Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Noy et Gilbert en Thaïlande

vie quotidienne-pratique

Fruits de saison (4) - Vu au marché (19)

23 Juillet 2017 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Fleurs-Fruits, #Vie quotidienne-pratique

Fruits de saison (4) - Vu au marché (19)Fruits de saison (4) - Vu au marché (19)

Aujourd'hui, au marché, nous avons acheté des mangues avec une couleur un peu inhabituelle, d'un marron un peu terne... En fait, cette couleur est complètement naturelle, résultat de la maturation de certaines mangues lorsqu'elles ne sont pas emballées ou protégées de la lumière et de la chaleur.

Fruits de saison (4) - Vu au marché (19)
Fruits de saison (4) - Vu au marché (19)
Fruits de saison (4) - Vu au marché (19)
Fruits de saison (4) - Vu au marché (19)

Ai-je besoin de préciser qu'elles sont... sucrées, fondantes,... délicieuses...

Quant au prix : 50 baths (1,30 €) / kg

Fruits de saison (4) - Vu au marché (19)Fruits de saison (4) - Vu au marché (19)Fruits de saison (4) - Vu au marché (19)

Les mangues sucrées sont traditionnellement d'une couleur jaune plus ou moins éclatante...

 

Lire la suite

Je vous parle d'un temps...

20 Juillet 2017 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Insolite, #Vie quotidienne-pratique, #Economie

Lors de mes premiers voyages en Thaïlande, les moyens de communication n'étaient pas ceux d'aujourd'hui... ni internet, ni smartphones, ni Line, Skype, WhatsApp ou Snapchat...

Il y avait les cartes postales... et aussi le téléphone... fixe !...

Pour appeler la France sans payer un prix exorbitant dans un hôtel ou une officine spécialisée, on pouvait se rendre dans un centre téléphonique de T.O.T., Telephone Organization of Thailand (l'équivalent de nos anciennes PTT).

Il y en avait dans toutes les grandes villes et bien sur, aussi beaucoup de cabines téléphoniques... dont quelques unes subsistent encore... (et toujours exploitées par T.O.T.)

 

 

Ainsi ces bornes d'appel "à l'ancienne", toujours en service dans une gare routière de Pattaya...
Ainsi ces bornes d'appel "à l'ancienne", toujours en service dans une gare routière de Pattaya...
Ainsi ces bornes d'appel "à l'ancienne", toujours en service dans une gare routière de Pattaya...
Ainsi ces bornes d'appel "à l'ancienne", toujours en service dans une gare routière de Pattaya...
Ainsi ces bornes d'appel "à l'ancienne", toujours en service dans une gare routière de Pattaya...
Ainsi ces bornes d'appel "à l'ancienne", toujours en service dans une gare routière de Pattaya...

Ainsi ces bornes d'appel "à l'ancienne", toujours en service dans une gare routière de Pattaya...

A noter qu'on arrête pas le progrès :

  • le paiement peut se faire en pièces de monnaie ou en carte de crédit (j'ai pas essayé avec une CB française !)
  • il est possible de se faire rappeller (au numéro inscrit au feutre !)
  • le choix d'affichage est en 4 langues : thaï, anglais, chinois, japonais (j'ai pas testé non plus !).

Le tarif est de 0.75 bath / mn, soit 2 centimes d'€, mais on ne peut pas dire qu'elles soient prises d'assaut ! Il est vrai qu'à quelques mètres de là, vous trouvez des bornes de rechargement pour créditer les téléphones mobiles...

 

Aujourd'hui, les thaïlandais n'ayant pas de téléphone mobile sont de moins en moins nombreux. 

La communication par textos, chats ou messagerie est très largement répandue (probablement même plus qu'en Europe) et les thaïs passent plusieurs heures par jour sur internet et les "réseaux sociaux". 

Encouragé par le matraquage publicitaire des opérateurs, le poste de dépense "téléphonie" est devenu prioritaire, y compris pour les personnes avec un niveau de vie des plus modestes.

-----------------------------------------------------

Toujours prompts à surfer sur les phénomènes de mode, les thaïlandais se mettent à copier les téléphones "vintage" de la marque Nokia ! 

Lire la suite

Tri sélectif

20 Juin 2017 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Vie quotidienne-pratique, #Economie

Quoiqu'en disent les autorités, en Thaïlande, la prise de conscience "écologique" est très limitée... 

Ainsi, le "tri sélectif" est encore balbutiant... Le plus souvent il se résume à ceci :

Néanmoins, depuis toujours, on croise un peu partout des petites mains qui ramassent des canettes, des cartons, des bouteilles plastiques pour en tirer quelques baths en les revendant à des grossistes.

Ces dernières années, quelques progrès ont été faits, en particulier pour le ramassage des ordures, la qualité de l'eau, et les débuts de la filière recyclage (verre, plastique, papier) sont prometteurs. Mais il reste beaucoup à faire, surtout pour changer les comportements quotidiens des thaïlandais.

 

Pourtant des efforts sont faits dans les écoles pour sensibiliser les plus jeunes...

Ce genre de fresque peinte sur les murs semble bien dérisoire lorsque l'on constate le nombre de canettes, sacs et gobelets en plastique, etc... qui s'entassent sur les marchés, à la sortie des écoles, dans la moindre rue, etc... sans parler des caisses de supermarché où les sacs plastiques sont distribués allègrement et sans compter, y compris pour emballer de minuscules objets !

Lire la suite

Vu au marché (18) - Menu du soir

11 Juin 2017 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Vie quotidienne-pratique, #Cuisine-Gastronomie-Alimentation, #News perso-Famille

Vu au marché (18) - Menu du soirVu au marché (18) - Menu du soirVu au marché (18) - Menu du soir

Lorsque nous allons au marché (2 à 3 fois par semaine environ), c'est souvent avec un besoin précis (des oeufs, des fruits, des légumes, etc...) mais très souvent, en passant devant un étal, un stand, on se laisse tenter... (sans plus du tout penser à ce que l'on a dans le frigo !)

Exemple du jour...

On le sait bien, "tout est bon dans le cochon" !... en l'occurrence, les oreilles, la langue, la gorge, la joue, le nez, les intestins,...

  • version grillée simplement au barbecue (la viande est préalablement enduite avec du sel, de la sauce soja)

  • version salade "larb", la viande est préalablement émincée, cuite sautée puis mélangée avec sauce poisson, piment, citron, coriandre, ciboulette,...

     

  • version cuite au bouillon en sauce

Aujourd'hui, nous avons craqué devant un stand qui propose le porc grillé au barbecue ! Bien sur, difficile d'en rendre compte en photo, mais croyez-moi, les effluves finissent de vous mettre en appétit !

Vu au marché (18) - Menu du soir
Vu au marché (18) - Menu du soir
Vu au marché (18) - Menu du soir
Vu au marché (18) - Menu du soir
Vu au marché (18) - Menu du soir
Vu au marché (18) - Menu du soir
Vu au marché (18) - Menu du soir
  • à déguster avec du riz collant (le "khao niao" ) et une salade de papaye...

  • J'allais oublier... d'abord, on avait trouvé le hors d'oeuvre : des oeufs de fourmis (je vous en reparlerai).

  • Et quelques fruits en dessert : des litchis (légèrement plus appétissants que ceux qu'on voit dans les supermarchés français !)

  • Coté boisson, aujourd'hui c'était jus de canne à sucre frais...

Voilà comment on a "improvisé" notre repas du soir... sans qu'aucun de ces ingrédients ne soit initialement prévu au menu !

Lire la suite

Ballade en vélo

11 Juin 2017 , Rédigé par Gilbert Publié dans #News perso-Famille, #Fleurs-Fruits, #Vie quotidienne-pratique

Ballade en véloBallade en vélo

Rien de tel qu'une ballade en vélo pour découvrir les environs...

Notre village Takian Tiah est entouré de champs et de forets.

La culture la plus pratiquée est le manioc qui couvre plusieurs hectares et qui est récolté deux fois par an.
On trouve aussi beaucoup de vergers (plus ou moins grands) où sont cultivés de nombreux arbres, fruits et légumes très divers : cocotiers, jacquiers, mangoustans, pastèques, ananas, bananes, papayes, bambous,...

(voir http://lopezthai.over-blog.com/2017/05/fruits-de-saison-2-ballade-au-verger.html)

et aussi quelques autres un peu moins connus... (j'aurai l'occasion de vous en reparler)
et aussi quelques autres un peu moins connus... (j'aurai l'occasion de vous en reparler)
et aussi quelques autres un peu moins connus... (j'aurai l'occasion de vous en reparler)
et aussi quelques autres un peu moins connus... (j'aurai l'occasion de vous en reparler)
et aussi quelques autres un peu moins connus... (j'aurai l'occasion de vous en reparler)
et aussi quelques autres un peu moins connus... (j'aurai l'occasion de vous en reparler)
et aussi quelques autres un peu moins connus... (j'aurai l'occasion de vous en reparler)
et aussi quelques autres un peu moins connus... (j'aurai l'occasion de vous en reparler)

et aussi quelques autres un peu moins connus... (j'aurai l'occasion de vous en reparler)

Hier, nous avons acheté des pastèques, cueillies le matin même à 500m de chez nous...
Hier, nous avons acheté des pastèques, cueillies le matin même à 500m de chez nous...
Hier, nous avons acheté des pastèques, cueillies le matin même à 500m de chez nous...
Hier, nous avons acheté des pastèques, cueillies le matin même à 500m de chez nous...
Hier, nous avons acheté des pastèques, cueillies le matin même à 500m de chez nous...
Hier, nous avons acheté des pastèques, cueillies le matin même à 500m de chez nous...

Hier, nous avons acheté des pastèques, cueillies le matin même à 500m de chez nous...

Lire la suite

Combien ça coûte ?

25 Mai 2017 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Economie, #Vie quotidienne-pratique

"De toute façon, en Thaïlande, ça coûte rien…"

Dans des discussions en France, j'ai bien souvent entendu ce genre de réflexion… assénée comme une certitude mais rarement étayée par des faits ou des chiffres précis…

Lorsqu'on décide de s'expatrier, on essaie logiquement de se faire une idée du "coût de la vie" dans le pays où l'on choisit de s'installer. 

Au-delà de certaines évidences (les mangues sont moins chères en Thaïlande qu'en France… mais c'est l'inverse pour les cerises http://lopezthai.over-blog.com/-5 !), Il n'est pas facile d'évaluer réellement les économies que l'on fera (ou pas !) sur la nourriture, le logement, les transports, les frais de santé, etc...

Cela dépend en grande partie des choix de vie que l'on fait et des habitudes de consommation que l'on conserve ou que l'on modifie… Les "surprises" (dans les deux sens) sont nombreuses et c'est à l'usage que l'on pourra s'adapter au mieux de ses intérêts et de ses besoins.

Combien ça coûte ?
Combien ça coûte ?
Combien ça coûte ?
Combien ça coûte ?
Combien ça coûte ?
Combien ça coûte ?
Combien ça coûte ?
Combien ça coûte ?
Combien ça coûte ?

La notion (trop) globale de "coût de la vie" ne me paraît pas pertinente pour plusieurs raisons :

  • d'abord parce qu'on ne sait jamais trop bien comment est fait ce calcul (à l'image du concept de "panier de la ménagère" souvent utilisé en France)
  • ensuite parce que, par définition, le coût de "la" vie ainsi défini ne sera pas le coût de "ma" vie… ni de la votre… ni de celle de mon voisin…
  • enfin parce que l'endroit précis où vous vivez est aussi un facteur important de différentiation. Le "coût de la vie" à Bordeaux n'est certainement pas le même qu'à Floirac ou à Ste Foy-la-Grande… De même en Thaïlande, le "coût de la vie" est forcément différent entre Bangkok, Takian Tiah (où nous habitons) ou Ban Nonthaseng (village familial de Noy en Isaan)...

Voici un site internet qui a pour ambition de comparer les prix entre la France et différentes destinations dans le monde.

Les comparaisons plus ciblées sur des produits ou services me semblent les plus instructives et sont parfois étonnantes…Il est amusant par exemple de constater que les tomates, pommes de terre ou laitues sont moins chères en Thaïlande qu'en France…

 

L'exercice a ses limites bien entendu :

  • tous les produits "alimentaires" ne sont pas listés bien évidemment…
  • les prix des fruits, légumes, viandes, boissons peuvent varier fortement (aussi bien en Thaïlande qu'en France) selon qu'il sont achetés en grande surface ou sur un marché...
  • les données concernant vètements, chaussures ou d'autres peuvent faire débat, selon que l'on achète des marques…ou des contrefaçons…
  • certains postes de dépenses, souvent coûteux, ne sont pas du tout abordés (les frais de santé et d'assurances, la fiscalité, les "formalités" inhérentes à l'expatriation, par exemple)
  • tout ce qui touche à l'équipement et à l'entretien du logement n'est pas mentionné.

Néanmoins, la consultation est assez ludique et sur ce que j'ai vu, les chiffres mentionnés me semblent réalistes (en tous cas sur la partie thaïlandaise car depuis déjà quelques mois, nous ne faisons plus nos courses en France...)

Dans une étude (anglaise) comparant le coût de la vie dans les grandes villes du monde, Bangkok est classée 51ème, bien loin de Singapour ou Hong-Kong, les deux villes les plus chères du monde. Ceci dit, Bangkok n'est certainement pas représentatif de toute la Thaïlande, de même que Paris (7ème dans ce classement) n'est pas représentatif de toute la France...

Lire la suite

Vu au marché (17) - Pas cher le Durian !

22 Mai 2017 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Fleurs-Fruits, #Vie quotidienne-pratique

Vu au marché (17) - Pas cher le Durian !
Vu au marché (17) - Pas cher le Durian !
Vu au marché (17) - Pas cher le Durian !

Sur notre marché hier, le "durian" était à 90 baths (2,25 €) / kg (décortiqué et emballé).

Comme on est en pleine saison, les prix baissent mais cela reste relativement cher par rapport à d'autres fruits.

N'oublions pas que la quantité mangeable ne représente que 20 à 30 % environ du poids total payé.

 

Par comparaison, une amie thaïlandaise a acheté celui-ci dans le grand supermarché asiatique de Bordeaux (Eurasie)... et l'a payé 15 € / kg !... (et il pèse 2 kg !)

 

 

Bien sur, il faut se dire qu'il a été acheminé sur le lieu de vente en avion réfrigéré...

alors qu'ici c'est plutôt en pick-up !

Surnommé ici "le roi des fruits", le durian est très prisé par les thaïlandais... (pas tous quand même puisque Noy par exemple n'en mange pas !).

Son odeur est... très forte (!)... certains diraient pestilentielle... mais cela ne rebute pas les amateurs car ils apprécient sa chair qu'ils décrivent comme douce, crémeuse, onctueuse,... délicieuse.

Pour ma part, ne l'ayant jamais goûté, je veux bien les croire sur parole car je n'ai jamais pu dépasser la répulsion provoquée par son odeur...

Lire la suite

Vignette et assurance automobile

17 Mai 2017 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Formalités et Règlementations, #Vie quotidienne-pratique

En Thaïlande, tous les véhicules (y compris les deux-roues) doivent afficher une "vignette".

(Bien sur la date d'échéance est exprimée selon le calendrier thaï 2560 = 2017 / 2561 = 2018)

Pour l'obtenir et la renouveler, deux formalités sont nécessaires :

  • souscrire une assurance obligatoire ("Compulsory Third Party Liability" appelée ici "Po Lo Bo")

 

Cela se fait en quelques minutes dans le bureau d'un "courtier" (il y en a à tous les coins de rue !). Le coût pour une voiture comme la notre est de 645 baths (env. 17,50€). La quittance qui vous est délivrée (le "Po.lo.bo.") est indispensable pour obtenir la vignette.

Donc, en théorie, tout véhicule immatriculé en Thaïlande est censé être assuré...

 

 

  • payer une taxe dite "Extension d'Immatriculation du Véhicule"

Ceci s'effectue au D.L.T. ("Department of Land Transport"), la même administration qui gère les immatriculations, les permis de conduire,...

Plusieurs critères déterminent le montant de la taxe :

  • la catégorie du véhicule (voiture particulière, utilitaires, mini-bus, moto, scooter, camions,etc...), son nombre de places assises et son usage (privé, professionnel, transport de personnes,...)
  • le tonnage du véhicule
  • la puissance du moteur

Si le véhicule a plus de cinq ans, un contrôle technique est également obligatoire. Plutôt succinct, il se passe sur place au D.L.T. et le temps d'attente sera sans doute beaucoup plus long que les vérifications effectuées sur le véhicule...  

A titre d'exemple, le montant annuel de la taxe est de 4 316 baths (118 €) pour notre voiture Honda CRV (5 places, poids : 1,550 tonne, cylindrée : 2354 cc),

http://lopezthai.over-blog.com/2016/08/honda-crv.html

Au total, pour notre voiture, cela représente près de 5 000 baths (135 €) à débourser.

Ces formalités et les paiements correspondants doivent être renouvelés chaque année, en principe à la date anniversaire de la "vignette". Vous n'êtes pas obligés de vous présenter en personne, des courtiers proposent leurs services pour effectuer les démarches auprès du D.L.T.

A propos de l'assurance automobile :

L'assurance obligatoire est très basique et ne garantit que les dommages aux personnes que vous pourriez occasionner avec votre véhicule, en conduisant en Thaïlande. Pour que vous et votre véhicule soient couverts, il faudra souscrire une assurance complémentaire.

Il est bien sur fortement recommandé de souscrire une assurance de type "tous risques", en choisissant ses modalités et ses options, à l'image de ce qui existe en France.

La majorité des propriétaires ne souscrivent pas d'assurance complémentaire et c'est pour cela que l'on dit que beaucoup de véhicules circulant en Thaïlande ne possède pas d'assurance.

A noter que pour obtenir la "vignette", l'attestation d'assurance complémentaire n'est d'aucune utilité, il faut impérativement présenter le "po.lo.bo." (voir ci-dessus)

 

Lire la suite
<< < 10 20 30 31 32 33 34 35 36 > >>