Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Noy et Gilbert en Thaïlande

bouddhisme-croyances-religions

A propos de l'origine de Songkran...

12 Avril 2024 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Fètes-Festivals-Cérémonies, #Bouddhisme-Croyances-Religions

 

Dans de nombreuses publications, Songkran est souvent qualifié de nouvel an "bouddhique" ou "bouddhiste"...

Pourtant,  Songkran n'est pas une fête bouddhiste  en tant que tel (elle ne correspond à aucun évènement dans la vie du Bouddha) et  elle trouve en fait ses origines dans l'astrologie et certaines traditions hindouistes .

Le mot thaï
"songkran"
สงกรานต์ 
vient du sanscrit "sankrānti".

Dans le calendrier hindou, ce mot s'applique aux changements de saison (équinoxes et solstices),
celui du printemps marquant le début d'une nouvelle année.


Pour cette raison il est considéré comme le "grand passage astrologique" et désigné en tant que "mesha sankrānti" devenu en thaï "maha songkran" มหา สงกรานต์ .

 

Les hindouistes marquaient la nouvelle période astrologique par des cérémonies et des festivités.

D'abord introduite par un roi birman au 7ème siècle, cette fête fut "adoptée" dans l'Empire Khmer aux environs du 11ème siècle, alors qu'il occupait une grande partie de l'actuelle Thaïlande.

Dans l'empire khmer, les gens se baignaient sous le soleil car ils pensaient que cela aidait à purifier l'âme et à libérer les esprits des ancêtres... (apparemment, c'est de cette tradition que viennent les vertus attribuées à l'élément "eau" dans les rituels de Songkran).

Par la suite, avec l'expansion du bouddhisme Theravada, Songkran a évolué au point de devenir une importante cérémonie à la période du royaume d'Ayutthaya (14ème au 18ème siècles). Le roi lui-même dirigeait les processions, participait au "lavage du Bouddha" et offrait des cadeaux au temple.

Ce rituel associé au bouddhisme, où les fidèles versent de l’eau sur les images de Bouddha, prient et font des offrandes au temple est encore pratiquée de nos jours.

L'élément eau, important à la fois dans l'hindouisme et le bouddhisme, symbolise l'effacement des péchés, et à ce titre, a toujours joué un rôle central dans certaines cérémonies.

 

Par contre, le fait de s'asperger d'eau mutuellement est un "divertissement" plus récent (il n'en est fait aucune mention dans les traditions anciennes ni par exemple dans un poème à propos de Songkran écrit dans la première moitié du 19ème siècle).

Son origine précise est incertaine mais d'après certains historiens, cette pratique aurait été initiée sous le règne de Rama V lorsque celui-ci décida de déplacer le nouvel an à la date du 1er avril (voir cet article) puis se serait répandue et amplifiée au cours du 20ème siècle.

A propos de l'origine de Songkran...
A propos de l'origine de Songkran...
A propos de l'origine de Songkran...
A propos de l'origine de Songkran...
A propos de l'origine de Songkran...
A propos de l'origine de Songkran...

 

Le fait que Songkran soit célébré à date fixe (du 13 au 15 avril) a été instauré par le gouvernement thaïlandais en 1989. Auparavant ce sont les astronomes royaux qui déterminaient la date officielle du "jour du Grand Songkhran".

D'autres pays d'Asie du Sud-Est fêtent également leur "nouvel an" à mi-avril, avec des traditions et des festivités comparables à celles du songkran :

  • "pii mai" (traduisez "année nouvelle") au Laos,
  • "chaul chhnam thmey" (traduisez "entrer dans l'année nouvelle") au Cambodge
  • "thingyan" (traduisez "le transit") en Birmanie.

C'est le cas aussi pour diverses régions du Sri Lanka, d'Inde, du Népal, du Bangladesh où sont organisées des célébrations issues des mêmes traditions.

Depuis décembre 2023, le Songkran est inscrit
au Patrimoine Culturel Immatériel de l'Humanité de l'UNESCO.

Le texte de présentation sur le site internet de l'UNESCO met en exergue les aspects culturels et sociétaux de la tradition du Songkran en Thailande.

A propos de l'origine de Songkran...
A propos de l'origine de Songkran...
A propos de l'origine de Songkran...
A propos de l'origine de Songkran...
A propos de l'origine de Songkran...
A propos de l'origine de Songkran...
A propos de l'origine de Songkran...
A propos de l'origine de Songkran...

--------------------------------------------------------------------------------------------------

Voir également :

Lire la suite

Vu au temple (24-04) - au Wat Pa Dong Rai (province de Udon Thani)

6 Avril 2024 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Tourisme-Découverte-Visites, #Bouddhisme-Croyances-Religions

Vu au temple (24-04) - au Wat Pa Dong Rai (province de Udon Thani)

 

Le Wat Pa Dong Rai วัดป่าดงไร่

à Ban Chiang (province de Udon Thani)

est un temple "de la forêt"
(ป่า = "pa" = forêt).


Le lieu est propice à la méditation.

Vu au temple (24-04) - au Wat Pa Dong Rai (province de Udon Thani)
Vu au temple (24-04) - au Wat Pa Dong Rai (province de Udon Thani)
Vu au temple (24-04) - au Wat Pa Dong Rai (province de Udon Thani)
Vu au temple (24-04) - au Wat Pa Dong Rai (province de Udon Thani)
Vu au temple (24-04) - au Wat Pa Dong Rai (province de Udon Thani)
Vu au temple (24-04) - au Wat Pa Dong Rai (province de Udon Thani)
Vu au temple (24-04) - au Wat Pa Dong Rai (province de Udon Thani)
Vu au temple (24-04) - au Wat Pa Dong Rai (province de Udon Thani)

Le calme environnant le lac où est installé le temple incite au recueillement et à la sérénité.
Les visiteurs apprécient de pouvoir prendre conseil auprès des moines présents sur place.

Vu au temple (24-04) - au Wat Pa Dong Rai (province de Udon Thani)
Vu au temple (24-04) - au Wat Pa Dong Rai (province de Udon Thani)
Vu au temple (24-04) - au Wat Pa Dong Rai (province de Udon Thani)
Vu au temple (24-04) - au Wat Pa Dong Rai (province de Udon Thani)
Vu au temple (24-04) - au Wat Pa Dong Rai (province de Udon Thani)
Vu au temple (24-04) - au Wat Pa Dong Rai (province de Udon Thani)
Vu au temple (24-04) - au Wat Pa Dong Rai (province de Udon Thani)
Vu au temple (24-04) - au Wat Pa Dong Rai (province de Udon Thani)
- cliquez sur les photos pour agrandir -- cliquez sur les photos pour agrandir -
- cliquez sur les photos pour agrandir -- cliquez sur les photos pour agrandir -

- cliquez sur les photos pour agrandir -

Lire la suite

Le Sanctuaire de la Vérité à Na Klua

2 Mars 2024 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Tourisme-Découverte-Visites, #Bouddhisme-Croyances-Religions

Le Sanctuaire de la Vérité à Na Klua
Le Sanctuaire de la Vérité à Na Klua
Le Sanctuaire de la Vérité à Na Klua
Le Sanctuaire de la Vérité à Na Klua
Le Sanctuaire de la Vérité à Na Klua
Le Sanctuaire de la Vérité à Na Klua
Le Sanctuaire de la Vérité à Na Klua
Le Sanctuaire de la Vérité à Na Klua
Le Sanctuaire de la Vérité à Na Klua
Le Sanctuaire de la Vérité à Na Klua

 

A Na Klua (au nord de Pattaya),

 

le Sanctuaire de la Vérité
ปราสาทสัจธรรม

(prononcez "Prasat Sattiatham")

occupe un vaste domaine de 13 ha, en bord de mer, situé précisément au
<<<< Laem Ratchawet แหลมราชเวช.

(en thaï, le mot "laem" แหลม désigne un cap ou une péninsule)

Il s’agit d’un grand bâtiment tout en bois à l’architecture spectaculaire dont la construction a commencé en 1981… et n’est toujours pas achevée à ce jour.

Il est difficile de savoir quand il le sera (les estimations varient selon les sources dont certaines indiquent que ce ne serait pas avant 2050...).

Le Sanctuaire de la Vérité à Na KluaLe Sanctuaire de la Vérité à Na Klua
Le Sanctuaire de la Vérité à Na KluaLe Sanctuaire de la Vérité à Na Klua

 

Le bâtiment est en forme de croix avec une superficie intérieure de ​​2115 m².

 

Il est constitué de 5 halls dédiés à des concepts philosophiques ou religieux censés illustrer le "sens de la vie" :

  • Hall Central : les Nobles Vérités
    du Bouddhisme
  • Hall Ouest : les 4 éléments (feu, air, eau, terre) et la création de la terre par les divinités
    de l'Hindouisme
  • Hall Nord : les enseignements
    du Taoïsme et du Confucianisme
  • Hall Est : l'amour et la piété filiale envers les parents "créateurs"
  • Hall Sud : l'astronomie et les créateurs de la vie (soleil, lune, planètes, étoiles).
Le Sanctuaire de la Vérité à Na Klua
Le Sanctuaire de la Vérité à Na Klua
Le Sanctuaire de la Vérité à Na Klua
Le Sanctuaire de la Vérité à Na Klua
Le Sanctuaire de la Vérité à Na Klua
Le Sanctuaire de la Vérité à Na Klua
Le Sanctuaire de la Vérité à Na Klua
Le Sanctuaire de la Vérité à Na Klua

A l'extérieur et à l'intérieur du bâtiment, les représentations de divinités sont très nombreuses, exclusivement sculptées dans le bois.

Le Sanctuaire de la Vérité à Na Klua
Le Sanctuaire de la Vérité à Na Klua
Le Sanctuaire de la Vérité à Na Klua
Le Sanctuaire de la Vérité à Na Klua
Le Sanctuaire de la Vérité à Na Klua
Le Sanctuaire de la Vérité à Na Klua
Le Sanctuaire de la Vérité à Na Klua
Le Sanctuaire de la Vérité à Na Klua


Globalement, l'architecture du Sanctuaire s'inspire de la période du royaume d'Ayutthaya et le style artistique des sculptures reprend des caractéristiques provenant des cultures thaïlandaise, khmère, laotienne et chinoise.



L'homogénéité de l'ensemble reste néanmoins discutable, d'autant que les diverses essences de bois utilisées ainsi que l'ancienneté de certaines oeuvres donnent des couleurs et des aspects disparates à différents endroits du sanctuaire.

Le Sanctuaire de la Vérité à Na Klua
Le Sanctuaire de la Vérité à Na Klua
Le Sanctuaire de la Vérité à Na Klua
Le Sanctuaire de la Vérité à Na Klua
Le Sanctuaire de la Vérité à Na Klua
Le Sanctuaire de la Vérité à Na Klua
Le Sanctuaire de la Vérité à Na Klua
Le Sanctuaire de la Vérité à Na Klua
Le Sanctuaire de la Vérité à Na Klua


Contrairement à une idée assez répandue parmi les touristes,

ce "sanctuaire" n'est pas du tout un "temple"
(il n'est pas désigné par le terme "wat" วัด).

Il n'y a pas ici de moines résidents, aucune communauté de fidèles n'y est attaché, on n'y pratique pas les cérémonies bouddhistes telles que ordinations ou crémations par exemple.


De plus le tarif pratiqué à l'entrée (500 bahts par personne pour les étrangers), les brochures traduites en 20 langues, les visites guidées proposées en anglais, chinois, russe, coréen, arabe,... indiquent assez clairement la vocation commerciale de ce lieu, sans que cela n'enlève rien à son intérêt culturel ni à sa beauté.

En marge de la visite du sanctuaire, d'autres "activités" sont d'ailleurs proposées aux touristes. 

--------------------------------------------------------------------------------------------------

Voir également :

Lire la suite

Makha Bucha 2024

25 Février 2024 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Bouddhisme-Croyances-Religions, #Fètes-Festivals-Cérémonies

Hier, c’était le jour de Makha Bucha มาฆบูชา...

...une occasion pour aller au temple, participer au "Wien Tien" เวียนเทียน (procession autour du temple) et faire des offrandes pour solliciter la bienveillance de Bouddha.

Makha Bucha 2024
Makha Bucha 2024
Makha Bucha 2024
Makha Bucha 2024
Makha Bucha 2024
Makha Bucha 2024


 

C'est une fête importante pour les bouddhistes, qui commémore le premier sermon de Bouddha, considéré comme la

"mise en mouvement de la roue du Dharma".

Parc Historique de Si Thep.

<<<< Dharma Chakra ธรรมจักร,
la "roue du Dharma", symbolise les enseignements bouddhistes.
Elle est censée être sans début ni fin.


Le bouddhisme pratiqué en Thaïlande (Theravada), considère qu'il n'y a qu'un seul "tour" de la roue du Dharma (d'autres branches du bouddhisme classent les enseignements bouddhistes en plusieurs phases qui sont considérées comme autant de "tours" de la roue du Dharma).


Ainsi, au cours de son premier discours, le Bouddha a formulé Quatre Nobles Vérités (อริยสัจ 4)

  • Dukkha (ทุกข์) explique que la vie contient des insatisfactions et des souffrances,
  • Samudaya (สมุทัย) met en avant les causes de ces souffrances, que sont l'envie et le désir,
  • Nirodha (นิโรธ) pousse à réagir face aux causes des souffrances afin d’aboutir à une forme de libération,
  •  Magga (มรรค) indique le chemin permettant d’arrêter les souffrances.

Makha Bucha est célébrée lors de la pleine lune du troisième mois du calendrier lunaire.

Cette date (variable dans le calendrier grégorien) tombait cette année le samedi 24 février,
donc le jour férié correspondant a été décalé au lundi 26 février.

Une importante cérémonie (diplomatico-religieuse) s’est tenue à Bangkok à cette occasion, en présence du Premier Ministre et du Patriarche bouddhiste de Thaïlande.


Le gouvernement indien a accepté d'acheminer en Thaïlande des reliques de Bouddha et 2 "vénérables".

Elles seront exposées successivement :

  • à Bangkok jusqu'au 3 mars
  • à Chiang Mai du 5 au 8 mars
  • à Ubon Ratchathani du 10 au 13 mars
  • à Krabi du 15 au 18 mars

--------------------------------------------------------------------------------------------------

Voir les articles ci-dessous pour en savoir plus sur Makha Bucha :

Lire la suite

Wat Pa Dong Rai à Ban Chiang (province de Udon Thani)

18 Février 2024 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Tourisme-Découverte-Visites, #Bouddhisme-Croyances-Religions

Wat Pa Dong Rai à Ban Chiang (province de Udon Thani)

 

A environ 60km à l'est de Udon Thani,

le Wat Pa Dong Rai วัดป่าดงไร่

ou Wat Santi Wanaram
วัดสันติวนาราม

est situé à proximité de Ban Chiang.


Ce temple a été construit récemment sur un terrain forestier, au milieu d'un lac artificiel nommé

Nong Nam Isaan Khiao
หนองน้ำอีสานเขียว
.

Le bâtiment principal (ubosot) représente un bouton de lotus à peine ouvert et comportant
24 pétales
. D’un design résolument moderne et original, il est le seul de ce type en Thailande

(le créateur du temple s’est inspiré d’un temple indien).

Wat Pa Dong Rai à Ban Chiang (province de Udon Thani)
Wat Pa Dong Rai à Ban Chiang (province de Udon Thani)
Wat Pa Dong Rai à Ban Chiang (province de Udon Thani)
Wat Pa Dong Rai à Ban Chiang (province de Udon Thani)
Wat Pa Dong Rai à Ban Chiang (province de Udon Thani)
Wat Pa Dong Rai à Ban Chiang (province de Udon Thani)
Wat Pa Dong Rai à Ban Chiang (province de Udon Thani)
Wat Pa Dong Rai à Ban Chiang (province de Udon Thani)

 

Haut de 19m et large de 40m, il est positionné sur une plateforme installée au milieu du lac et on y accède par une large allée.

Entouré de grandes baies vitrées, son intérieur abrite des peintures murales mettant en scène les évènements de la vie du Bouddha.
Le sol est en marbre et le plafond richement décoré.

 

Wat Pa Dong Rai à Ban Chiang (province de Udon Thani)
Wat Pa Dong Rai à Ban Chiang (province de Udon Thani)
Wat Pa Dong Rai à Ban Chiang (province de Udon Thani)
Wat Pa Dong Rai à Ban Chiang (province de Udon Thani)
Wat Pa Dong Rai à Ban Chiang (province de Udon Thani)
Wat Pa Dong Rai à Ban Chiang (province de Udon Thani)
Wat Pa Dong Rai à Ban Chiang (province de Udon Thani)
Wat Pa Dong Rai à Ban Chiang (province de Udon Thani)

La construction de ce bâtiment a débuté en 2001 mais ne s'est achevée qu'en 2019.

Ainsi, lors de notre première visite (en 2017),

  • les "luk limit" ลูกนิมิต étaient encore exposées...
(ces boules sacrées sont destinées à être enterrées autour du bâtiment lors d'une importante cérémonie)
  • et des ouvriers travaillaient encore à la confection des "nagas"...

...qui sont désormais installés à l'entrée de l'allée menant à l'ubosot.

- cliquez sur les photos pour agrandir -- cliquez sur les photos pour agrandir -
- cliquez sur les photos pour agrandir -- cliquez sur les photos pour agrandir -

- cliquez sur les photos pour agrandir -

Les images ci-dessus (prises sur internet) montrent ce temple mis en lumière à la nuit tombée.

Les images ci-dessus (prises sur internet) montrent ce temple mis en lumière à la nuit tombée.

Lire la suite

L'histoire du "Laser Buddha" de Khao Chi Chan.

7 Février 2024 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Histoire, #Tourisme-Découverte-Visites, #Bouddhisme-Croyances-Religions

 L'histoire du &quot;Laser Buddha&quot; de Khao Chi Chan.

 

 

Voici quand et comment a été réalisée :

Phra Bouddha Maha Vajira Uttamobhas Sasada
พระพุทธมหาวชิรอุตตโมภาสศาสดา

l'image de Bouddha gravée dans la roche 

à Khao Chi Chan.

Contrairement à une idée largement répandue (et colportée sur de nombreux sites internet, y compris sur Wikipedia !)...

 le laser n'a pas été utilisé pour découper la roche
et "incruster" l'image du Bouddha dans la montagne. 

Suvaḍḍhano

Après que le patriarche suprême Suvaḍḍhano (plus haute autorité bouddhiste de Thaïlande) ait sollicité le roi Rama IX pour sanctuariser la colline de Khao Chi Chan, celui-ci émis l'idée qu'une image de Bouddha soit dessinée sur la montagne en utilisant les technologies les plus modernes. 

Rama IX et son fils, le Prince Maha Vajiralongkorn

D'un point de vue technique, le projet a véritablement débuté en juin 1995 et fut placé sous la supervision du Prince héritier Maha Vajiralongkorn (devenu aujourd'hui le roi Rama X).

  • 1- Diagnostic géologique

La falaise avant le début du chantier.

Mesurant environ 170 mètres de haut et exposée au nord, la falaise de Khao Chi Chan est constituée de calcaire qui a été partiellement transformé par l'insertion de granit. Cela donne à la pierre des couleurs alternées grises et noire.

Le site de Khao Chi Chan étant une ancienne carrière, la force des dynamitages combinée à l'intrusion du granit, a provoqué la fissuration des roches de la falaise. Les failles et les courbes y sont nombreuses.

<<<< A ce stade des marines de la base navale de Sattahip ont dessiné pour la première fois une image du Bouddha sur la falaise.

Lors des premières discussions autour du projet, beaucoup de spécialistes (y compris étrangers) étaient sceptiques quant à sa faisabilité et/ou son coût exhorbitant...
Un appel d'offres fut lancé pour la réalisation des travaux, remporté par une société thailandaise (International Blaster Company) pour une enveloppe de 44 millions de bahts.

Néanmoins, de nombreuses questions restaient sans réponse...

Comment aplanir la falaise ? Comment effectuer les travaux sur la falaise ? Comment y suspendre des échafaudages ? Où trouvez des travailleurs expérimentés pour ces conditions de travail ?

 

Et surtout comment faire pour "incruster" le dessin de Bouddha sur la falaise... ?

L'état des rochers de la falaise n'étant pas bon, les options de sculpture en bas-relief ou en haut-relief furent abandonnées à la fois pour des soucis de sécurité, de coûts et de délais.
L'équipe de conception dirigée par des universitaires et géologues décida d'un "dessin linéaire" sur la paroi (cohérent avec la topographie de la falaise d'origine).

Compte tenu du danger de chutes de pierres, il était aussi nécessaire de construire un étang devant la falaise pour empêcher les visiteurs de trop s'en approcher.

Mais à ce stade, personne n'avait encore évoqué l'idée du "laser" !

  • 2- Travaux préparatoires (le "lissage" de la falaise)

 

Après que l'idée d'installer un ascenseur ait été rejetée (l'angle de la falaise ne le permettait pas), un échafaudage et un treuil électrique furent installés du côté ouest, permettant de transporter les personnes et les marchandises en haut de la falaise.
 

Le "top bench" tel qu’il existe encore aujourd’hui

Le travail d’ajustement de la paroi a été réalisé de haut en bas en commençant par la fabrication
<<<< d'un "banc supérieur", au-dessus de la future image de Bouddha.

Après que les ingénieurs géotechniciens aient inspecté et "cartographié" la géologie de la falaise, diverses charges explosives ont été positionnées et plusieurs techniques de dynamitage ont été mises en œuvre.

Les géologues en charge de ces travaux durent se suspendre contre la paroi, comme des alpinistes.

L’objectif était de lui donner une courbure régulière et une surface uniforme compatibles avec le dessin envisagé. Lors de cette opération 50 000 mètres cubes de roches furent évacués.

Enfin, pour améliorer la stabilité de la falaise, des techniques de projection de béton furent utilisées, des boulons d'ancrage et des barres d'armature furent installés (la longueur cumulée des boulons d'ancrage encastrés dans la falaise dépasse 3 kilomètres).

  • 3- L'utilisation du "laser"

Après le "lissage" de la falaise, les responsables du projet devaient définir la méthode pour dessiner l'image de Bouddha sur la paroi. L'un deux avait entendu parler d'un professeur à la Faculté d'Ingénierie de Thonburi qui "pouvait dessiner avec la lumière laser".


La réponse du Dr Pichet fut sans appel :

"Je ne peux pas le faire.
Le plus grand que j'ai jamais réalisé mesurait seulement 30 cm !".

Il avait utilisé pour cela un laser à lumière rouge à haut pouvoir de pénétration (CO2 Laser, utilisé en chirurgie), méthode impossible à transposer pour réaliser une image de plus d’une centaine de mètres de haut...

L'idée de sculpter la roche "au laser" fut donc rapidement abandonnée
mais le Dr Pichet accepta de participer au projet pour "créer une image de Bouddha sur la falaise".


Dans un premier temps, il fallait coupler un "laser-Argon" (du type de ceux que l'on voit briller lors des célébrations ou dans les discothèques en général) avec un scanner...
appareil encore très rare à l'époque en Thaïlande.

 

<<<< Par chance, il se trouva qu'à peine un mois auparavant, le Dr Pichet avait réceptionné un scanner. Il s'agissait s'un appareil destiné initialement à une discothèque de Hat Yai...
Son propriétaire (étranger) étant décédé, son épouse avait décidé d'en faire don à la Faculté de Thonburi (!).

 


En collaboration avec le National Electronics and Computer Technology Center, ce scanner fut assemblé avec un laser-Argon acheté à l'étranger afin de pouvoir projeter une image à une distance supérieure à 100 m.

 

<<<< Une fois le dispositif installé sur site et calé avec précision pour éviter toute déformation du dessin,

la projection pouvait se faire durant la nuit
(le laser n'était pas assez visible durant la journée)
 



Pendant plusieurs nuits d'affilée et à trois niveaux de la falaise
(au-dessus de la tête du Bouddha, dans la zone de la poitrine,
au niveau des genoux),...

des équipes, accrochées à des cordes, ont peint en blanc
les lignes dessinées par la lumière laser.

Des corrections étaient faites dans la journée pour s'assurer au mieux de la beauté et de la conformité de l'image peinte sur la paroi.

  • 4- L'inauguration, le 24 janvier 1996

L'étape suivante des travaux consistait à disposer une multitude de petites charges explosives afin de creuser des rainures dans la roche en suivant les lignes peintes sur la paroi.
Entre fin décembre 1995 et janvier 1996, les équipes sur site travaillèrent d'arrache-pied et le 24 janvier une cérémonie fut organisée en présence du Prince Maha Vajiralongkorn au cours de laquelle il déclencha lui-même symboliquement une série d'explosions.

Cette date du 24 janvier 1996 a été retenue comme étant l' "inauguration" officielle...
mais les travaux étaient loin d'être terminés sur le site.

Depuis le début, le chantier avait été placé sous l'autorité du Prince Maha Vajiralongkorn et de sa soeur, la Princesse Maha Chakri Sirindhorn (vice-présidente du comité exécutif)

 

Tous deux y faisaient des visites régulières et donnaient certaines indications, mais le roi lui-même s'y intéressait également de près.

<<<< Ainsi lors d'une inspection en hélicoptère, Rama IX indiqua que "Le visage du Bouddha n'est pas beau"... (et pour que le dessin soit modifié, les rainures correspondantes durent être modifiées).

  • 5- Le comblement des rainures et la pose de mosaïques dorées

Les rainures creusées à l'explosif (ajustées à 10 cm de profondeur et 30 à 50 cm de largeur) furent comblées avec du béton...


...puis recouvertes de mosaïque dorée afin d'obtenir une visibilité lointaine pour l'image dessinée sur la paroi (c'était une volonté exprimée par le roi Rama IX dès l'origine du projet).

En l'occurrence il s'agit de véritables mosaïques en or, venues d'Italie, du même type et produite dans la même usine que celles utilisées pour la restauration du Grand Palais et du Wat Phra Kaew à Bangkok.

Ces mosaïques sont encore parfaitement observables aujourd'hui.

  • 6- La pose des yeux du Bouddha (février 2000)

Les yeux du Bouddha sont constitués de 1678 pièces d'onyx noir (découpé en mosaïque).

Offert par un groupe de fidèles, ils furent installés le 20 février 2000, lors d'une cérémonie bouddhiste présidée par le Patriarche Suprême de Thaïlande.

  • 7- Les reliques enchâssées dans la poitrine du Bouddha (novembre 2001)

 

Afin de sanctuariser définitivement le site de Khao Chi Chan, les autorités bouddhistes décidèrent d'y enchâsser des reliques de Bouddha lors d'une cérémonie
tenue le 28 novembre 2001.

 

 

 

Les reliques offertes par le roi Rama IX, déposées dans un récipient en bois de teck doré, furent transportées le long d'un câble métallique jusqu'au niveau de la poitrine du Bouddha puis enchâssées dans la roche.


Cette cérémonie marquait l'achèvement de ce projet qui, depuis 1995, avait mobilisé plusieurs équipes de géologues, architectes, ingénieurs, ouvriers,...

Rebaptisée par certains "Laser Buddha",

cette représentation de Bouddha, désormais incrustée dans la falaise de Khao Chi Chan est l'une des plus grande répertoriées dans le monde.

--------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Les éléments contenus dans l’article ci-dessus sont tirés du récit rédigé par le Dr Decha Luangpitakchumphol qui fut l’un des acteurs de ce projet en tant qu’ingénieur géologue.

Voir le lien ci-dessous (en thaï) pour en avoir tous les détails :​​​​

Voir également :

Lire la suite

Yohk Chofah au Wat Takian Tiah

31 Janvier 2024 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Bouddhisme-Croyances-Religions, #Fètes-Festivals-Cérémonies

Yohk Chofah au Wat Takian Tiah


Hier au Wat Takian Tiah (le principal temple de notre commune) se tenait une cérémonie de

Yohk Chofah ยกช่อฟ้า

  • ยก = "yok" = élever, soulever
  • ช่อฟ้า = "chofah" = ce mot (quasiment intraduisible) désigne ces sculptures destinées spécifiquement à décorer le bord du faîte d'un édifice bouddhiste.

Ce rituel consiste à hisser les "chofah" aux extrémités du toit de cet ubosot (hall d'ordination où se tiennent les principales cérémonies).


 

 

 

Il marque la dernière étape de "finition" du bâtiment en question qui vient d'être terminé.

Yohk Chofah au Wat Takian Tiah
Yohk Chofah au Wat Takian Tiah
Yohk Chofah au Wat Takian Tiah
Yohk Chofah au Wat Takian Tiah
Yohk Chofah au Wat Takian Tiah
Yohk Chofah au Wat Takian Tiah
Yohk Chofah au Wat Takian Tiah
Yohk Chofah au Wat Takian Tiah
Yohk Chofah au Wat Takian Tiah

Il s'agit d'un événement important pour la communauté des fidèles et la foule était extrêmement nombreuse, attentive et recueillie.

Coté logistique, une puissante grue de levage est utilisée et une équipe d'ouvriers est mobilisée pour réceptionner les chofahs au sommet du bâtiment.

Voir ces vidéos sur Facebook :      Vidéo 1      Vidéo 2

Yohk Chofah au Wat Takian Tiah
Yohk Chofah au Wat Takian Tiah
Yohk Chofah au Wat Takian Tiah
Yohk Chofah au Wat Takian Tiah
Yohk Chofah au Wat Takian Tiah
Yohk Chofah au Wat Takian Tiah
Yohk Chofah au Wat Takian Tiah
Yohk Chofah au Wat Takian Tiah

La date de la cérémonie peut surprendre (c’était un mardi soir) mais elle a été déterminée de façon à être la plus favorable possible selon l’astrologie et la numérologie. Dans le même ordre d’idée, le début précis de la cérémonie elle-même était fixé symboliquement à 19h19.

Vue aérienne du site.                 

Yohk Chofah au Wat Takian Tiah
Yohk Chofah au Wat Takian Tiah
Yohk Chofah au Wat Takian Tiah
Yohk Chofah au Wat Takian Tiah
Yohk Chofah au Wat Takian Tiah
Yohk Chofah au Wat Takian Tiah
Yohk Chofah au Wat Takian Tiah
Yohk Chofah au Wat Takian Tiah

 

 

 

Les chofahs avaient été exposés au temple lors de la fête qui a duré les 5 jours précédents :

-------------------------------------------------------------------------------------------------

Ci-dessous deux articles à propos d'autres cérémonies de Yohk Chofah auxquelles nous avions assisté dans des temples proches de chez nous :

Lire la suite

La fête au Wat Takian Tiah... en attendant Yohk Chofah.

29 Janvier 2024 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Fètes-Festivals-Cérémonies, #Bouddhisme-Croyances-Religions

La fête au Wat Takian Tiah... en attendant Yohk Chofah.La fête au Wat Takian Tiah... en attendant Yohk Chofah.
La fête au Wat Takian Tiah... en attendant Yohk Chofah.La fête au Wat Takian Tiah... en attendant Yohk Chofah.


Cette semaine se tient une fête importante

au Wat Nalik Wanaram วัดนาลิกวนาราม
ou Wat Takian Tiah วัดตะเคียนเตี้ย
(le principal temple de notre commune).


 
Installée dans l’enceinte même du temple, à mi-chemin entre foire commerciale et fête de quartier (comme j’ai déjà eu l’occasion de vous en montrer), les locaux s’y pressent très nombreux pendant 5 soirées d’affilée.

On joue, on danse, on fait du shopping,… et on mange bien sur !
On joue, on danse, on fait du shopping,… et on mange bien sur !
On joue, on danse, on fait du shopping,… et on mange bien sur !
On joue, on danse, on fait du shopping,… et on mange bien sur !
On joue, on danse, on fait du shopping,… et on mange bien sur !
On joue, on danse, on fait du shopping,… et on mange bien sur !
On joue, on danse, on fait du shopping,… et on mange bien sur !
On joue, on danse, on fait du shopping,… et on mange bien sur !
On joue, on danse, on fait du shopping,… et on mange bien sur !
On joue, on danse, on fait du shopping,… et on mange bien sur !
On joue, on danse, on fait du shopping,… et on mange bien sur !
On joue, on danse, on fait du shopping,… et on mange bien sur !

On joue, on danse, on fait du shopping,… et on mange bien sur !


Ces festivités (assez fréquentes dans les temples thailandais) sont organisées ici pour une occasion particulière : une cérémonie de Yok Chofah ยกช่อฟ้า qui se tiendra lors de la dernière soirée (j’aurais l’occasion de vous en reparler).
Voir l’article ci-dessous pour connaître la symbolique de cette cérémonie.

La fête au Wat Takian Tiah... en attendant Yohk Chofah.

 

 

En attendant le jour dit, les "chofah" sont exposés de façon à ce que les fidèles viennent se recueillir, faire des offrandes et y déposer des feuilles d'or et des rubans multicolores…

La fête au Wat Takian Tiah... en attendant Yohk Chofah.
La fête au Wat Takian Tiah... en attendant Yohk Chofah.
La fête au Wat Takian Tiah... en attendant Yohk Chofah.
La fête au Wat Takian Tiah... en attendant Yohk Chofah.
La fête au Wat Takian Tiah... en attendant Yohk Chofah.
La fête au Wat Takian Tiah... en attendant Yohk Chofah.
La fête au Wat Takian Tiah... en attendant Yohk Chofah.
La fête au Wat Takian Tiah... en attendant Yohk Chofah.
La fête au Wat Takian Tiah... en attendant Yohk Chofah.
La fête au Wat Takian Tiah... en attendant Yohk Chofah.

Pour les bouddhistes, ce rituel est une (autre) manière de "faire du mérite" ("tam boon" ทำบุญ),
avant le jour de la cérémonie elle-même.

La fête au Wat Takian Tiah... en attendant Yohk Chofah.
La fête au Wat Takian Tiah... en attendant Yohk Chofah.
La fête au Wat Takian Tiah... en attendant Yohk Chofah.
La fête au Wat Takian Tiah... en attendant Yohk Chofah.
La fête au Wat Takian Tiah... en attendant Yohk Chofah.
La fête au Wat Takian Tiah... en attendant Yohk Chofah.
La fête au Wat Takian Tiah... en attendant Yohk Chofah.
La fête au Wat Takian Tiah... en attendant Yohk Chofah.
La fête au Wat Takian Tiah... en attendant Yohk Chofah.
La fête au Wat Takian Tiah... en attendant Yohk Chofah.
La fête au Wat Takian Tiah... en attendant Yohk Chofah.
Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>