Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Noy et Gilbert en Thaïlande

culture-musique-loisirs-passions

Wat Thap Kadran (province de Suphan Buri) : le temple dédié à Phumphuang

13 Juin 2021 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Tourisme-Découverte-Visites, #Culture-Musique-Loisirs-Passions

Wat Thap Kadran (province de Suphan Buri) : le temple dédié à PhumphuangWat Thap Kadran (province de Suphan Buri) : le temple dédié à Phumphuang

 

Le Wat Thap Kadran

วัดทับกระดาน

est situé à Bo Suphan บ่อสุพรรณ,

un village au sud de la province de Suphan Buri.

Wat Thap Kadran (province de Suphan Buri) : le temple dédié à PhumphuangWat Thap Kadran (province de Suphan Buri) : le temple dédié à PhumphuangWat Thap Kadran (province de Suphan Buri) : le temple dédié à Phumphuang

 

Le temple en lui-même n’a rien d’exceptionnel mais il est connu pour être dédié à la mémoire de

Phumphuang Duangchan
พุ่มพวง ดวงจันทร์

qui a été incinérée ici.

 

Depuis son décès à l’âge de seulement 30 ans, cette chanteuse est devenue une icône 
de 
la musique thaïlandaise, elle fut surnommée
"Rachini Lukthung" ราชินีลูกทุ่ง
soit "la Reine du Lukthung".

Bien que née dans la province de Chainat, c’est ici, dans le district de Song Pi Nong
อำเภอสองพี่น้อง qu’elle a vécu son enfance et qu’elle fut découverte à l’âge de 15 ans.

 

Au fil des ans, ce temple est devenu un lieu de pèlerinage très fréquenté par tous ses admirateurs (Noy en fait partie !).

<<<<

Un sala (pavillon ouvert), installé au bord d’un étang, fait office de sanctuaire intégralement dédié à l’idole.

Wat Thap Kadran (province de Suphan Buri) : le temple dédié à Phumphuang
Wat Thap Kadran (province de Suphan Buri) : le temple dédié à Phumphuang
Wat Thap Kadran (province de Suphan Buri) : le temple dédié à Phumphuang
Wat Thap Kadran (province de Suphan Buri) : le temple dédié à Phumphuang
Wat Thap Kadran (province de Suphan Buri) : le temple dédié à Phumphuang
Wat Thap Kadran (province de Suphan Buri) : le temple dédié à Phumphuang
Wat Thap Kadran (province de Suphan Buri) : le temple dédié à Phumphuang
Wat Thap Kadran (province de Suphan Buri) : le temple dédié à Phumphuang

 

Les offrandes les plus nombreuses sont constituées de fleurs rouges...
...mais aussi des colliers d'autres fleurs ainsi que des rubans multicolores.

Un grand arbre sacré en est carrément recouvert !

Wat Thap Kadran (province de Suphan Buri) : le temple dédié à Phumphuang
Wat Thap Kadran (province de Suphan Buri) : le temple dédié à Phumphuang
Wat Thap Kadran (province de Suphan Buri) : le temple dédié à Phumphuang
Wat Thap Kadran (province de Suphan Buri) : le temple dédié à Phumphuang
Wat Thap Kadran (province de Suphan Buri) : le temple dédié à Phumphuang
Wat Thap Kadran (province de Suphan Buri) : le temple dédié à Phumphuang
Wat Thap Kadran (province de Suphan Buri) : le temple dédié à Phumphuang
Wat Thap Kadran (province de Suphan Buri) : le temple dédié à Phumphuang

 

L’image de Phumpuang est omniprésente dans l’enceinte du temple :

  • statues et poupées à son effigie,...
  • photos, porte-clefs,...
  • et tous ses disques proposés à la vente,…
Wat Thap Kadran (province de Suphan Buri) : le temple dédié à Phumphuang
Wat Thap Kadran (province de Suphan Buri) : le temple dédié à Phumphuang
Wat Thap Kadran (province de Suphan Buri) : le temple dédié à Phumphuang
Wat Thap Kadran (province de Suphan Buri) : le temple dédié à Phumphuang
Wat Thap Kadran (province de Suphan Buri) : le temple dédié à Phumphuang
Wat Thap Kadran (province de Suphan Buri) : le temple dédié à Phumphuang
Wat Thap Kadran (province de Suphan Buri) : le temple dédié à Phumphuang
Wat Thap Kadran (province de Suphan Buri) : le temple dédié à Phumphuang

Une autre statue de cire de Phumphuang (en tenue de scène "léopard" !) est installée dans l’ubosot (salle de prière) du temple.

Wat Thap Kadran (province de Suphan Buri) : le temple dédié à Phumphuang
Wat Thap Kadran (province de Suphan Buri) : le temple dédié à Phumphuang
Wat Thap Kadran (province de Suphan Buri) : le temple dédié à Phumphuang
Wat Thap Kadran (province de Suphan Buri) : le temple dédié à Phumphuang
Wat Thap Kadran (province de Suphan Buri) : le temple dédié à Phumphuang
Wat Thap Kadran (province de Suphan Buri) : le temple dédié à Phumphuang
Wat Thap Kadran (province de Suphan Buri) : le temple dédié à Phumphuang
Wat Thap Kadran (province de Suphan Buri) : le temple dédié à Phumphuang
Wat Thap Kadran (province de Suphan Buri) : le temple dédié à Phumphuang
Wat Thap Kadran (province de Suphan Buri) : le temple dédié à Phumphuang

Il convient de rappeler que dans de nombreux temples thaïlandais, il n’est pas rare de voir "cohabiter" le Bouddha avec d'autres cultes, y compris parfois surprenants. Ce peut être avec des divinités hindouistes ou chinoises, avec des personnages historiques ou de fiction,… et donc ici, en l’occurrence, pourquoi pas avec une idole de la chanson…).

- cliquez sur les photos pour agrandir -- cliquez sur les photos pour agrandir -- cliquez sur les photos pour agrandir -

- cliquez sur les photos pour agrandir -

 

Phumphuang est décédée le 13 juin 1992.

Chaque année, cette date est commémorée 
au 
Wat Thap Kadran.

-----------------------------------------------------------------------------------------------

Voir également cet article (publié en 2017) :

Lire la suite

Le Serpent / Charles Sobhraj, tueur en série des années 70s en Thaïlande.

5 Juin 2021 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Histoire, #Actualité, #Culture-Musique-Loisirs-Passions

"The Serpent" est le titre d’une série télévisée en 8 épisodes produite par la BBC et diffusée récemment en France sur le réseau Netflix. Elle retrace l’affaire "Sobhraj" du nom d’un tueur en série franco-vietnamien qui a sévi en Asie et plus particulièrement en Thaïlande durant les années 1970s.

Né à Saigon d'un père indien, élevé en France par sa mère vietnamienne, c'est au début des années 70s en Inde puis en Afghanistan, que Charles Sobhraj commence à s’attaquer à des touristes européens. Son modus operandi consiste à se lier d’amitié avec des routards puis de les droguer pour les dévaliser.

 

Il va commettre ses premiers meurtres (connus) en 1975 alors qu’il s’est installé en Thaïlande avec une complice québécoise, Marie-Andrée Leclerc.
C’est sur cette période et la traque qui s’ensuivit qu’est centrée la série "Le Serpent".

<<<< Grace à l’obstination d’un diplomate néerlandais, Charles Sobhraj alias Alain Gautier sera identifié par la police thaïlandaise, mais il parvint à sortir du pays accompagné de complices.

 

Il sera finalement arrêté à New Delhi après avoir commis plusieurs autres crimes en Inde. >>>>

Son arrestation fit la une du Bangkok Post en juillet 1976.

Entre 1975 et 1976, pas moins de 12 à 20 meurtres lui sont attribués répartis sur 3 pays (Thaïlande, Inde, Népal).
Jugé puis emprisonné en Inde, Dobhraj ne sera jamais extradé vers la Thaïlande où il aurait risqué la peine de mort. Libéré en 1997, il retourne en France...

...mais en 2003, lors d’un voyage au Népal, il est à nouveau arrêté puis condamné pour le meurtre d’une américaine en 1975.

 

 

Agé aujourd’hui de 77 ans, il purge une peine de détention à perpétuité à Katmandou.

(voir cet article)

------------------------------------------------------------------------------------------------

Toutes les scènes asiatiques de la série ont été tournées en Thaïlande (voir cet article).

Kanit House, où séjournait Dobhraj, a été reconstituée dans une résidence sur Sukhumvit.
Le Vajiralongkorn Dam, près de Kanchanaburi, a servi pour des scènes se déroulant au Kashmir.

Certains des protagonistes de l’époque ont été invités à Londres par les producteurs :

 

Nadine Gires >>>>
une française 
aujourd'hui installée dans le sud de la Thaïlande, 
était la voisine de Dobhraj à Bangkok et a contribué à le confondre.

 

<<<< Sompol Suthimai
est le policier 
thaïlandais qui a émis un mandat d’arrêt après avoir consulté les dossiers de Herman Knippenberg et qui a interrogé Dobhraj dans sa prison indienne (voir cet article).

La série anglaise s’achève sur l’arrestation du Serpent à New Delhi mais les scénaristes ont modifié un point important...

 

A ce moment, les touristes visés par Dobhraj n’était pas des routards allemands…

<<<<

mais un groupe d’étudiants français originaires de Tarbes qui effectuaient un voyage de fin d’études en Asie.

Ils furent à la une de La Dépèche du Midi lors de leur retour en France.

------------------------------------------------------------------------------------------------

Lire la suite

Lamyai Haithongkham, la twerking star du lukthung molam.

3 Avril 2021 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Culture-Musique-Loisirs-Passions

Lamyai Haithongkham, la twerking star du lukthung molam.
Lamyai Haithongkham, la twerking star du lukthung molam.

 

La semaine dernière nous avons passé une nouvelle soirée au

Walk & Eat Festival à Na Klua,

où nous avons assisté à un concert de

Lamyai Haithongkham
ลำไย ไหทองคำ

 

Cette jeune chanteuse de lukthung molam, originaire de Roi Et (en Isaan), s’est fait connaître par quelques hits dont les vidéos-clips ont atteint plusieurs dizaines de millions de vues sur YouTube.

Lamyai Haithongkham, la twerking star du lukthung molam.
Lamyai Haithongkham, la twerking star du lukthung molam.
Lamyai Haithongkham, la twerking star du lukthung molam.
Lamyai Haithongkham, la twerking star du lukthung molam.
Lamyai Haithongkham, la twerking star du lukthung molam.
Lamyai Haithongkham, la twerking star du lukthung molam.
Lamyai Haithongkham, la twerking star du lukthung molam.
Lamyai Haithongkham, la twerking star du lukthung molam.
Lamyai Haithongkham, la twerking star du lukthung molam.
Lamyai Haithongkham, la twerking star du lukthung molam.

A part quelques chansons mélancoliques, le spectacle est typique du "lukthung" moderne, porté par des rythmiques saccadées et des chorégraphies endiablées.

Voir ces vidéos sur Facebook :      Video1      Video2      Video3

Lamyai Haithongkham, la twerking star du lukthung molam.
Lamyai Haithongkham, la twerking star du lukthung molam.
Lamyai Haithongkham, la twerking star du lukthung molam.
Lamyai Haithongkham, la twerking star du lukthung molam.
Lamyai Haithongkham, la twerking star du lukthung molam.
Lamyai Haithongkham, la twerking star du lukthung molam.
Lamyai Haithongkham, la twerking star du lukthung molam.
Lamyai Haithongkham, la twerking star du lukthung molam.
Lamyai Haithongkham, la twerking star du lukthung molam.
Lamyai Haithongkham, la twerking star du lukthung molam.
- cliquez sur les photos pour agrandir -- cliquez sur les photos pour agrandir -- cliquez sur les photos pour agrandir -

- cliquez sur les photos pour agrandir -

Les mouvements suggestifs affichés dans ses chorégraphies avaient défrayé la chronique en 2017. Agée de seulement 18 ans à l’époque, elle fut au centre d’une polémique...

...après que le Premier Ministre Prayut Chan-o-Cha, connu pour ses convictions conservatrices, l’ait cité en exemple de ce qu'il considère comme la dépravation d'une certaine jeunesse thaïlandaise, un peu trop influencée selon lui par les "modes" occidentales...

Après cet épisode qui lui valut à la fois notoriété et tracasseries, elle a décidé de modifier ses chorégraphies et ses costumes de scène afin d’apparaître moins provocante.

Lamyai Haithongkham, la twerking star du lukthung molam.
- cliquez sur les photos pour agrandir -

- cliquez sur les photos pour agrandir -

Lire la suite

L'ACTU du 1er trimestre 2021

31 Mars 2021 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Actualité, #Sport, #Economie, #Culture-Musique-Loisirs-Passions

 

Sur cette page, je parle de ce qui fait la une des médias en Thaïlande. Le traitement de l'actualité et l'importance accordée à certains événements peuvent être très différents en Thaïlande et en France… question de point de vue !... 

==//==//==//==//==//==//==//==

27-03-2021 : Perspectives de réouverture de la Thaïlande aux touristes.

 

Cette semaine, le gouvernement thaïlandais a dévoilé ses plans pour la réouverture du pays au tourisme d’ici à la fin d’année 2021. 
Les campagnes de vaccination qui s’intensifient un peu partout dans le monde incitent à un optimisme prudent et le secteur touristique fait plus que jamais pression pour la réouverture des frontières.

Les autorités thaïlandaises ont donc décidé de planifier 3 phases visant à revitaliser les principales régions touristiques du pays, durement impactées depuis déjà 1 an.

Les rares étrangers qui viennent actuellement en Thaïlande sont soumis à des obligations assez décourageantes, en particulier une quarantaine stricte de 14 jours.

 

  • A partir du 1er avril, certaines contraintes administratives seront allégées et surtout 
    la durée de quarantaine sera réduite

>>>> à 10 jours pour tous les nouveaux arrivants
(à l’exception de 11 pays africains où le variant sud-africain est fortement actif).

>>>> et même à 7 jours… pour les personnes vaccinées dans leur pays de provenance et qui séjourneront dans les 6 principales destinations touristiques du pays (Phuket, Krabi, PhangNga, Koh Samui, Pattaya, Chiang Mai).

 

  • A partir du 1er juillet, l'ile de Phuket devrait expérimenter un programme baptisé "Phuket Tourism Sandbox" selon lequel les voyageurs vaccinés pourront entrer dans le pays sans aucune quarantaine.

 

Reste à préciser comment les touristes concernés devront justifier de leur vaccination (certificats de vaccination ? par tous types de vaccins ? avec quelle antériorité ?…) et quelles seront leurs possibilités de déplacement à Phuket même et éventuellement dans le reste du pays…

 

De plus, ce projet est conditionné par la vaccination de la population locale avant le 30 juin… un objectif pour le moins ambitieux si l'on considère le démarrage timide de la campagne de vaccination en Thaïlande ces dernières semaines…

 

A ce stade, il convient donc de rester prudent car de nombreux plans élaborés ces derniers mois (les bulles de voyage, le Special Tourist Visa) ont été carrément abandonnés ou ont connu des résultats négligeables…

 

  • A partir du 1er octobre, le modèle "Phuket Sandbox" pourrait être élargi aux 5 autres principales régions touristiques (Krabi, Phang Nga, Samui, Chonburi, Chiang Mai)...

     

…mais la réouverture de l’ensemble du pays n’est pas envisagée avant début 2022.

Là encore, il est probable que de nombreuses conditions seront requises aussi bien en Thaïlande (vaccination de la majorité de la population, pas d’émergence de nouveaux clusters et/ou variants dévastateurs) que concernant l’évolution globale de l’épidémie dans le monde.

==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==
13-03-2021 : On pourra rouler plus vite en Thaïlande !

Un décret officiel publié cette semaine vient donc d’acter le passage de la limitation de vitesse de 90 à 120 km/h sur certaines routes de Thaïlande (censées être les plus "sécurisées" du pays).
Il est également précisé que sur la voie extérieure (ici, celle de droite donc), il est désormais imposé une vitesse minimale de 100 km/h.

Pour se justifier, les décideurs invoquent une hypothétique amélioration de la fluidité du trafic et de la sécurité de conduite (sic !)… Sans doute estiment-ils que les véhicules lents provoquent plus d’accidents que les chauffard grisés par la vitesse… Inutile de préciser qu’aucune statistique n’a été produite à l’appui de cette théorie !

Cette mesure concerne les routes à 2 x 2 voies minimum (séparées par un terre-plein central, équipées de glissières de sécurité et sur lesquelles n’existent aucune intersection ni aucun U-turn). 
Comme ces routes sont empruntées par tous types de véhicules, plusieurs autres limitations sont fixées pour les camions, les 2-roues, les bus, les mini-bus, etc…

De quoi ajouter encore à la complexité et (probablement) à la confusion des conducteurs et des policiers en charge des contrôles (!)…

 

Jusqu’à présent, la limite de 120 km/h ne s’appliquait que sur les autoroutes, peu nombreux en Thaïlande (voir cet article), et dont l’accès est interdit aux véhicules réputés les plus lents (les 2 roues en particulier).

Pour l’instant, et compte tenu de ces spécificités, le Ministère des Transports a indiqué que ces nouvelles dispositions ne seront mises en œuvre que sur un tronçon de la route 32 (surnommée "Asian Highway") entre le nord de Bangkok et Ang Thong.
Cela représente à peine 46 km… pour l’ensemble du pays !

 

Reste que le message envoyé par les autorités est pour le moins étrange (ridicule ?) dans un pays ou l’insécurité routière est à un niveau maximum, sans qu’aucune campagne de sensibilisation ou de répression ne produise le moindre effet.

On peut d'ailleurs penser que cette annonce ne changera pas grand chose au comportement des conducteurs thaïlandais car il faut savoir qu’ici les limitations de vitesse sont de toute façon très largement ignorées (tout comme beaucoup de règles de circulation et de prudence élémentaire !)… d’autant plus que les contrôles sont peu nombreux et certainement pas dissuasifs envers les contrevenants !

Avec plus de  20 000 victimes par an depuis déjà de nombreuses années, la Thaïlande est quasiment le pays au monde qui enregistre le plus de morts sur les routes (en proportion de sa population).

A titre d'exemple sur la seule journée du 8 mars dernier, 90 personnes ont perdu la vie sur la route en Thaïlande...

...soit par comparaison plus que le nombre total de décès dus au Covid-19 depuis le début de la pandémie (85 à ce jour).

Face à ce fléau, l’indifférence générale (coupable) qui prévaut au sein de la société thaïlandaise contraste fortement par exemple avec la mobilisation observée depuis 1 an pour maîtriser l’épidémie de Covid.

==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==
26-02-2021 : Les vaccins anti-Covid arrivent en Thaïlande.

Avant-hier la Thaïlande a réceptionné ses premiers lots de vaccins anti-Covid :

  • de Sinovac, en provenance de Chine (acheminé par un avion de Thaï Airways), en présence du Premier Ministre.
  • de Astra-Zenaca, en provenance de Grande-Bretagne.

Seulement 317 000 doses étant disponibles dans un premier temps, la priorité sera donnée aux personnels soignants et aux régions "à risque" (Bangkok et alentours, province de Tak au nord, frontalière de la Birmanie).

 

Annoncée depuis déjà plusieurs semaines,

la campagne de vaccination devrait donc commencer
la 
semaine prochaine.

Les autorités ont établi un planning sur plusieurs mois dont l’objectif affiché est de vacciner la majorité de la population d’ici la fin d’année 2021. 

 

Toutefois, ces prévisions restent tributaires de la disponibilité des doses de vaccin. Comme beaucoup d’autres pays, la Thaïlande rencontre des difficultés à s’approvisionner auprès des laboratoires occidentaux mais elle mise sur une production locale (sous licence Astra-Zenaca) qui pourrait être opérationnelle à partir du 2ème trimestre 2021.

L’industrie touristique mise évidemment beaucoup sur la vaccination en espérant qu’elle permettra le retour des touristes étrangers dans des conditions moins contraignantes.

Rappelons néanmoins que rien n'est moins sur à ce stade...

--------------------------------------------------------------------------------------------

Sur le plan de l’épidémie elle-même, la "2ème vague" thaïlandaise semble bel et bien maitrisée et visiblement les variants anglais ou sud-africains n’ont pas été introduits sur le territoire thaïlandais.

Les quelques centaines de cas enregistrés depuis 4 semaines, ont quasiment tous été diagnostiqués dans la province de Samut Sakhon (en particulier parmi les communautés d’immigrés birmans qui ont été confinées) ou autour de Bangkok.

En début de semaine, les autorités ont annoncé une nouvelle étape dans la levée des restrictions anti-Covid qui concernent principalement Bangkok et les provinces environnantes. Ces régions sont désormais alignées sur le reste du pays.

Seule la province de Samut Sakhon reste en "zone de contrôle maximum".

Cela signifie en particulier que les bars et restaurants peuvent ouvrir jusqu’à 23h et servir de l’alcool à leurs clients.

Dans les lieux de divertissement, la musique "live" est également à nouveau autorisée.

Dans le même temps, le gouvernement a décidé de prolonger l’état d’urgence (pour la dizième fois) jusqu’à fin mars.

==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==
12-02-2021 : Nouvel An Chinois et St-Valentin contrariés par le Covid.

 

Les festivités du Nouvel An Chinois ont été largement tronquées partout en Thaïlande, en raison des mesures contre le Covid-19.

Ainsi à Yaowarat, dans le quartier chinois de Bangkok, et également à Pattaya, les parades et défilés ont été annulés.

Seules les cérémonies dans les temples ou dans les cercles familiaux ont été maintenues (en petit comité et en respectant strictement les consignes de prévention).

Habituellement, cette période est très festive pour les (nombreux) thaïlandais d'origine chinoise...

...et elle constitue aussi une attraction touristique majeure dans de nombreuses villes du pays.

---------------------------------------------------------------------------------------------

 

La "tradition" de la St-Valentin est aussi impactée par la pandémie, en particulier à Bangkok où les autorités locales ont annulé les rendez-vous de mariage qui sont habituellement organisés en masse le 14 février, toujours dans le but d'eviter les rassemblements.

==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==
29-01-2021 : Assouplissement des restrictions anti-Covid en Thaïlande.

 

Le gouvernement thaïlandais a officiellement annoncé aujourd’hui l’assouplissement des mesures mises en place fin décembre pour lutter contre la "2ème vague" de Covid qui s’était déclenchée à Samut Sakhon à la mi-décembre.

Les mesures prises pour juguler la 2ème vague de Covid dans le pays semblent avoir permis de la circonscrire désormais aux provinces très proches de Bangkok.

12 786 cas ont été diagnostiqués depuis le 15 décembre,
dont 98 % dans la seule province de Samut Sakhon.

La "coloration" des provinces a été revue. Seule celle de Samut Sakhon reste considérée comme zone de contrôle maximum et strict, et les provinces autour de Bangkok comme zone de contrôle maximum.

 

Les provinces du sud-est (dont Chonburi où nous habitons) reviennent à un statut de "zone de contrôle", et la majorité du pays est désormais qualifiée de "zones de surveillance".
Les provinces du sud-est (dont Chonburi où nous habitons) reviennent à un statut de "zone de contrôle", et la majorité du pays est désormais qualifiée de "zones de surveillance".
Les provinces du sud-est (dont Chonburi où nous habitons) reviennent à un statut de "zone de contrôle", et la majorité du pays est désormais qualifiée de "zones de surveillance".

Les provinces du sud-est (dont Chonburi où nous habitons) reviennent à un statut de "zone de contrôle", et la majorité du pays est désormais qualifiée de "zones de surveillance".

Dans les provinces, la levée des restrictions reste à la discrétion des gouverneurs, donc ils ont la possibilité de moduler leurs décisions selon les situations locales (à Bangkok en particulier). Néanmoins, plusieurs d'entre eux d'ores et déjà annoncé :

  • l'extension des plages d'ouverture des centres commerciaux et restaurants jusqu'à 23h, en principe avec autorisation de servir de l'alcool (variable selon les provinces).
  • la réouverture de la plupart des commerces, y compris les bars et salons de massage traditionnels à condition de limiter le nombre de clients (variable selon les provinces).
  • l'autorisation des rassemblements, jusqu'à quelques centaines de personnes (variable selon les provinces).
  • la suppression des obligations administratives pour autoriser les déplacements inter-provinces.

 

Au plan national (et à l'exception de Samut Sakhon), la réouverture des écoles sera possible à partir de lundi 1er février. Dans cette perspective les opérations de nettoyage se multiplient dans tout le pays. 

 

A Samut Sakhon, une vaste opération de dépistage (toujours en cours) visant particulièrement les communautés de travailleurs birmans a permis de recenser plusieurs centaines de cas par jour, une situation inédite pour la Thaïlande depuis le début de la pandémie.

 

Le gouverneur de la province de Samut Sakhon, lui-même contaminé par le Covid, est gravement malade depuis déjà plusieurs semaines.

==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==
09-01-2021 : 2ème "vague" de Covid en Thaïlande.

Aujourd'hui, la Thaïlande a dépassé le seuil symbolique des 10 000 cas de Covid-19 diagnostiqués depuis le début de l'épidémie.

Ce chiffre paraitrait anecdotique dans les pays occidentaux mais ici, c'est la confirmation que le pays est bien en train de subir sa "2ème vague" : plus de 5 600 nouveaux cas depuis le 15 décembre dernier dans 58 provinces (sur 77).

Outre Samut Sakhon d’où est partie la contagion début décembre, la région la plus touchée est le sud-est du pays. Les provinces de Chonburi, Rayong, Chanthaburi, Trat ont été déclarées "zones de contrôle maximal et strict"...

...et sont en situation de "lockdown" (traduit par "confinement" bien qu’assez différent de ce que représente ce terme en Europe).

Outre la fermeture des établissements "à risque" (salles de sport, bars, discothèques, salons de massage,...), la principale restriction concerne les déplacements hors de sa province de résidence. Ils doivent être justifiés et documentés pour sortir et rentrer dans les provinces concernées.

Le gouvernement recommande d’éviter autant que possible les déplacements inter-provinciaux au moins jusqu’à fin janvier et les transports aériens et ferroviaires ont d’ores et déjà été réduits.

Plusieurs instructions édictées ces derniers jours ont provoqué une certaine confusion :

 

  • sur la délivrance des "permis de voyager"

Les administrations locales ont été prises d'assaut depuis mercredi dernier.

 

  • sur les possibilités d’ouverture des restaurants

Le Premier Ministre a lui-même "corrigé" un décret émis par le Gouverneur de Bangkok pour règlementer les horaires autorisés.

 

  • sur le téléchargement de l’application "Mor Chana" servant au traçage des déplacements des personnes originaires des provinces mises sous haute surveillance (recommandé mais finalement pas obligatoire).

Le gouvernement a évité jusqu’ici de mettre en place au plan national des mesures plus contraignantes (couvre-feu, confinement, interdiction des déplacements) mais l’impact économique des décisions prises dans les "zones rouges" s’annonce catastrophique pour les secteurs du tourisme et du divertissement, déjà largement éprouvés depuis mars 2020.

L'ACTU du 1er trimestre 2021
L'ACTU du 1er trimestre 2021
L'ACTU du 1er trimestre 2021
L'ACTU du 1er trimestre 2021
L'ACTU du 1er trimestre 2021
L'ACTU du 1er trimestre 2021

--------------------------------------------------------------------------------------------

 

En marge de la crise sanitaire, le gouvernement a du reconnaître l’existence de nombreux casinos clandestins (rappelons que les jeux d’argent sont illégaux en Thaïlande), largement suspectés d'avoir contribué à propager le virus à Bangkok et dans les provinces du sud-est.

Ils opèrent sous les yeux d’officiers de police complaisants (corrompus ?) et qui ne craignent guère d’éventuelles sanctions.

==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==
Pour retrouver toute l'ACTU de ces derniers mois,

cliquez sur ces liens :

Lire la suite

Soirée cabaret...dans une fête de quartier à Chanthaburi

27 Mars 2021 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Culture-Musique-Loisirs-Passions, #Cuisine-Gastronomie-Alimentation

Soirée cabaret...dans une fête de quartier à ChanthaburiSoirée cabaret...dans une fête de quartier à Chanthaburi

 

La semaine dernière, en nous baladant dans Chanthaburi, nous avions repéré ces affiches qui annonçaient 7 soirées de fête dans un quartier de la ville, précisément à l’emplacement du

marché Mitwan ตลาดนัดมิตรวัน.

Nous avons donc décidé d’y faire un tour le samedi soir.

 

Il s’agit d’une fête de quartier comme il s’en tient régulièrement un peu partout en Thaïlande (souvent aussi dans les temples), avec, comme d’habitude, quelques manèges pour les enfants, des stands vendant divers articles et beaucoup de (bonnes) choses à manger…

Soirée cabaret...dans une fête de quartier à Chanthaburi
Soirée cabaret...dans une fête de quartier à Chanthaburi
Soirée cabaret...dans une fête de quartier à Chanthaburi
Soirée cabaret...dans une fête de quartier à Chanthaburi
Soirée cabaret...dans une fête de quartier à Chanthaburi
Soirée cabaret...dans une fête de quartier à Chanthaburi
Soirée cabaret...dans une fête de quartier à Chanthaburi
Soirée cabaret...dans une fête de quartier à Chanthaburi

 

L’événement était (subtilement ?) sponsorisé 
par la bière Leo…
 😄 😄 

<<<<

 

 

Et sur scène, ce soir-là, le spectacle était plutôt destiné aux "grands" enfants...

- cliquez sur les photos pour agrandir -- cliquez sur les photos pour agrandir -- cliquez sur les photos pour agrandir -

- cliquez sur les photos pour agrandir -

 

Une partie de la troupe du Tiffany's Show était venue de Pattaya pour présenter quelques tableaux de la revue donnée habituellement dans ce célèbre cabaret de travestis.

Soirée cabaret...dans une fête de quartier à Chanthaburi
Soirée cabaret...dans une fête de quartier à Chanthaburi
Soirée cabaret...dans une fête de quartier à Chanthaburi
Soirée cabaret...dans une fête de quartier à Chanthaburi
Soirée cabaret...dans une fête de quartier à Chanthaburi
Soirée cabaret...dans une fête de quartier à Chanthaburi
Soirée cabaret...dans une fête de quartier à Chanthaburi
Soirée cabaret...dans une fête de quartier à Chanthaburi

Des costumes chatoyants, des maquillages appuyés, des danseuses au physique avantageux, une bande-son efficace (les chansons sont en play-back évidemment)… tous les ingrédients pour ravir les spectateurs présents.

Ne vous y trompez pas... Tous ces artistes sont bien des travestis... des "katoeys" comme on les apelle ici.
Ne vous y trompez pas... Tous ces artistes sont bien des travestis... des "katoeys" comme on les apelle ici.
Ne vous y trompez pas... Tous ces artistes sont bien des travestis... des "katoeys" comme on les apelle ici.
Ne vous y trompez pas... Tous ces artistes sont bien des travestis... des "katoeys" comme on les apelle ici.
Ne vous y trompez pas... Tous ces artistes sont bien des travestis... des "katoeys" comme on les apelle ici.
Ne vous y trompez pas... Tous ces artistes sont bien des travestis... des "katoeys" comme on les apelle ici.
Ne vous y trompez pas... Tous ces artistes sont bien des travestis... des "katoeys" comme on les apelle ici.
Ne vous y trompez pas... Tous ces artistes sont bien des travestis... des "katoeys" comme on les apelle ici.
Ne vous y trompez pas... Tous ces artistes sont bien des travestis... des "katoeys" comme on les apelle ici.
Ne vous y trompez pas... Tous ces artistes sont bien des travestis... des "katoeys" comme on les apelle ici.
Ne vous y trompez pas... Tous ces artistes sont bien des travestis... des "katoeys" comme on les apelle ici.
Ne vous y trompez pas... Tous ces artistes sont bien des travestis... des "katoeys" comme on les apelle ici.

Ne vous y trompez pas... Tous ces artistes sont bien des travestis... des "katoeys" comme on les apelle ici.

Voir ces vidéos sur Facebook :     Video1 "Féérique"     Video2 "Féérique"     Video3

Mention spéciale pour "Féérique", chanson-titre d’une revue du Moulin-Rouge reprise in extenso et en français dans le texte !

Après le "cabaret", une troupe de lukthung molam a pris le relai pour un concert plus classique dans ce genre de soirée.

Soirée cabaret...dans une fête de quartier à Chanthaburi
Soirée cabaret...dans une fête de quartier à Chanthaburi
Soirée cabaret...dans une fête de quartier à Chanthaburi
Soirée cabaret...dans une fête de quartier à Chanthaburi
Soirée cabaret...dans une fête de quartier à Chanthaburi
Soirée cabaret...dans une fête de quartier à Chanthaburi
Lire la suite

Reprise du Festival Walk and Eat à Na Klua

15 Mars 2021 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Fètes-Festivals-Cérémonies, #Cuisine-Gastronomie-Alimentation, #Culture-Musique-Loisirs-Passions

Reprise du Festival Walk and Eat à Na KluaReprise du Festival Walk and Eat à Na KluaReprise du Festival Walk and Eat à Na Klua
Reprise du Festival Walk and Eat à Na Klua
Reprise du Festival Walk and Eat à Na Klua
Reprise du Festival Walk and Eat à Na Klua
Reprise du Festival Walk and Eat à Na Klua
Reprise du Festival Walk and Eat à Na Klua
Reprise du Festival Walk and Eat à Na Klua
Reprise du Festival Walk and Eat à Na Klua
Reprise du Festival Walk and Eat à Na Klua
Reprise du Festival Walk and Eat à Na Klua
Reprise du Festival Walk and Eat à Na Klua

Ce week-end à Na Klua a été relancé 
le Walk & Eat Festival  งานเดินกินถิ่นนาเกลือ ปีที่ 12

Il s'était interrompu après seulement un week-end en décembre dernier, suite à la résurgence de Covid en Thaïlande.

  • Déambuler devant les stands colorés... 😋
  • Humer les effluves des plats préparés sur place... 😋
  • Goûter les multiples snacks proposés en version salée, sucrée, pimentée,... 😋
  • Ecouter une jeune chanteuse...

Voir ces vidéos sur FB :          Vidéo 1               Vidéo 2

Toujours le même plaisir... 😋 😋 😋
Toujours le même plaisir... 😋 😋 😋
Toujours le même plaisir... 😋 😋 😋
Toujours le même plaisir... 😋 😋 😋
Toujours le même plaisir... 😋 😋 😋
Toujours le même plaisir... 😋 😋 😋
Toujours le même plaisir... 😋 😋 😋
Toujours le même plaisir... 😋 😋 😋
Toujours le même plaisir... 😋 😋 😋
Toujours le même plaisir... 😋 😋 😋

Toujours le même plaisir... 😋 😋 😋

Des élèves de la région ont donné un petit spectacle de danses traditionnelles.

Voir ces vidéos sur FB :          Danses 1               Dances 2

Reprise du Festival Walk and Eat à Na Klua
Reprise du Festival Walk and Eat à Na Klua
Reprise du Festival Walk and Eat à Na Klua
Reprise du Festival Walk and Eat à Na Klua
Reprise du Festival Walk and Eat à Na Klua
Reprise du Festival Walk and Eat à Na Klua
Reprise du Festival Walk and Eat à Na Klua
Reprise du Festival Walk and Eat à Na Klua
- cliquez sur les photos pour agrandir -- cliquez sur les photos pour agrandir -
- cliquez sur les photos pour agrandir -- cliquez sur les photos pour agrandir -

- cliquez sur les photos pour agrandir -

----------------------------------------------------------------------------------------------

Ci-dessous les articles montrant la première soirée de ce festival en décembre dernier :

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>