Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Noy et Gilbert en Thaïlande

9 / == FORMALITES / SANTE

Rédigé par Gilbert Publié dans #Formalités et Règlementations, #Tourisme-Découverte-Visites, #Vie quotidienne-pratique

--  AVERTISSEMENT  --

 

Début 2020, la crise du Covid-19 a entrainé la "fermeture" de la Thaïlande aux touristes pendant plusieurs mois, puis la "réouverture" (partielle dans un premier temps, totale ensuite) aux voyageurs étrangers avec des conditions très contraignantes,…
Des dispositions complexes et contraignantes se sont succédées mais sont à ce jour abolies.

Il est impossible d’anticiper sur d'éventuelles futures décisions des autorités thaïlandaises dans ce domaine, donc...

Si vous envisagez un voyage en Thaïlande, prenez ce qui suit comme des informations qui, le moment venu, devront être vérifiées et éventuellement complétées auprès des services de l’Ambassade de Thaïlande.

==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==
PASSEPORT et VISAS

Pour ceux qui souhaitent venir découvrir ce beau pays...

Vous devrez bien sur être titulaire d'un passeport en cours de validité (et valable 6 mois après la date prévue de votre retour).

En tant qu'européen, aucun visa n'est nécessaire pour un séjour de moins de 30 jours.

Une fois sur le sol thaïlandais, il est possible de faire une démarche d'extension auprès des services thaïlandais d'immigration. Cela vous coûtera 1900 baths (env. 50 €) pour 30 jours supplémentaires maximum.

A noter que si vous sortez du territoire thaïlandais (par exemple pour un séjour même d'une seule journée au Laos ou au Cambodge), lorsque vous ré-entrez en Thaïlande par la route ou par avion, vous bénéficiez d'une nouvelle exemption de visa, gratuitement et sans formalité.

Actuellement (et au moins jusqu'au 31 mars 2023), la durée d'exemption de visa a été portée à 45 jours.

La loi thaïlandaise prévoit que toute personne entrant dans le pays doit pouvoir justifier de ressources suffisantes pour financer son séjour (c’est pour cette raison que des justificatifs bancaires sont demandés pour les demandes de visa). Pour un touriste entrant sans visa, donc pour une durée inférieure à 30 jours, la règle dit qu’il doit disposer de 20 000 baths (ou équivalent).  
Concrètement, au passage de la frontière, les services de l’Immigration sont en droit de demander la preuve que vous possédez une telle somme.

Toutefois, ce genre de contrôle, aléatoire, est rarissime et ne cible pas les touristes "ordinaires", (plutôt des personnes ayant de nombreux "tampons" sur leur passeport et/ou soupçonnés de venir en Thaïlande pour d’autres motifs que le tourisme).
De toute façon, il n’est pas exigé d’avoir cette somme en liquide sur soi encore moins en monnaie thaïlandaise ! Un relevé bancaire, une carte de crédit, quelques billets en euros ou en dollars sont suffisants.

Si vous envisagez un séjour plus long, vous pouvez solliciter un visa "touriste" (auprès de l'Ambassade de Thaïlande, les frais perçus sont de 30 € environ).

Le visa "touriste" est émis pour 60 jours maximum. Il est possible de l'étendre de 30 jours supplémentaires auprès des Services de l'Immigration en Thaïlande (coût = 1900 baths, idem ci-dessus).

A noter encore que si vous êtes déjà allé en Thaïlande, vous devrez attendre 3 mois après votre dernière sortie du territoire thaïlandais pour présenter une nouvelle demande de visa touristique.

La réglementation en la matière est... changeante ! Pour une information fiable et actualisée, le plus sur est de prendre les informations sur le site internet de l'ambassade de Thaïlande :     http://www.thaiembassy.fr/fr/

Voici aussi le site d'une agence parisienne, sérieuse et efficace pour faire vos démarches sans avoir à vous déplacer :     http://www.mondial-visas.com/ 

Pour les longs séjours, hors d'un cadre touristique, il existe plusieurs catégories de visas (étudiants, travailleurs, retraités,…)

Les démarches sont relativement complexes et fastidieuses.
L'administration thaïlandaise, pointilleuse et parfois un peu kafkaïenne n'a rien à envier à son homologue française dans ce domaine !

Ces visas sont délivrés pour 1 an avec obligation de "pointer" tous les 90 jours auprès d'un bureau de l'immigration (une procédure internet a été mise en place pour éviter d'avoir à se déplacer). 

A noter que récemment, les autorités ont créé des visas de plus longue durée destinés aux "travailleurs nomades" (4 ans) et aux étrangers les plus fortunés (10 ans). Ils ne pourront concerner que très peu de personnes car les conditions d'obtention sont très restrictives et très... coûteuses !

D'une manière générale, les autorités thaïlandaises n'ont aucun intérêt à compliquer la vie des touristes par des mesures administratives trop contraignantes et les contrôles inopinés sont très rares.

Par contre, la répression est souvent sévère, y compris pour des infractions qui pourraient paraître bénignes. Les cas ne sont pas rares d'étrangers condamnés à de fortes amendes, voire à de la prison pour ne pas avoir respecté les lois thaïlandaises.

Voir ces articles à propos des déboires...

d'un touriste britannique en 2016         d'un français retenu 80 jours en prison en 2014

Petit conseil simple et de bon sens :

Dans la mesure du possible, ayez toujours votre passeport avec vous.

D'abord parce qu'une chambre d'hôtel et/ou votre valise ne peuvent pas être considérées comme "sécurisées" (à la rigueur un coffre, dans les hôtels sérieux)...
Ensuite parce que, si besoin, il pourra vous servir pour changer de l’argent, pour vous faire admettre dans un hôpital, pour louer un scooter, etc…
Enfin et surtout, parce que, en cas de coup dur, il est toujours préférable de pouvoir justifier de son identité sur le champ auprès des policiers (qui ne parlent pas forcément anglais !)... si vous êtes impliqué dans un accident, victime d’une arnaque par un commerçant indélicat, embarqué dans des embrouilles en général, que ce soit avec des thaïlandais ou d’autres étrangers...

Dans tous les cas, si vous ne souhaitez pas emporter votre passeport original (peur de le perdre, de le mouiller, de vous le faire voler), ayez toujours sur vous au moins une copie !

Egalement, ne laissez JAMAIS votre passeport original à un loueur de voiture, de scooter, de jet-ski, à un gérant d'hotel ou de guest-house, etc...  

==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==
PERMIS DE CONDUIRE

En Thaïlande, si vous envisagez de louer et/ou de conduire un véhicule (à 2 ou 4 roues), il vaudra mieux présenter un Permis de Conduire International (dont la délivrance est gratuite en France).

Il doit être accompagné du permis national. Ce document est indispensable pour être en règle vis-à-vis des autorités bien sur mais aussi des compagnies d'assurance.

A noter aussi qu'au-delà de 3 mois de présence en Thaïlande, vous serez tenus de posséder un Permis Thaïlandais pour conduire en toute légalité.

Voir cet article à propos de l'obtention du Permis de Conduire Thaïlandais

==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==
VACCINS et SITUATION SANITAIRE

Aucun vaccin n'est obligatoire en Thaïlande.

Les vaccins habituels pratiqués en France (diphtérie, tétanos, polio, hépatite) sont suffisants. Certains vaccins ou traitements préventifs (rage, paludisme, dengue) sont recommandés uniquement si vous envisagez des circuits "aventureux" dans des zones très reculées.

Dans la vie quotidienne ordinaire, les risques sanitaires sont limités (moyennant quelques précautions très basiques : ne pas boire l'eau du robinet par exemple) et les gastro-entérites sont plus souvent provoquées par un excès de piment que par des microbes !

Certes, dans plusieurs endroits, la pollution est un problème sérieux, mais dans l'ensemble, la population thaïlandaise vit dans de bonnes conditions d'hygiène. Les allergies ou les maladies infectieuses ne sont pas plus fréquentes qu'en Europe.

Par ailleurs, les infrastructures médicales et hospitalières sont de très bon niveau en Thaïlande. Les hôpitaux sont bien équipés, les médecins sont bien formés et compétents. Dans les grandes villes et centres touristiques, en cas de besoin, on pourra la plupart du temps trouver des personnels parlant anglais et en général très prévenants.

De mon point de vue, le niveau de "service" est largement comparable (voire supérieur) à ce que l'on peut trouver en France.

Par contre, le système est très largement privatisé... donc les soins paraîtront coûteux aux français, peu habitués à devoir sortir leur portefeuille pour acquitter une "facture" de soins ou de médicaments ! Une prise en charge (partielle ou intégrale) est possible soit via les couvertures internationales des assurances européennes, soit en souscrivant un contrat d'assurance-santé auprès d'une compagnie locale (en cas de séjour de longue durée particulièrement). Les conditions règlementaires et financières dépendent de multiples critères et sont changeantes, donc le mieux est de se renseigner et de prospecter en comparant les offres disponibles.

9 / == FORMALITES / SANTE
9 / == FORMALITES / SANTE
9 / == FORMALITES / SANTE
9 / == FORMALITES / SANTE
9 / == FORMALITES / SANTE
9 / == FORMALITES / SANTE
9 / == FORMALITES / SANTE
9 / == FORMALITES / SANTE
9 / == FORMALITES / SANTE

Tous les médicaments sont disponibles en Thaïlande. Les habitants consultent très peu les médecins généralistes, et pratiquent souvent l’auto-médication pour les maladies les plus courantes. C’est pourquoi beaucoup de médicaments peuvent être achetés sans ordonnance avec le seul conseil d’un pharmacien.
Des restrictions existent bien sur et dans le cas d’un traitement plus lourd, des suites d’un accident ou d’une opération, il vaut mieux de toute façon se rendre dans un hôpital.

Pour les touristes, il est bien sur possible d’amener ses propres médicaments, de préférence accompagnés d’une ordonnance (traduite en anglais) 

  • pour se justifier en cas de contrôle à la douane 
  • pour informer les secouristes et médecins en cas d’accident
  • pour obtenir des médicaments identiques ou équivalents si besoin (en cas de perte ou de crise aiguë par exemple) 

M.S.T. et ADDICTIONS

Les maladies sexuellement transmissibles, l'alcoolisme et la toxicomanie restent des fléaux importants en Thaïlande. Depuis plusieurs années, les programmes de prévention sont très nombreux, avec des résultats mitigés.

Comme en Europe, drogues et alcool font des ravages mais le VIH a considérablement reculé et la Thaïlande est à la pointe des thérapies de traitement du Sida.

Le mot thaï désignant l'ecstasy ou amphétamine ( ยาบ้า  prononcez "ya bah") se traduit littéralement par "médicament fou".

Le mot thaï pour cannabis กัญชา prononcez "kay cha", soit littéralement "thé de Gunn") est communément déformé en "ganja". On le désigne aussi par l'expression "thaï stick".

==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==//==

Pour d'autres infos pratiques en vue d'un voyage en ThaÏlande, consultez la page :

Partager cette page
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :