------------------------------------------------------------------------------------

 

La "tradition" de la St-Valentin est aussi impactée par la pandémie, en particulier à Bangkok où les autorités locales ont annulé les rendez-vous de mariage qui sont habituellement organisés en masse le 14 février, toujours dans le but d'eviter les rassemblements.

==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==
29-01-2021 : Assouplissement des restrictions anti-Covid en Thaïlande.

 

Le gouvernement thaïlandais a officiellement annoncé aujourd’hui l’assouplissement des mesures mises en place fin décembre pour lutter contre la "2ème vague" de Covid qui s’était déclenchée à Samut Sakhon à la mi-décembre.

Les mesures prises pour juguler la 2ème vague de Covid dans le pays semblent avoir permis de la circonscrire désormais aux provinces très proches de Bangkok.

12 786 cas ont été diagnostiqués depuis le 15 décembre,
dont 98 % dans la seule province de Samut Sakhon.

La "coloration" des provinces a été revue. Seule celle de Samut Sakhon reste considérée comme zone de contrôle maximum et strict, et les provinces autour de Bangkok comme zone de contrôle maximum.

 

Les provinces du sud-est (dont Chonburi où nous habitons) reviennent à un statut de "zone de contrôle", et la majorité du pays est désormais qualifiée de "zones de surveillance".
Les provinces du sud-est (dont Chonburi où nous habitons) reviennent à un statut de "zone de contrôle", et la majorité du pays est désormais qualifiée de "zones de surveillance".
Les provinces du sud-est (dont Chonburi où nous habitons) reviennent à un statut de "zone de contrôle", et la majorité du pays est désormais qualifiée de "zones de surveillance".

Les provinces du sud-est (dont Chonburi où nous habitons) reviennent à un statut de "zone de contrôle", et la majorité du pays est désormais qualifiée de "zones de surveillance".

Dans les provinces, la levée des restrictions reste à la discrétion des gouverneurs, donc ils ont la possibilité de moduler leurs décisions selon les situations locales (à Bangkok en particulier). Néanmoins, plusieurs d'entre eux d'ores et déjà annoncé :

  • l'extension des plages d'ouverture des centres commerciaux et restaurants jusqu'à 23h, en principe avec autorisation de servir de l'alcool (variable selon les provinces).
  • la réouverture de la plupart des commerces, y compris les bars et salons de massage traditionnels à condition de limiter le nombre de clients (variable selon les provinces).
  • l'autorisation des rassemblements, jusqu'à quelques centaines de personnes (variable selon les provinces).
  • la suppression des obligations administratives pour autoriser les déplacements inter-provinces.

 

Au plan national (et à l'exception de Samut Sakhon), la réouverture des écoles sera possible à partir de lundi 1er février. Dans cette perspective les opérations de nettoyage se multiplient dans tout le pays. 

 

A Samut Sakhon, une vaste opération de dépistage (toujours en cours) visant particulièrement les communautés de travailleurs birmans a permis de recenser plusieurs centaines de cas par jour, une situation inédite pour la Thaïlande depuis le début de la pandémie.

 

Le gouverneur de la province de Samut Sakhon, lui-même contaminé par le Covid, est gravement malade depuis déjà plusieurs semaines.

==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==
09-01-2021 : 2ème "vague" de Covid en Thaïlande.

Aujourd'hui, la Thaïlande a dépassé le seuil symbolique des 10 000 cas de Covid-19 diagnostiqués depuis le début de l'épidémie.

Ce chiffre paraitrait anecdotique dans les pays occidentaux mais ici, c'est la confirmation que le pays est bien en train de subir sa "2ème vague" : plus de 5 600 nouveaux cas depuis le 15 décembre dernier dans 58 provinces (sur 77).

Outre Samut Sakhon d’où est partie la contagion début décembre, la région la plus touchée est le sud-est du pays. Les provinces de Chonburi, Rayong, Chanthaburi, Trat ont été déclarées "zones de contrôle maximal et strict"...

...et sont en situation de "lockdown" (traduit par "confinement" bien qu’assez différent de ce que représente ce terme en Europe).

Outre la fermeture des établissements "à risque" (salles de sport, bars, discothèques, salons de massage,...), la principale restriction concerne les déplacements hors de sa province de résidence. Ils doivent être justifiés et documentés pour sortir et rentrer dans les provinces concernées.

Le gouvernement recommande d’éviter autant que possible les déplacements inter-provinciaux au moins jusqu’à fin janvier et les transports aériens et ferroviaires ont d’ores et déjà été réduits.

Plusieurs instructions édictées ces derniers jours ont provoqué une certaine confusion :

 

  • sur la délivrance des "permis de voyager"

Les administrations locales ont été prises d'assaut depuis mercredi dernier.

 

  • sur les possibilités d’ouverture des restaurants

Le Premier Ministre a lui-même "corrigé" un décret émis par le Gouverneur de Bangkok pour règlementer les horaires autorisés.

 

  • sur le téléchargement de l’application "Mor Chana" servant au traçage des déplacements des personnes originaires des provinces mises sous haute surveillance (recommandé mais finalement pas obligatoire).

Le gouvernement a évité jusqu’ici de mettre en place au plan national des mesures plus contraignantes (couvre-feu, confinement, interdiction des déplacements) mais l’impact économique des décisions prises dans les "zones rouges" s’annonce catastrophique pour les secteurs du tourisme et du divertissement, déjà largement éprouvés depuis mars 2020.

L'ACTU du 1er trimestre 2021
L'ACTU du 1er trimestre 2021
L'ACTU du 1er trimestre 2021
L'ACTU du 1er trimestre 2021
L'ACTU du 1er trimestre 2021
L'ACTU du 1er trimestre 2021

--------------------------------------------------------------------------------------------

 

En marge de la crise sanitaire, le gouvernement a du reconnaître l’existence de nombreux casinos clandestins (rappelons que les jeux d’argent sont illégaux en Thaïlande), largement suspectés d'avoir contribué à propager le virus à Bangkok et dans les provinces du sud-est.

Ils opèrent sous les yeux d’officiers de police complaisants (corrompus ?) et qui ne craignent guère d’éventuelles sanctions.

==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==
Pour retrouver toute l'ACTU de ces derniers mois,

cliquez sur ces liens :

Lire la suite

La contrefaçon made in Thaïland (24)

8 Février 2021 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Insolite, #Economie

La contrefaçon made in Thaïland (24)
La contrefaçon made in Thaïland (24)
La contrefaçon made in Thaïland (24)
La contrefaçon made in Thaïland (24)
La contrefaçon made in Thaïland (24)

Sur les marchés de Thaïlande, les produits textiles contrefaits sont très courants. Les marques les plus copiées ou détournées sont incontestablement celles du luxe et du sport comme j'ai pu l'illustrer à plusieurs reprises dans de précédents articles.

C'est plus rare pour les grandes marques de jeans mais voici deux beaux exemples trouvés dans un lot de pantalons en vente sous une halle, tout proche de chez nous.

     Le Levi's 501...

...devient le Live Straks 5.0.1.      

      La marque Lee...

...devient L95.       

Intéressant de constater le souci du détail lorsqu'on lit l'intégralité de cette étiquette...

Inutile de préciser que toutes les mentions y figurant sont de pures inventions... et que je n'ai trouvé aucune trace d'une marque "Lerex Stark Jeans" basée à San Francisco.

Lire la suite

1 an de Covid en Thaïlande...

13 Janvier 2021 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Actualité, #Economie

 

Le 13 janvier 2020,

la Thaïlande était le premier pays hors la Chine 
à détecter un cas de Covid-19.

Dans les semaines qui ont suivi, certains prévoyaient un déferlement du virus en Thaïlande, craignaient une situation sanitaire apocalyptique... et du coup, vu de France, considéraient la Thaïlande comme une destination à haut risque...

Sauf que...

 

  • 04 mars > 43 cas diagnostiqués en cumul.
  • 06 mars > Contrôle de température systématique aux aéroports pour les voyageurs provenant de pays "à risque".

 

  • 16 mars > Fermeture des lieux de divertissement Annulation des festivals et évènements sportifs.

>>>> Le gouvernement annonce la suppression du congé de Songkran.

  • 26 mars > 1 045 cas diagnostiqués en cumul

>>>> Instauration de l'état d'urgence / Fermeture des frontières

>>>> Port du masque obligatoire dans tous les lieux publics

 

  • 03 avril > 1 978 cas diagnostiqués en cumul

>>>> Instauration d'un couvre-feu national (de 22h à 4h)

  • 30 avril > 2 954 cas diagnostiqués en cumul (moins de 10 nouveaux cas par jour)

>>>> Prolongation de l'état d'urgence et du couvre-feu

  • 02 mai > Réouverture partielle de certains commerces (dont les restaurants) 
    Contrôles renforcés pour les déplacements inter-provinces.
  • 13 mai > 1ère journée depuis le début de l'épidémie sans aucun nouveau cas diagnostiqué.

 

  • 01 juin > Nouvelle phase de réouvertures (instituts de beauté, de massage, de tatouage, centres sportifs, cinémas, plages)
  • 15 juin > Autorisation des rassemblements publics, des concerts, de la pratique des sports collectifs

>>>> Annulation du couvre-feu nocturne.

 

  • 01 juillet > Reprise autorisée de toutes les activités (y compris dans les lieux de divertissement).
    Autorisation de retour en Thaïlande pour quelques catégories de personnes.
  • 02 juillet > Réouverture des écoles.

     

  • 30 août > Aucune contamination locale depuis plus de 3 mois.

​​​​​​​​​​​​​​

  • 21 septembre > Premier groupe de touristes (chinois) accueillis à Bangkok depuis 7 mois.
  • ​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​07 novembre60ème décès imputé au Covid / 3 818 cas diagnostiqués depuis le début de l'épidémie.
  • 30 novembre > Nouveaux cas d'infections locales à Chiang Rai.
  • 15 décembre > Apparition d'une "2ème vague" de contamination déclenchée dans un marché de Samut Sakhon.
  • 28 décembre > Annulation des festivités de fin d'année dans quasiment tout le pays mais pas de couvre-feu ni de restrictions de déplacement pour le Nouvel An.
    Premier décès de la "2ème vague", constaté à Rayong.
  • 09 janvier 2021 > La Thaïlande passe la barre des 10 000 cas diagnostiqués depuis le début de l'épidémie (dont 5 600 cas depuis le début de la "2ème vague")
    Mesures 
    de contrôle renforcées dans 5 provinces du sud-est et limitation des déplacements

 

Avec le recul, force est de constater que la catastrophe annoncée s'est produite dans tous les pays d'Europe ainsi qu'en Amérique du Nord... des pays pourtant théoriquement bien mieux équipés pour y faire face... 
et 
que globalement, la crise a été largement mieux gérée en Thaïlande

 

Le virus a été quasiment éradiqué dès le mois de mai et durant 6 mois la Thaïlande était revenue à une vie pratiquement normale alors même que les pays occidentaux vivaient dans le chaos, les polémiques et les drames à grande échelle.

Malheureusement, l'apparition d'une "2ème vague" à la mi-décembre a ravivé les craintes des thaïlandais et obligé les autorités à décréter (au moins dans certaines régions) de nouvelles mesures contraignantes pour la population et l'activité économique (fermetures de commerces, restrictions de déplacement).

-----------------------------------------------------------------------------------------------

 

Depuis le début de l'épidémie, les autorités thaïlandaises s'en tiennent à une stratégie tendant vers le "0 Covid" avec pour objectif d'éradiquer le virus sur le territoire.

Les méthodes appliquées systématiquement pour tous les cas diagnostiqués en Thaïlande (similaires à celles utilisées à Taiwan ou en Corée) consistent :

  • à isoler systématiquement les personnes infectées,
  • à les traiter avant même que ne surviennent les symptômes plus graves,
  • à tracer méticuleusement leurs déplacements pour identifier leurs "contacts", les tester et éventuellement les isoler également,
  • à localiser précisément les clusters,
  • à imposer la fermeture totale des lieux possiblement infectés,
  • à mettre en place éventuellement un confinement strict sur des zones restreintes.

-----------------------------------------------------------------------------------------------

 

Cette année de Covid a porté un sérieux coup à l'économie thaïlandaise en général mais plus directement bien sur au secteur du tourisme et par ricochet à tous ceux qui bénéficiaient par "ruissellement" de la manne apportée par les visiteurs étrangers ces dernières années.

Dans les mois qui ont suivi la fermeture des frontières, les voyageurs "bloqués" sur place sont progressivement rentrés dans leur pays, laissant les hotels et les plages des régions les plus touristiques vides de touristes étrangers.

Une statistique simple permet de mesurer l'ampleur du sinistre :

>>>> Nombre de touristes entrés en Thaïlande :

  • en 2019 = 39,9 millions (dont 11 millions venus de Chine)
  • en 2020 = 6,7 millions (exclusivement sur le 1er trimestre)

De ce point de vue et bien que largement médiatisé, le retour de quelques milliers d'étrangers depuis octobre dernier dans des conditions de contrôle drastique, est complètement anecdotique.

 

Le gouvernement tente de compenser en partie le manque à gagner en favorisant le tourisme local (aides financières, ajout de congés exceptionnels) mais beaucoup d'opérateurs (hotels, parcs d'attraction, agences de voyage, entreprises de divertissement) se retrouvent dans une situation intenable financièrement, en particulier ceux qui avaient ciblé la clientèle chinoise.

-----------------------------------------------------------------------------------------------

Aujourd'hui, comme le reste du monde, la Thaïlande mise sur la vaccination, d'abord pour protéger sa population et ensuite pour permettre le retour des touristes.

3 phases de vaccination sont prévues dont la première devrait débuter en février prochain.

 

Reste qu'à ce stade, il est encore hasardeux d'envisager des échéances car les incertitudes restent nombreuses...

  • sur le plan sanitaire : quid de l'efficacité des vaccins ? de l'immunité collective ? des mutations du virus ? etc...
  • sur le plan règlementaire (au plan international autant que pour la Thaïlande elle-même) car de nouvelles contraintes seront très certainement imposées pour voyager à l'avenir : obligation de vaccination ? et/ou de quarantaine ? et/ou d'assurance ?
  • sur la transformation du "modèle" touristique qui a prévalu ces dernières années : fin du tourisme de masse ? ciblage d'une clientèle aisée ? voyages plus individualisés et plus éco-responsables ?
Lire la suite

Toute l'ACTU de 2020

31 Décembre 2020 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Actualité, #Economie, #Sport, #Culture-Musique-Loisirs-Passions

Pour retrouver toute l'ACTU de 2020,

cliquez sur les liens suivants :

 

Sur cette page, je parle de ce qui fait la une des médias en Thaïlande. Le traitement de l'actualité et l'importance accordée à certains événements peuvent être très différents en Thaïlande et en France… question de point de vue !... 

==//==//==//==//==//==//==//==

Lire la suite

L'ACTU du 4eme trimestre 2020

31 Décembre 2020 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Actualité, #Economie, #Sport, #Culture-Musique-Loisirs-Passions

 

Sur cette page, je parle de ce qui fait la une des médias en Thaïlande. Le traitement de l'actualité et l'importance accordée à certains événements peuvent être très différents en Thaïlande et en France… question de point de vue !... 

==//==//==//==//==//==//==//=

31-12-2020 : Pas encore de confinement national en Thaïlande… mais….

La Thaïlande finit l’année 2020 en se replongeant dans la psychose du Covid-19 qui s’était largement atténuée ces derniers mois. A ce jour, 51 provinces (sur 77) sont officiellement touchées par cette nouvelle vague, qui a débuté à Samut Sakhon.

Même si les nombres de contaminations et de malades restent sans commune mesure avec les statistiques enregistrées depuis plusieurs mois dans les pays occidentaux, la propagation du virus est en passe d’envahir tout le pays.

 

Notre province de Chonburi ainsi que celle, voisine, de Rayong sont parmi les plus touchées.

C'est à Rayong qu'a été constaté le premier décès lié à cette nouvelle vague de Covid-19.
 

Pattaya ainsi que le district contigu de Banglamung (dans lequel nous habitons) ont été mis en "lockdown" depuis mercredi 30/12.

Cela consiste surtout à décider la fermeture obligatoire de tous les lieux pouvant impliquer rassemblement et promiscuité de nombreuses personnes (bars, restaurants, lieux de divertissement, salon de massage, parc publics,…)
Les commerces considérés de première nécessité peuvent rester ouverts et les restaurants ne peuvent proposer que de la vente à emporter
A ce stade, les marchés et les plages ne font pas l’objet d’interdiction formelle.

Le terme de "lockdown" est traduit par "confinement" bien qu’il n’y ait pas de mesure coercitive pour empêcher les gens de sortir et de se déplacer, y compris en dehors de leur province. Il n’y a pas non plus de couvre-feu mais tous les commerces sans exception sont tenus de rester fermés de 22h à 6h du matin. 

 

Souhaitant sans doute laisser passer le long weekend de fin d’année, le gouvernement n’a toujours pas pris de mesure au plan national, même si le Premier Ministre a formellement recommandé aux thaïlandais de "rester chez eux".

Néanmoins les rassemblements publics sont désormais interdits dans toutes les régions déclarées "infectées". Les gouverneurs de nombreuses provinces ont d’ores et déjà pris des mesures qui ressemblent fortement à celles mises en œuvre au printemps dernier.

==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==
25-12-2020 : Mobilisation anti-Covid en Thaïlande.

Alors que des cas de Covid-19 ont été diagnostiqués désormais dans 31 provinces (sur 77), le pays se mobilise pour lutter contre la propagation du virus.

 

La province de Samut Sakhon où s’est déclenchée la vague actuelle, est en confinement. Un hôpital de campagne a été installé sur le lieu du marché aux crevettes identifié comme le cluster de départ.

>>>>

Les tests se poursuivent ainsi que les investigations auprès de la communauté des travailleurs birmans, désignés comme responsables de l'importation et de la propagation du virus.

A ce stade, au niveau national, le gouvernement n’a pas décidé de mesures contraignantes (ni confinement, ni couvre-feu).
Par contre les différentes provinces sont désormais classées selon un code couleur évolutif (vert/jaune/orange/rouge) selon qu’elles sont plus ou moins touchées par le virus.


Il appartient aux autorités locales de prendre éventuellement les mesures destinées à limiter les déplacements, interdire les rassemblements, voire à confiner certaines zones si nécessaire.

Pour cette fin d'année 2020, quasiment toutes les manifestations susceptibles de rassembler des foules sont annulées.

 

Certains feux d’artifice du 31 décembre semblent néanmoins devoir être maintenus mais sans public (en particulier ceux de Bangkok qui seront retransmis sur le net et à la télévision).

 

 

Finalement, la Thaïlande n’aura pas échappé à la morosité qui prévaut partout dans le monde au moment de ces "fêtes" de fin d’année 2020…

==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==
23-12-2020 : Résurgence du Covid-19 en Thaïlande.

Depuis le week-end dernier, plusieurs centaines de contaminations au Covid-19 ont été constatées en Thaïlande.

Les chiffres n'ont bien sur rien de comparable à ceux des pays occidentaux depuis déjà plusieurs mois, mais compte tenu des statistiques thaïlandaises depuis le début de l'épidémie, cette nouvelle "vague" a provoqué beaucoup d'émoi et de grandes craintes dans le le pays. 
Le 
gouvernement et les autorités sanitaires ont pris des mesures drastiques pour trouver son origine et contenir sa propagation (inévitable ?). 

 

Le cluster d’origine a été identifié comme étant un marché aux fruits de mer, situé à Samut Sakhon (au sud-ouest de Bangkok).

Le marché en question a bien entendu été fermé et des milliers de tests sont entrepris en particulier parmi les très nombreux travailleurs birmans présents dans la région (surnommée "la petite Birmanie").

 

Cette région est un centre de négoce très important pour les fruits de mer où s’approvisionnent de nombreuses personnes venues de tout le pays. Cette activité et les allers-venues qu’elle génère expliquent la diffusion rapide du virus dans plusieurs provinces, y compris très éloignées. 

A ce jour, 24 provinces ont déclaré au moins un cas de Covid-19 lié à la fréquentation de ce marché de Samut Sakhon.

 

Samut Sakhon ainsi que plusieurs provinces proches ont mis en place des mesures strictes : confinement, interdictions de déplacement, couvre-feu, fermeture des écoles,… mais à ce stade, le Premier Ministre n’a pas pris de mesure à l’échelle nationale, déclarant qu’il se donnait une semaine pour observer l’évolution de la situation épidémiologique dans le pays.

 

Contrairement à Songkran en avril dernier, les jours fériés de fin/début d’année n’ont pas été supprimés mais le Premier Ministre n’a pas exclu la mise en place d’un confinement au niveau national si les choses ne s’améliorent pas dans les prochains jours.

A ce stade, les festivités prévues pour Noel et surtout pour le 31 décembre sont annulées à Bangkok et dans la plupart des provinces.

A Chanthaburi, les festivités de Noël sont annulées.

 

C’est le cas en particulier des spectacles du "countdown" 

>>>>

qui attirent habituellement de très grandes foules non seulement à Bangkok ou Pattaya (300 000 personnes y étaient attendues pour 3 soirées de spectacles) mais aussi dans les grandes villes et même les moindres villages.

 

Alors que se profile la fin d’année, ces décisions constituent un nouveau coup dur pour les secteurs du tourisme et du divertissement qui fondaient beaucoup d’espoirs sur cette période traditionnellement festive dans tout le pays.

Plusieurs pays de la région (dont la Birmanie) ont été beaucoup plus touchés par l’épidémie et ce scénario était redouté depuis plusieurs mois par les observateurs de l’ "exception" thaïlandaise.

Cette explosion du nombre de cas (à l’échelle de la Thaïlande) tend aussi à montrer les limites de la stratégie du gouvernement thaïlandais depuis mars dernier.
 

La fermeture des frontières aériennes et les mesures strictes de quarantaine imposées à l’arrivée se sont révélées efficaces face aux menaces de contamination par les touristes mais ce sont aujourd’hui les travailleurs migrants venus de Birmanie qui sont montrés du doigt comme les "apporteurs" du virus.

Plusieurs secteurs économiques (la pèche et l’aquaculture particulièrement) emploient massivement de la main d’œuvre étrangère. Beaucoup de ces travailleurs passent inévitablement au travers de tous les systèmes de contrôle et vivent en Thaïlande dans des conditions d’hygiène et de promiscuité propices à la propagation du virus.

 

Malgré le renforcement des moyens en hommes et matériels, les responsables militaires ont admis qu’il était impossible de "boucler" intégralement les 5 526 km de frontières où les points de passage clandestins sont nombreux.

==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==
12-12-2020 : Nouveaux cas d'infections locales au Covid-19.

 

Depuis quelques jours, les autorités sanitaires thaïlandaises sont à nouveau en alerte après que quelques cas d’infections locales au Covid-19 aient été diagnostiquées :

  • des infirmières travaillant dans des installations de quarantaine à Bangkok,

 

  • des thaïlandaises revenues de Birmanie clandestinement (donc sans passer par les points de contrôle officiels et sans effectuer de quarantaine) ont contaminé plusieurs personnes lors de leurs déplacements.

 

<<<< L’hotel 1G1 où elles ont séjourné, situé à Thachileik (ville frontalière en Birmanie) a été identifié comme étant le cluster d'origine.

Le gouvernement a annoncé le renforcement des contrôles le long de la frontière birmane...

et fidèles à leur stratégie de traçage systématique, les autorités sanitaires ont entrepris de retracer précisément le parcours des personnes infectées et de tester tous les cas-contacts.

 

Néanmoins, ces annonces ont entrainé une cascade d’annulations de réservations touristiques dans les provinces de Chiang Mai et Chiang Rai, au grand dam des hoteliers de la région. Cette réaction prouve une fois de plus que la population thaïlandaise est loin d’avoir évacué la psychose du virus…

==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==
10-12-2020 : Nouveau week-end prolongé

 

Aujourd’hui, 10 décembre, est un jour férié en Thaïlande, qui célèbre la constitution de 1932, lorsque la monarchie absolue fut abolie dans le royaume.

Voir cet article.

Depuis cette date, le pays a connu de nombreux soubresauts politiques et pas moins de 20 constitutions différentes, la dernière en date adoptée par un référendum controversé en 2016.

 

Au même titre que l'abolition de l'article 112 du code pénal (qui institue le délit de lèse-majesté), la révision de la constitution est au cœur des revendications des manifestants anti-gouvernementaux qui arpentent la capitale depuis maintenant plusieurs mois.

C’est aussi le début d’un weekend prolongé puisque le vendredi 11 sera également férié, correspondant au "jour de remplacement" du samedi 5 décembre (anniversaire de Rama IX) que le gouvernement a décidé de déplacer.

 

Ce faisant, tout comme en septembre et novembre, l’objectif du gouvernement est d'encourager le tourisme local alors que la haute saison touristique s’annonce d’ores et déjà catastrophique en l’absence de touristes étrangers.

Les professionnels du secteur touristique continuent de plaider pour l’allègement des mesures imposées aux touristes étrangers (les entrées sont quasiment inexistantes depuis maintenant 9 mois) mais le gouvernement a clairement laissé entendre que le retour massif des touristes en Thaïlande ne pourrait intervenir qu’après les campagnes de vaccination.

==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==
06-12-2020 : Cérémonies et rassemblement royalistes à Bangkok.

Le 5 décembre est la date de la Fête des Pères en Thaïlande, coïncidant avec l’anniversaire du roi Rama IX, père du souverain actuel (voir cet article).

Pour la première fois, le Roi Rama X et la Reine Suthida ont présidé les cérémonies officielles...

...organisées à cette occasion à Sanam Luang (voir cet article).

L'ACTU du 4eme trimestre 2020
L'ACTU du 4eme trimestre 2020
L'ACTU du 4eme trimestre 2020
L'ACTU du 4eme trimestre 2020
L'ACTU du 4eme trimestre 2020
L'ACTU du 4eme trimestre 2020

Logiquement, la journée d’hier était l’occasion d’une démonstration de force des royalistes. Des milliers de personnes habillées de jaune (couleur royale) s’étaient rassemblées au centre de Bangkok, tout à la fois pour rendre hommage à la mémoire du Roi Bhumibol Adulyadej (Rama IX) décédé en octobre 2016 et aussi pour réaffirmer leur attachement à l’institution monarchique, mise à mal ces derniers temps par les nombreuses manifestations qui se tiennent dans la capitale depuis le mois de juillet.
 

Contrairement aux semaines précédentes, les jeunes militants anti-gouvernementaux (qui réclament, entre autres, une réforme de la monarchie), sont restés discrets ce weekend.

Plusieurs de leurs leaders sont poursuivis pour des accusations de "lèse-majesté", en vertu du très controversé "article 112".

==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==
07-11-2020 : Un nouveau décès attribué au Covid en Thaïlande.

 

Ces derniers temps, dans les médias thaïlandais, les manifestations anti-gouvernementales à Bangkok et leurs conséquences sur la politique intérieure ont un peu éclipsé les sujets liés au Covid-19.
Fin octobre, l’état d’urgence en vigueur depuis le mois de mars a de nouveau été prolongé pour un mois (ce renouvellement est devenu une routine mensuelle).

Vendredi, les autorités sanitaires ont annoncé une victime supplémentaire attribuée au Covid-19 ce qui porte à 60 le nombre de décès officiellement répertoriés.
Depuis le début de l’épidémie, le total des personnes diagnostiqués en Thaïlande, s’élèvent à 3 818 à ce jour (ces chiffres, bien évidemment dérisoires comparés à la situation dans les pays occidentaux continuent néanmoins à être publiés quotidiennement).

 

Deux cas ont (un peu) agité les médias ces derniers jours :

  • la visite officielle d’un ministre hongrois a du être annulée après qu’il ait été diagnostiqué positif au Covid-19.

 

  • La française de 57 ans, diagnostiquée à Samui après avoir effectué sa quarantaine à proximité de Bangkok est sortie guérie de l’hopital.

L’émoi provoqué par ce cas a entrainé un renforcement des mesures de contrôle dans les hotels dédiés à la quarantaine des rares voyageurs (thaïs et étrangers) autorisés à entrer sur le territoire.

-----------------------------------------------------------------------------------------------

Concernant la réouverture du pays aux touristes étrangers :

 

  • La réduction de la quarantaine imposée aux futurs touristes de 14 à 10 jours pourrait être actée prochainement.
  • Néanmoins, conscient que cette disposition reste sans doute trop contraignante, les responsables du tourisme relancent l’idée de mettre en place des bulles de voyage

 

  • Le premier groupe de voyageurs chinois ayant bénéficié du STV (Special Tourist Visa) a terminé sa quarantaine a priori sans problème.

Par contre, le STV ne semble pas rencontrer le succès escompté puisqu’aucune nouvelle demande n’ai été formulée…
 
 

==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==
24-10-2020 : Le (timide) retour des touristes en Thaïlande.

 

Cette semaine est arrivé à l’aéroport de Bangkok, le premier groupe d’étrangers ayant bénéficié du tout nouveau STV (Special Tourist Visa) : en l’occurrence, 39 personnes venues de Shanghaï en Chine.

D’autres petits groupes en provenance de Chine et de Scandinavie sont attendus dans les deux prochaines semaines.

 

Cet "événement", mis en avant par la TAT (Tourism Authority of Thaïland) est censé marquer le retour des touristes et promouvoir la Thaïlande comme une destination « covid-free ».

Néanmoins, pas sur que les images diffusées dans les médias lors de leur arrivée à l’aéroport de Suvarnabhumi...

...soient vraiment très engageantes pour d’éventuels futurs "vacanciers".

 

Dans tous les cas, à ce stade, quelques centaines de touristes semblent bien dérisoires face à l’ampleur de la crise que traverse l’industrie touristique thaïlandaise.

Pendant plusieurs mois encore, celle-ci devra se contenter de la clientèle nationale pour espérer survivre en attendant des jours meilleurs.
 

 

De plus, hier, une française, rentrée en Thaïlande le 30 septembre dernier, a été diagnostiquée positive au Covid-19.

Elle avait pourtant passé 14 jours en quarantaine à proximité de Bangkok et été testée négative par deux fois, avant de rejoindre en avion son domicile sur l’ile de Samui (sud du pays).

Les autorités sanitaires entreprennent de reconstituer son parcours pour identifier d’autres personnes éventuellement infectées à son contact (a priori ce n’est pas le cas ni de son conjoint, ni de son fils).

 

Alors que cette française a respecté toutes les étapes de la procédure imposée aux personnes arrivant de l’étranger, cette affaire ne peut que renforcer la méfiance des thaïlandais quant à une prochaine réouverture des frontières et/ou un allègement des mesures de quarantaine.

L'ACTU du 4eme trimestre 2020
L'ACTU du 4eme trimestre 2020
L'ACTU du 4eme trimestre 2020

En Thaïlande, le décompte officiel des infections au Covid-19 s’établit à 3731 cas diagnostiqués et seulement 59 décès depuis le début de l’épidémie.

==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==
22-10-2020 : L'état d'urgence renforcé est levé à Bangkok.

 

Après son intervention télévisée, mercredi soir, au cours de laquelle il avait tenu des propos d’apaisement et de conciliation envers les manifestants anti-gouvernementaux, le Premier Ministre Prayut Chan-O-Cha a décidé de lever l’état d’urgence renforcé à Bangkok.

 

 

Ce revirement intervient seulement une semaine après sa mise en place suite aux incidents au cours desquels le cortège de la Reine Suthinda avait été pris à partie par les manifestants.

 

Il a également annoncé la convocation d’une session extraordinaire de l’Assemblée Nationale les 25-26 octobre.

 

 

Reste à savoir si ces décisions seront de nature à faire retomber la mobilisation des protestataires.

Malgré la répression de la semaine dernière et les arrestations de nombreux leaders,

les rassemblements pacifistes se sont multipliés ces derniers jours
dans différents endroits de Bangkok, défiant les interdictions...

...et sans que la Police soit en mesure de les empêcher.

 

 

Mercredi soir, après une marche vers le siège du gouvernement, les manifestants ont fixé un ultimatum de 3 jours au Premier Ministre pour quitter son poste et lui ont symboliquement fait remettre un modèle de lettre de démission.

==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==
15-10-2020 : Etat d'urgence renforcé suite aux manifestations à Bangkok.

 

Depuis ce jeudi 4h du matin, le gouvernement thaïlandais a décidé de renforcer l’état d’urgence, interdisant en particulier tout rassemblement de plus de 5 personnes ainsi que la diffusion de tous messages pouvant porter atteinte à l’ordre public.

Cette décision fait suite à la grande manifestation tenue hier au centre de la capitale par les opposants au régime.

Les manifestants (dont le nombre était estimé à plusieurs dizaines de milliers) s’étaient initialement rassemblés au Democracy Monument puis ont ensuite convergé vers le siège du gouvernement.
De plus, le cortège de la famille royale ayant été brièvement bloqué par les manifestants, le Premier Ministre a lui-même réclamé la plus grande fermeté à l’encontre des meneurs de la manifestation.

 

Le face-à-face tendu avec les forces de police ainsi que quelques contre-manifestants royalistes n’a pas dégénéré vers de véritables affrontements mais plusieurs leaders du mouvement de contestation ont été arrêtés.

 

Leurs revendications portent principalement sur une révision de la constitution et une réforme de l’institution monarchique. Ils demandent aussi la dissolution du Parlement actuel...

et la démission du Général Prayut Chan-O-Cha...

...porté au pouvoir par le coup d’état de mai 2014 et maintenu au poste de Premier Ministre après les élections de 2019 bien que ses partisans aient été minoritaires dans les urnes.

==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==
Pour retrouver toute l'ACTU de ces derniers mois,

cliquez sur ces liens :

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>