Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Noy et Gilbert en Thaïlande

bouddhisme-croyances-religions

Wang Saensuk (3) - D'autres statues.

7 Septembre 2022 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Bouddhisme-Croyances-Religions, #Tourisme-Découverte-Visites

Wang Saensuk (3) - D'autres statues.Wang Saensuk (3) - D'autres statues.
Wang Saensuk (3) - D'autres statues.Wang Saensuk (3) - D'autres statues.

Le Wang Saensuk est principalement connu pour son "jardin de l'enfer" (voir cet article)


<<<< mais d'autres espaces y sont aménagés qui présentent diverses statues,... moins angoissantes et également dignes d'intérêt.

  • Le "bestiaire" des signes astrologiques chinois est représenté ici sous forme de grandes statues...

...montées selon les cas par des personnages féminins ou masculins.

Wang Saensuk (3) - D'autres statues.
Wang Saensuk (3) - D'autres statues.
Wang Saensuk (3) - D'autres statues.
Wang Saensuk (3) - D'autres statues.
Wang Saensuk (3) - D'autres statues.
Wang Saensuk (3) - D'autres statues.
Wang Saensuk (3) - D'autres statues.
Wang Saensuk (3) - D'autres statues.
Wang Saensuk (3) - D'autres statues.
Wang Saensuk (3) - D'autres statues.
Wang Saensuk (3) - D'autres statues.
Wang Saensuk (3) - D'autres statues.
  • Une allée est consacrée à la représentation de scènes de la vie quotidienne (plus ou moins), illustrant des proverbes traditionnels thaïlandais
Wang Saensuk (3) - D'autres statues.
Wang Saensuk (3) - D'autres statues.
Wang Saensuk (3) - D'autres statues.
Wang Saensuk (3) - D'autres statues.
Wang Saensuk (3) - D'autres statues.
Wang Saensuk (3) - D'autres statues.
Wang Saensuk (3) - D'autres statues.
Wang Saensuk (3) - D'autres statues.

 

  • Un tableau présente les personnages de la littérature de Sunthorn Phu, poête siamois du 19ème siècle,

(voir cet article).

  • Dans un parc annexe sont exposées des statues de personnages des mythologies hindouistes et chinoises.
Wang Saensuk (3) - D'autres statues.
Wang Saensuk (3) - D'autres statues.
Wang Saensuk (3) - D'autres statues.
Wang Saensuk (3) - D'autres statues.
Wang Saensuk (3) - D'autres statues.
Wang Saensuk (3) - D'autres statues.
Wang Saensuk (3) - D'autres statues.
Wang Saensuk (3) - D'autres statues.
Wang Saensuk (3) - D'autres statues.
Wang Saensuk (3) - D'autres statues.
Wang Saensuk (3) - D'autres statues.
Wang Saensuk (3) - D'autres statues.
Mention spéciale pour ces (charmantes) statues situées sur le mur d'enceinte.

Mention spéciale pour ces (charmantes) statues situées sur le mur d'enceinte.

-------------------------------------------------------------------------------------------------

Au même endroit :

Lire la suite

Le Wat Phu Thok dans la province de Bueng Kan

3 Septembre 2022 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Tourisme-Découverte-Visites, #Bouddhisme-Croyances-Religions, #Photos

Le Wat Phu Thok dans la province de Bueng KanLe Wat Phu Thok dans la province de Bueng Kan
Le Wat Phu Thok dans la province de Bueng Kan
Le Wat Phu Thok dans la province de Bueng Kan
Le Wat Phu Thok dans la province de Bueng Kan
Le Wat Phu Thok dans la province de Bueng Kan
Le Wat Phu Thok dans la province de Bueng Kan
Le Wat Phu Thok dans la province de Bueng Kan
Le Wat Phu Thok dans la province de Bueng Kan
Le Wat Phu Thok dans la province de Bueng Kan

 

Dans la province de Bueng Kan (extrème nord-est de l'Isaan),

le Wat Phu Thok วัดภูทอก

est situé précisément à proximité du village de Na Saeng, dans le district de Si Wilai.

 

Phu Thok ภูทอก
(traduisez "montagne isolée" en dialecte d'Isaan)

désigne la colline rocheuse (haute de 359 mètres) qui se détache de loin lorsqu'on approche du site.

 


Le nom officiel du temple est 

Wat Jetiya Khiri Wihan วัดเจติยาคีรีวิหาร 

et ses bâtiments sont en fait installés au pied de cette "montagne".


<<<< Le chemin d'accès au sommet, constitué de passerelles en bois accrochées au flan de la paroi, constitue l'attraction principale de ce lieu.

- cliquez sur les photos pour agrandir -- cliquez sur les photos pour agrandir -

- cliquez sur les photos pour agrandir -

 

  • Le début de l'"ascension" ne présente guère d'intérêt... jusqu'à ce que les visiteurs aient le choix de continuer par un escalier classique ou de bifurquer vers le parcours qui "s'enroule" autour du Phu Tok.

Le parcours complet est censé comporter 7 niveaux mais les premiers sont difficilement identifiables.

Le Wat Phu Thok dans la province de Bueng Kan
Le Wat Phu Thok dans la province de Bueng Kan
Le Wat Phu Thok dans la province de Bueng Kan
Le Wat Phu Thok dans la province de Bueng Kan
Le Wat Phu Thok dans la province de Bueng Kan
Le Wat Phu Thok dans la province de Bueng Kan
Le Wat Phu Thok dans la province de Bueng Kan
Le Wat Phu Thok dans la province de Bueng Kan
  • Au fur et à mesure que l'on s'élève vers le sommet, on a une vue panoramique sur les environs.

Vers le sud-est, les petites collines parsemant le sol en contrebas sont appelées "Dong Chomphu" bordant le parc national de Phu Langka.

Le Wat Phu Thok dans la province de Bueng Kan
Le Wat Phu Thok dans la province de Bueng Kan
Le Wat Phu Thok dans la province de Bueng Kan
Le Wat Phu Thok dans la province de Bueng Kan
Le Wat Phu Thok dans la province de Bueng Kan
Le Wat Phu Thok dans la province de Bueng Kan
  • Le 5ème niveau est le plus vaste.

Il comprend des résidences pour moines et nonnes, ainsi que plusieurs cavités abritant de nombreuses statues et une esplanade abritée par les parois rocheuses.

C'est là que se tiennent les cérémonies et prières collectives.
C'est là que se tiennent les cérémonies et prières collectives.
C'est là que se tiennent les cérémonies et prières collectives.
C'est là que se tiennent les cérémonies et prières collectives.
C'est là que se tiennent les cérémonies et prières collectives.
C'est là que se tiennent les cérémonies et prières collectives.
C'est là que se tiennent les cérémonies et prières collectives.
C'est là que se tiennent les cérémonies et prières collectives.

C'est là que se tiennent les cérémonies et prières collectives.

  • Par une passerelle rocheuse, on accède ensuite à un pont en bois qui mène à un petit sanctuaire, situé sur un éperon rocheux.
La vision en approche est très spectaculaire.
La vision en approche est très spectaculaire.
La vision en approche est très spectaculaire.
La vision en approche est très spectaculaire.
La vision en approche est très spectaculaire.
La vision en approche est très spectaculaire.

La vision en approche est très spectaculaire.

  • L'accès aux derniers niveaux se fait par des passerelles étroites, et des chemins en bord de falaise puis en grimpant sur un sentier non balisé.

Il n'y a aucun aménagement au sommet proprement dit. 

Le Wat Phu Thok dans la province de Bueng Kan
Le Wat Phu Thok dans la province de Bueng Kan
Le Wat Phu Thok dans la province de Bueng Kan
Le Wat Phu Thok dans la province de Bueng Kan
Le Wat Phu Thok dans la province de Bueng Kan
Le Wat Phu Thok dans la province de Bueng Kan
La passerelle en bois autour de la colline fut achevée en 1974.

 

Ce temple est de création relativement récente (1968).

Phra Achan Chuan Kunlachettho
พระอาจารย์จวน กุลเชฏโฐ
,

un moine vénérable venu méditer à cet endroit, décida de s'y installer et entreprit de construire un chemin d'accès au sommet du Phu Tok.

Un chedi a été édifié en 1984 où sont conservées les reliques de Phra Achan Chuan,


qui est décédé en 1980 dans un accident d'avion.

-------------------------------------------------------------------------------------------------


Le Wat Phu Thok est emblématique de 
la province de Bueng Kan บึงกาฬ.

Il figure sur son drapeau et son sceau.

Formée de 8 districts inclus précédemment dans celle de Nong Khai, il s'agit de la province de Thaïlande créée le plus récemment (2011).
Frontalière du Laos, essentiellement rurale, c'est aussi l'une des plus pauvres du pays.

-------------------------------------------------------------------------------------------------

Voir également :

Lire la suite

Wang Saensuk (2) - L'enfer bouddhiste.

23 Août 2022 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Bouddhisme-Croyances-Religions, #Insolite

Wang Saensuk (2) - L'enfer bouddhiste.Wang Saensuk (2) - L'enfer bouddhiste.Wang Saensuk (2) - L'enfer bouddhiste.

 

A l'entrée du "jardin de l'enfer" du Wang Saensuk, se tient

Phra Yom พระยม

le seigneur du "narok" (comprenez l' "enfer bouddhiste").
Cette divinité est issue de l'hindouisme (dénommé Yama, il y est le dieu de la mort, fils de Surya, le dieu du soleil).


Il fait office de juge à qui sont présentés les humains décédés. Faisant l'inventaire des bonnes et mauvaises actions de chacun, il décide de qui pourra accéder au paradis ou sera condamné à séjourner en enfer.

Malheur à ceux qui se sont mal comportés... Ils devront expier leurs fautes en subissant les pires tortures infligées par les gardiens de l'enfer.

La plupart des personnages sont représentés ici de manière effrayante, dans des postures avilissantes, avec des visages et des corps déformés…

Wang Saensuk (2) - L'enfer bouddhiste.
Wang Saensuk (2) - L'enfer bouddhiste.
Wang Saensuk (2) - L'enfer bouddhiste.
Wang Saensuk (2) - L'enfer bouddhiste.
Wang Saensuk (2) - L'enfer bouddhiste.
Wang Saensuk (2) - L'enfer bouddhiste.
Wang Saensuk (2) - L'enfer bouddhiste.
Wang Saensuk (2) - L'enfer bouddhiste.

C'est particulièrement vrai pour les tortures correspondant à "fautes" considérées comme particulièrement graves, qui sont mises en scène de manière très crue.

3 concernent les hommes...
3 concernent les femmes...

La notion de "péché" telle qu'elle existe dans les religions monothéistes (christianisme, islam, judaïsme) n'est pas présente sous la même forme dans le bouddhisme.
Néanmoins, les mauvais comportements, la transgression de certains principes moraux et les offenses faites au Bouddha sont sévèrement punis...

Wang Saensuk (2) - L'enfer bouddhiste.
Wang Saensuk (2) - L'enfer bouddhiste.
Wang Saensuk (2) - L'enfer bouddhiste.
Wang Saensuk (2) - L'enfer bouddhiste.
Wang Saensuk (2) - L'enfer bouddhiste.
Wang Saensuk (2) - L'enfer bouddhiste.

-------------------------------------------------------------------------------------------------

Dans le bouddhisme thaïlandais, le "narok" นรก (traduit par "enfer" ou "purgatoire") est décrit comme un ensemble de couches caverneuses situées sous terre, soit une représentation assez similaire à celle de l'enfer tel que l'imagine les chrétiens.

Avici อเวจี

Les pénitents y sont répartis en fonction de la gravité de leurs offenses et n’ont aucune possibilité d’en sortir.

Au niveau le plus profond, la cavité dénommée :

<<<< Avici อเวจี (prononcez "Awedji")

est réservée aux êtres ayant commis les plus graves méfaits et qui devront y séjourner le plus longtemps.

Toutefois, il existe une différence fondamentale entre "narok" et "enfer"...

Alors que pour les chrétiens, la condamnation pour l'enfer est éternelle,
ça n'est pas le cas pour les bouddhistes.

 

Ainsi, les  "narakas" (les êtres enfermés dans le narok) pourront renaître et vivre un nouveau karma dans des conditions normales, lorsqu’ils auront fini d'expier tous les mauvais actes accomplis dans leur vie précédente.

-------------------------------------------------------------------------------------------------

Au bout du compte, cet endroit laisse une impression étrange.

 

Même si toutes ces représentations se veulent évidemment angoissantes, elles ont (sans doute) aussi un but pédagogique…

Reste tout de même que les discours (très) moralisateurs et le graphisme volontairement outrancier y sont omniprésents.

Lire la suite

>>> Et dans certains temples, il existe aussi de vastes espaces où de..."> Wang Saen Suk - Le "jardin de l'enfer"

9 Août 2022 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Bouddhisme-Croyances-Religions, #Insolite, #Tourisme-Découverte-Visites

Wang Saen Suk - Le &quot;jardin de l'enfer&quot;Wang Saen Suk - Le &quot;jardin de l'enfer&quot;Wang Saen Suk - Le &quot;jardin de l'enfer&quot;

 

Dans l’iconographie bouddhiste, l'"enfer" (นรก prononcez "narok") est fréquemment représenté sur des peintures ou bas-reliefs (voir par exemple cet article au Wat Chong Samaesan) >>>>

Et dans certains temples, il existe aussi de vastes espaces où de nombreuses scènes très explicites (!) illustrent les tourments qui attendent ceux qui se comportent mal dans leur vie terrestre.


L'un de ces "jardins de l'enfer" est situé sur un terrain dépendant du

Wat Saensuk Suthi Wararam
(dont j'ai parlé dans cet article).

 

 


Le Wang Saensuk วังแสนสุข
(traduisible par "palais de Saensuk"),

est une sorte de grand parc aménagé en plusieurs zones thématiques, dont la plus spectaculaire est :

Suan Phutnaen Narok
สวนพุทธแดนนรก
soit "le jardin bouddhiste de l'enfer"

  • สวน = "suan" = jardin
  • พุทธ = "phut" = bouddhiste, bouddha
  • แดน = "daen" = territoire
  • นรก = "narok" = enfer
Wang Saen Suk - Le &quot;jardin de l'enfer&quot;
Wang Saen Suk - Le &quot;jardin de l'enfer&quot;
Wang Saen Suk - Le &quot;jardin de l'enfer&quot;
Wang Saen Suk - Le &quot;jardin de l'enfer&quot;
Wang Saen Suk - Le &quot;jardin de l'enfer&quot;
Wang Saen Suk - Le &quot;jardin de l'enfer&quot;
Wang Saen Suk - Le &quot;jardin de l'enfer&quot;
Wang Saen Suk - Le &quot;jardin de l'enfer&quot;
Wang Saen Suk - Le &quot;jardin de l'enfer&quot;
Wang Saen Suk - Le &quot;jardin de l'enfer&quot;

 

  • Dans un premier temps, dans l’allée derrière l’entrée principale, on peut voir des bâtiments et des statues dédiés au culte de Bouddha mais aussi à divers personnages hindouistes ou animistes. 
  • ainsi que des scènes représentant les évènements de la vie du Bouddha

(de sa naissance à son illumination).

Wang Saen Suk - Le &quot;jardin de l'enfer&quot;
Wang Saen Suk - Le &quot;jardin de l'enfer&quot;
Wang Saen Suk - Le &quot;jardin de l'enfer&quot;
Wang Saen Suk - Le &quot;jardin de l'enfer&quot;
Wang Saen Suk - Le &quot;jardin de l'enfer&quot;
Wang Saen Suk - Le &quot;jardin de l'enfer&quot;
Wang Saen Suk - Le &quot;jardin de l'enfer&quot;
Wang Saen Suk - Le &quot;jardin de l'enfer&quot;
Wang Saen Suk - Le &quot;jardin de l'enfer&quot;
Wang Saen Suk - Le &quot;jardin de l'enfer&quot;

 

 

Le "jardin de l’enfer" lui-même consiste en un ensemble de statues de grande taille mettant en scène les supplices infligés par les "gardiens de l’enfer" aux humains ayant fauté.

Wang Saen Suk - Le &quot;jardin de l'enfer&quot;
Wang Saen Suk - Le &quot;jardin de l'enfer&quot;
Wang Saen Suk - Le &quot;jardin de l'enfer&quot;
Wang Saen Suk - Le &quot;jardin de l'enfer&quot;
Wang Saen Suk - Le &quot;jardin de l'enfer&quot;
Wang Saen Suk - Le &quot;jardin de l'enfer&quot;
Wang Saen Suk - Le &quot;jardin de l'enfer&quot;
Wang Saen Suk - Le &quot;jardin de l'enfer&quot;
Wang Saen Suk - Le &quot;jardin de l'enfer&quot;
Wang Saen Suk - Le &quot;jardin de l'enfer&quot;

Deux statues monumentales représentent Nai Ngean et Nang Thong.

 

Ces "fantômes affamés" sont des créatures ayant eu une vie "humaine" pendant laquelle elles se sont mal comportées. 
Désignés 
par le terme "petras" เปรต (provenant du sanscrit), on les retrouve dans les pays d'Asie (de l'Inde au Japon) où se sont répandus hindouisme, bouddhisme, taoïsme.

Installés en cercle autour d'elles, une "collection" de personnages mi-humains/mi-animaux...

...symbolisent quelles transformations attendent ceux qui auront commis telle ou telle mauvaise action durant leur vie terrestre.

Quelques exemples de ces "humains-animaux"...
Quelques exemples de ces "humains-animaux"...
Quelques exemples de ces "humains-animaux"...
Quelques exemples de ces "humains-animaux"...
Quelques exemples de ces "humains-animaux"...
Quelques exemples de ces "humains-animaux"...
Quelques exemples de ces "humains-animaux"...
Quelques exemples de ces "humains-animaux"...
Quelques exemples de ces "humains-animaux"...
Quelques exemples de ces "humains-animaux"...

Quelques exemples de ces "humains-animaux"...

- cliquez sur les photos pour agrandir -- cliquez sur les photos pour agrandir -

- cliquez sur les photos pour agrandir -

Malgré une ambiance qu'il faut bien qualifier de morbide, le tout est conçu quasiment comme une attraction de fête foraine... finalement distrayante... et on voit plus de sourires que de rictus d’horreur sur les visages des visiteurs, y compris des plus jeunes.

Wang Saen Suk - Le &quot;jardin de l'enfer&quot;Wang Saen Suk - Le &quot;jardin de l'enfer&quot;

A noter tout de même qu'au fond du parc, un tableau plus bucolique illustre le bonheur dont profite ceux qui ont accédé au paradis...

Wang Saen Suk - Le &quot;jardin de l'enfer&quot;

-------------------------------------------------------------------------------------------------

Le Wat Saensuk Suthi Wararam est le temple dont dépend cet endroit :

Lire la suite

Vu au temple (22-09)

21 Juillet 2022 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Bouddhisme-Croyances-Religions, #Insolite

Vu au temple (22-09)Vu au temple (22-09)

Je vous ai déjà parlé du 

"Egg Boy" (ไอ้ไข่ prononcez "Ai Kai")

dont la statue est présente dans de nombreux temples de Thaïlande (voir cet article).

C'est le cas au Wat Saen Suk (proche de Bang Saen et Angsila - voir cet article) où elle est exposée sous un bâtiment un peu à l'écart.

Comme ailleurs, les visiteurs viennent lui faire des offrandes sous forme de fleurs, de jouets, de tenues militaires,... et bien sur aussi de l'encens.

Vu au temple (22-09)
Vu au temple (22-09)
Vu au temple (22-09)
Vu au temple (22-09)
Vu au temple (22-09)
Vu au temple (22-09)

 

Une particularité ici :

<<<< l'encens est aussi conditionné sous la forme de petits cubes rectangulaires qui sont allumés simultanément aux bâtonnets traditionnels...

En se consumant, ils dévoilent des numéros à 3 chiffres... Ils seront évidemment scrutés avec attention par celui ou celle les ayant déposés... car ces "numéros de la chance" sortiront sans aucun doute au prochain tirage de la loterie... ou pas !

------------------------------------------------------------------------------------------------

Voir également :

Lire la suite

Asanha Bucha / Khao Phansa - La semaine des bougies

15 Juillet 2022 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Fètes-Festivals-Cérémonies, #Bouddhisme-Croyances-Religions

 

En Thaïlande, les bougies sont omniprésentes dans les temples 
et lors des cérémonies bouddhistes.

 

C’est d’autant plus le cas au moment de

Asanha Bucha et Khao Phansa

 

(ces deux jours se suivent, généralement en juillet, les dates précises varient en fonction du calendrier lunaire - voir cet article).

 

"Wan Asanha Bucha" วันอาสาฬหบูชา
(le 13 juillet cette année)

aussi parfois appelé "jour du Dharma", commémore le premier sermon du bouddha devant ses premiers disciples.

 

"Wan Khao Phansa" วันเข้าพรรษา
(le 14 juillet cette année)

marque le début des 3 mois de la retraite des moines dans leurs temples durant la saison des pluies.

 

Cette période est désignée en thaï par l'expression "phansa" พรรษา qui signifie "saison des pluies".
Elle correspond au "vassa" en sanscrit.

Traditionnellement, de nombreuses festivités se tiennent durant cette semaine :

-----------------------------------------------------------------------------------------------

 

Y compris lors des prières les plus simples, une bougie est systématiquement incluse dans le trio des offrandes faîtes pour "tam boon" ทำบุญ
(autrement dit "gagner du mérite").

 

La bougie est porteuse de la lumière, elle éloigne les fidèles des ténèbres, leur permet de disperser la noirceur de l’esprit et toutes formes d’ignorance. Elle rappelle également le caractère illuminé et la sagesse du Bouddha.

 

 

L’encens symbolise la discipline et la moralité, des conditions indispensables pour atteindre l’illumination.

 

 

Les fleurs symbolisent la générosité, l'ouverture du coeur, et montrent la beauté de l’illumination.

 

Lire la suite

Rahu, le "dieu de l'éclipse" - Vu au temple (22-08)

5 Juillet 2022 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Bouddhisme-Croyances-Religions

Rahu, le &quot;dieu de l'éclipse&quot; - Vu au temple (22-08)

 

Rahu fait partie des nombreuses divinités communes
à l'hindouisme et au bouddhisme.

Dans l'hindouisme, Svarabhānu est un demi-dieu qui avait dérobé aux dieux la boisson de l´immortalité. 
Il 
fut châtié par Vishnu qui lui coupa la tête, créant ainsi deux personnages : Ketu pour son corps et Rahu pour sa tête.

 

Phra Rahu พระราหู en thaï,

est présenté comme le "dieu de l'éclipse".

Cette appellation vient de ce que, dans les récits mythologiques, Rahu et Ketu "avalent" Surya le dieu du soleil et Chandra le dieu de la lune. 
Ayant 
répondu a leurs appels, le Bouddha ordonne à Rahu et Ketu de les relacher (d'où l'allégorie de l'éclipse).

Lorsqu'il est représenté dans les temples bouddhistes thaïlandais, Rahu prend la forme d'une tête de couleur noire (parfois avec un buste), souvent monumentale, d'où sort une boule (symbolisant donc le soleil).

 

Dans l'enceinte du Wat Huay Yai, un bâtiment est consacré à Rahu.

Le Wihan Rahu Omchan
วิหารพระราหูอมจันทร์

abrite une statue à laquelle les visiteurs rendent hommage et demandent conseil et protection.

Rahu, le &quot;dieu de l'éclipse&quot; - Vu au temple (22-08)
Rahu, le &quot;dieu de l'éclipse&quot; - Vu au temple (22-08)
Rahu, le &quot;dieu de l'éclipse&quot; - Vu au temple (22-08)
Rahu, le &quot;dieu de l'éclipse&quot; - Vu au temple (22-08)
Rahu, le &quot;dieu de l'éclipse&quot; - Vu au temple (22-08)
Rahu, le &quot;dieu de l'éclipse&quot; - Vu au temple (22-08)
Rahu, le &quot;dieu de l'éclipse&quot; - Vu au temple (22-08)
Rahu, le &quot;dieu de l'éclipse&quot; - Vu au temple (22-08)

Au fronton des murs intérieurs, tous les signes du zodiaque sont représentés.

Cela pourrait surprendre mais en fait, Rahu est présent dans l'astronomie indienne (ou astronomie "védique").
Il ne correspond pas à un corps céleste (planète ou constellation) mais au "noeud lunaire nord", soit l'endroit où se produit l'éclipse de soleil.

Lorsque le Soleil est caché par la Lune, on dit que "la tête du dragon  mange le Soleil".

Quant à l'interprétation qu'en font les astrologues, le "Noeud Nord" (Rahu) représente le domaine dans lequel l’individu est obsessionnel et insatiable. Rahu est donc associé aux désirs matériels et à l’avidité.

 

Comme souvent dans les temples thaïlandais, diverses autres divinités (Ganesh, Bouddha, Guan Yin,...) sont exposées juste à coté de l'entrée de cette salle de prière.

 

 

A propos du Wat Huay Yai, voir également :

Lire la suite

Wat Huay Yai

11 Juin 2022 , Rédigé par Lopezthai Publié dans #Tourisme-Découverte-Visites, #Bouddhisme-Croyances-Religions

Wat Huay Yai
Wat Huay Yai
Wat Huay Yai
Wat Huay Yai
Wat Huay Yai
Wat Huay Yai
Wat Huay Yai
Wat Huay Yai
Wat Huay Yai
Wat Huay Yai
Wat Huay Yai

 

Comme son nom l'indique,

le Wat Huay Yai วัดห้วยใหญ่

est situé à Huay Yai ห้วยใหญ่

(un village dans la banlieue de Pattaya, à environ 12 km vers le sud).

Il occupe près de 5 hectares, comprenant plusieurs très beaux bâtiments.

Wat Huay Yai
Wat Huay Yai
Wat Huay Yai
Wat Huay Yai
Wat Huay Yai
Wat Huay Yai
Wat Huay Yai
Wat Huay Yai
Wat Huay Yai
Wat Huay Yai
Wat Huay Yai
Wat Huay Yai

Ce temple est très ancien (créé en 1643) mais il s'est surtout développé durant la 2ème moitié du 20ème siècle sous l'impulsion d'un moine originaire de Huay Yai, né en 1919.

 

Luang Por Kan หลวงพ่อก้าน
("Kan Charoen Klang" de son nom de naissance)

fut ordonné moine dans ce temple à l'âge de 20 ans, prenant le nom de Phattako ภทฺทโก.
Devenu rapidement responsable du Wat Huay Yai, il en a fait l'un des plus importants de la région.

partir des années 1940s, il a aussi fait rénover ou construire de nombreux bâtiments dans plusieurs temples des alentours, ainsi qu'un tronçon de 8km de route entre Huay Yai et Na Jomtien.

Un pavillon abrite une statue monumentale de Luang Por Kan.

 

Compte tenu de son prestige et de sa notoriété en tant que moine bâtisseur, Luang Por Kan fait l'objet d'un culte fervent de la part des locaux.

Depuis son décès en septembre 2006, son corps est conservé dans un cercueil en verre dans le

Viharn Luang Por Kan  วิหารหลวงพ่อก้าน.

L'accès à l'intérieur du Viharn n'était pas possible lors ne notre visite, ces photos proviennent de Facebook.

 

 

Tous les éléments de ce bâtiment sont richement décorés. 
Les escaliers d'accès, plafonds, piliers, arcades,... 
sont recouverts de sculptures dorées.

Wat Huay Yai
Wat Huay Yai
Wat Huay Yai
Wat Huay Yai
Wat Huay Yai
Wat Huay Yai
Wat Huay Yai
Wat Huay Yai
Wat Huay Yai
Wat Huay Yai

Ce temple est également réputé pour ses amulettes, évidemment à l'effigie de Luang Por Kan tout particulièrement. Pour cette raison, il est aussi parfois désigné comme "le Temple des Amulettes".

Elles constituent une source de revenus importante pour le temple.

Wat Huay Yai
Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>