Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Noy et Gilbert en Thaïlande

tourisme-decouverte-visites

Deuil national (8) - Fermeture du Grand Palais - Encore 3 semaines de préparatifs

30 Septembre 2017 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Actualité, #Histoire, #Tourisme-Découverte-Visites

Aujourd'hui devait être le dernier jour où l'urne royale est exposée dans le Maha Prasart Throne Hall au Grand Palais. Devant l'affluence encore plus forte en ces derniers jours, la date a été repoussée au 5 octobre et le palais restera ouvert jour et nuit jusqu'à cette date ! (l'attente dure en moyenne 6 heures pour entrer dans la salle où l'urne est exposée). 

Depuis 10 mois, plus de 11 millions de personnes ont afflué de toutes les régions du royaume pour rendre hommage au défunt roi (jusqu'à 70 000 personnes certains jours !). Les autorités font état de donations s’élevant à plus de 830 millions de bahts.

(voir http://lopezthai.over-blog.com/2017/07/deuil-national-5.html)

A propos du coffre doré contenant le corps du roi défunt, on parle ici d'urne funéraire et non de cercueil. Outre le fait qu'il sera incinéré selon le rite bouddhiste, une différence fondamentale avec les habitudes occidentales est que, selon la tradition, le corps doit être maintenu en position assise (en faisant passer une tige par l'anus...). Mais le roi Rama IX n'a pas eu à subir cette méthode cruelle, son corps est en fait dans un catafalque, en dessous de l'urne.

 

Sans doute au grand dam de certains touristes, le Grand Palais ainsi que le Wat Phra Kaeow (Temple du Bouddha d'Emeraude) qui sont les monuments les plus emblématiques et les plus visités de Bangkok, seront fermés au public du 1er au 29 octobre.

 

 

Leur réouverture est prévue le 30 octobre après la semaine des cérémonies.

---------------------------------------------------------------------------------

Les répétitions ont déjà commencé, en particulier pour les opérations de déplacement de l'urne funéraire contenant la dépouille du Roi défunt.

Deuil national (8) - Fermeture du Grand Palais - Encore 3 semaines de préparatifs
Deuil national (8) - Fermeture du Grand Palais - Encore 3 semaines de préparatifs
Deuil national (8) - Fermeture du Grand Palais - Encore 3 semaines de préparatifs
Deuil national (8) - Fermeture du Grand Palais - Encore 3 semaines de préparatifs
Deuil national (8) - Fermeture du Grand Palais - Encore 3 semaines de préparatifs
Deuil national (8) - Fermeture du Grand Palais - Encore 3 semaines de préparatifs
Deuil national (8) - Fermeture du Grand Palais - Encore 3 semaines de préparatifs
Deuil national (8) - Fermeture du Grand Palais - Encore 3 semaines de préparatifs
Deuil national (8) - Fermeture du Grand Palais - Encore 3 semaines de préparatifs

Selon le protocole annoncé, celle-ci quittera le Grand Palais pour être acheminée dans un premier temps au Wat Pho (Temple du Bouddha couché), le deuxième plus grand temple de Bangkok).

 

Ce premier trajet sera effectué à l'aide d'un nouveau char appelé Ratcharot Puenyai (Chariot à Canon), construit spécialement sur ordre du gouvernement.

 

Ensuite, l'urne royale sera amenée du Wat Pho sur la place Sanam Luang où s'érige le monument du crématorium (voir http://lopezthai.over-blog.com/2017/09/deuil-national-derniers-preparatifs-pour-le-crematorium-monumental.html)

 

Pour ce deuxième trajet, le véhicule utilisé sera Phra Maha Pichai Ratcharot (Chariot Royal de la Grande Victoire).

Ce chariot immense (18m de long, 11m de haut, pesant 13,7tonnes) a été construit sous le règne de Rama Ier, fondateur de la dynastie Chakri et fut utilisé pour la première fois en 1796 lors de la cérémonie funéraire de son père. Il doit être tracté par 216 hommes.

 

L'urne sera ensuite hissée en haut de la plateforme du crématorium par le Kern Bundai Nak, un palan mécanique actionné par des centaines de soldats. Cette machinerie fut construite en 1811 à l'occasion des funérailles du roi Rama Ier. 

 

 

Ces machines très anciennes sont de véritables oeuvres d'art, utilisées lors des cérémonies de crémation des membres de la famille royale.

Elles ont fait l'objet d'un travail minutieux de restauration pour leur redonner tout l'éclat nécessaire .

Deuil national (8) - Fermeture du Grand Palais - Encore 3 semaines de préparatifs
Deuil national (8) - Fermeture du Grand Palais - Encore 3 semaines de préparatifs
Deuil national (8) - Fermeture du Grand Palais - Encore 3 semaines de préparatifs
Deuil national (8) - Fermeture du Grand Palais - Encore 3 semaines de préparatifs
Deuil national (8) - Fermeture du Grand Palais - Encore 3 semaines de préparatifs
Deuil national (8) - Fermeture du Grand Palais - Encore 3 semaines de préparatifs
Deuil national (8) - Fermeture du Grand Palais - Encore 3 semaines de préparatifs
Deuil national (8) - Fermeture du Grand Palais - Encore 3 semaines de préparatifs

---------------------------------------------------------------------------------

Par ailleurs voici les dernières images témoignant de l'avancement des travaux du monument funéraire sur la place Sanam Luang.

Deuil national (8) - Fermeture du Grand Palais - Encore 3 semaines de préparatifsDeuil national (8) - Fermeture du Grand Palais - Encore 3 semaines de préparatifs
Lire la suite

La Residence de France à Bangkok

26 Septembre 2017 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Histoire, #Tourisme-Découverte-Visites, #Photos

La Residence de France à Bangkok
La Residence de France à BangkokLa Residence de France à BangkokLa Residence de France à Bangkok

Lors de la récente journée du patrimoine, nous avons eu l'occasion de visiter la Résidence de France à Bangkok.

 

 

On y accède par un soï rebaptisé "Rue de Brest" (voir http://lopezthai.over-blog.com/-2)

 

Dans ce quartier de Bangkok, au bord du Chao Phraya, les bâtiments anciens sont nombreux. Vu du fleuve, la Résidence est intercalée entre l'emblématique hotel "Oriental", fondé en 1876, et la "Old Customs House", un grand batiment datant de 1890, à la facade spectaculaire mais aujourd'hui en ruines. 

 

La Residence de France à Bangkok
La Residence de France à Bangkok
La Residence de France à Bangkok
La Residence de France à Bangkok
La Residence de France à Bangkok
La Residence de France à Bangkok
La Residence de France à Bangkok
La Residence de France à Bangkok
La Residence de France à Bangkok
La Residence de France à Bangkok

Occupé précédemment par des services douaniers, le bâtiment, de style colonial, fut d'abord mis à la disposition du premier consul de France au Siam (le comte de Castelnau) en 1858. De nombreux travaux d'assainissement et de rénovation furent nécessaires, puis il fut offert à la France par le Roi Chulalongkorn (Rama V) en 1875, soit 17 ans après que l'ambassade de France à Bangkok s'y fut réinstallée.

(voir http://lopezthai.over-blog.com/2017/03/160-ans-de-relations-diplomatiques-franco-thailandaises.html)

Malgré plusieurs projets de déménagements avortés, l'occupation par les japonais pendant la seconde guerre mondiale, l'Ambassade de France fut maintenue à cet endroit. Les travaux d'aménagement et d'agrandissement furent nombreux dès le début du 20ème siècle, particulièrement en 1956 et tout au long des années 1960. En octobre 2000, un programme complet de rénovation fut lancé, qui modifia de façon majeure l’aspect originel de la résidence.

Aujourd’hui, la Résidence est inscrite à l’inventaire des Monuments historiques nationaux de Thaïlande.
La Residence de France à Bangkok
La Residence de France à Bangkok
La Residence de France à Bangkok
La Residence de France à Bangkok
La Residence de France à Bangkok
La Residence de France à Bangkok
La Residence de France à Bangkok
La Residence de France à Bangkok

A l'intérieur, le mobilier, la décoration, la vaisselle mélangent des éléments thaïs et français.

La Residence de France à Bangkok
La Residence de France à Bangkok
La Residence de France à Bangkok
La Residence de France à Bangkok
La Residence de France à Bangkok
La Residence de France à Bangkok
La Residence de France à Bangkok

 

Pour l'anecdote, la piscine de la résidence est un don de la société Ital-Thai en dédommagement des perturbations provoquées à l'époque (1972) par la construction de la "River Wing", nouvelle aile de l'hotel Oriental...

(elle fait partie des espaces privatifs)

 

La résidence de l'ambassadeur de France jouxte l'Ambassade elle-même, bâtiment récent à l'allure de bunker qui se veut "une vision très contemporaine de l'architecture locale"...

La Residence de France à Bangkok
La Residence de France à Bangkok
La Residence de France à Bangkok
La Residence de France à Bangkok
La Residence de France à Bangkok
Lire la suite

La boutique Jim Thompson à Siam Paragon

24 Septembre 2017 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Tourisme-Découverte-Visites, #Histoire, #Economie

La boutique Jim Thompson à Siam Paragon
La boutique Jim Thompson à Siam ParagonLa boutique Jim Thompson à Siam ParagonLa boutique Jim Thompson à Siam Paragon

Située à Bangkok, dans le centre commercial Siam Paragon au coté des plus grandes marques de mode, maroquinerie et joaillerie, la boutique Jim Thompson expose ce qui se fait de plus beau avec la soie thaïlandaise.

Les produits vendus ici sont du très haut de gamme (pas moins de 3800 baths, soit 100 euros pour un foulard), présentés dans un écrin au design magnifique.

La boutique Jim Thompson à Siam Paragon
La boutique Jim Thompson à Siam Paragon
La boutique Jim Thompson à Siam Paragon
La boutique Jim Thompson à Siam Paragon
La boutique Jim Thompson à Siam Paragon
La boutique Jim Thompson à Siam Paragon
La boutique Jim Thompson à Siam Paragon
La boutique Jim Thompson à Siam Paragon
La boutique Jim Thompson à Siam Paragon
La boutique Jim Thompson à Siam Paragon
La boutique Jim Thompson à Siam Paragon
La boutique Jim Thompson à Siam Paragon
La boutique Jim Thompson à Siam Paragon
La boutique Jim Thompson à Siam Paragon
La boutique Jim Thompson à Siam Paragon
La boutique Jim Thompson à Siam Paragon
La boutique Jim Thompson à Siam Paragon

La boutique a été conçue et aménagée sous la direction d'architectes bordelais de très grand talent, l'agence Flint.

----------------------------------------------------------------------------------------------

La vie du dénommé Jim Thompson est digne d'un roman. Ancien membre des services secrets américains, il a vécu en Thaïlande à partir de 1945, et les circonstances de sa disparition (en Malaisie en 1967) restent mystérieuses.

Businessman averti, il a consacré sa vie au renouveau et à la promotion de la soie thaïlandaise.

 

Son entreprise (The Thai Silk Company), fondée en 1948, s'est largement développée, y compris après sa mort et la marque "Jim Thompson" est devenue aujourd'hui incontournable dans le monde de la mode asiatique. 

 

Sa maison, caractéristique de l'architecture traditionnelle thaïlandaise, a été transformée en musée après sa disparition. Elle est devenue aujourd'hui une attraction touristique majeure de Bangkok.

http://www.jimthompsonhouse.com/

Lire la suite

Sa Kaeo (3) - Prasat Hin Khao Lon

22 Septembre 2017 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Tourisme-Découverte-Visites, #Histoire, #Photos, #Bouddhisme-Croyances-Religions

Sa Kaeo (3) - Prasat Hin Khao LonSa Kaeo (3) - Prasat Hin Khao Lon

J'ai déjà évoqué les nombreux vestiges khmers présents dans la province de Sa Kaeo     (voir http://lopezthai.over-blog.com/-789).

 

Voici le Prasat Hin Khao Lon

( ปราสาทเขาโล้น )

 

Situé dans le district de Ta Phraya, perdu au bout d'une piste en latérite, l'endroit est difficile à trouver (le GPS n'est guère utile !) et n'est de toute façon pas ouvert au public pour l'instant. Installé dans la foret au sommet d'une petite colline, l'accès se fait par un chemin pavé.

Sa Kaeo (3) - Prasat Hin Khao Lon
Sa Kaeo (3) - Prasat Hin Khao Lon
Sa Kaeo (3) - Prasat Hin Khao Lon
Sa Kaeo (3) - Prasat Hin Khao Lon
Sa Kaeo (3) - Prasat Hin Khao Lon

Le Prasat comprenait à l'origine 4 tours mais une seule demeure aujourd'hui, entourée d'une grande terrasse et de deux bassins qui lui sont reliés.

A l'intérieur de la tour, une statue de bouddha est entreposée et enveloppée pour ne pas qu'elle se détériore. Le culte est respecté bien sur et comme il se doit, elle fait l'objet d'offrandes même en pleine période de travaux.

La tour est consolidée pour éviter l'effondrement.
La tour est consolidée pour éviter l'effondrement.
La tour est consolidée pour éviter l'effondrement.
La tour est consolidée pour éviter l'effondrement.
La tour est consolidée pour éviter l'effondrement.
La tour est consolidée pour éviter l'effondrement.
La tour est consolidée pour éviter l'effondrement.
La tour est consolidée pour éviter l'effondrement.
La tour est consolidée pour éviter l'effondrement.
La tour est consolidée pour éviter l'effondrement.
La tour est consolidée pour éviter l'effondrement.
La tour est consolidée pour éviter l'effondrement.

La tour est consolidée pour éviter l'effondrement.

Lorsque nous y sommes allés, une équipe était en train de travailler dans le cadre de la réhabilitation du site. Je connais mal les différences entre travail de fouille et de restauration mais ce que j'ai vu ce jour là ressemblait plus pour moi à de la "démolition"...

Sa Kaeo (3) - Prasat Hin Khao Lon
Sa Kaeo (3) - Prasat Hin Khao Lon
Sa Kaeo (3) - Prasat Hin Khao Lon
Sa Kaeo (3) - Prasat Hin Khao Lon
Sa Kaeo (3) - Prasat Hin Khao Lon
Sa Kaeo (3) - Prasat Hin Khao Lon
Sa Kaeo (3) - Prasat Hin Khao Lon
Sa Kaeo (3) - Prasat Hin Khao Lon

Par contre, visiblement les pierres "remarquables" étaient répertoriées en vue (sans doute ?) d'une reconstruction.

 

De toute évidence, le travail est encore important avant que le site ne retrouve sa splendeur passée.
De toute évidence, le travail est encore important avant que le site ne retrouve sa splendeur passée.
De toute évidence, le travail est encore important avant que le site ne retrouve sa splendeur passée.
De toute évidence, le travail est encore important avant que le site ne retrouve sa splendeur passée.
De toute évidence, le travail est encore important avant que le site ne retrouve sa splendeur passée.
De toute évidence, le travail est encore important avant que le site ne retrouve sa splendeur passée.

De toute évidence, le travail est encore important avant que le site ne retrouve sa splendeur passée.

Parfois de taille modeste, pas très évidents à "dénicher", pillés par des trafiquants d'antiquités, beaucoup de ces "Prasat" sont abandonnés depuis de nombreuses années. Désormais, les autorités encouragent les efforts entrepris pour restaurer ces lieux porteurs d'histoire et d'un potentiel touristique évident.

Néanmoins, il faut comprendre que, pour les thaïlandais, laisser un temple à l’abandon n’est pas une hérésie en soi. Conformément aux préceptes bouddhistes, tout être, toute chose a un cycle de vie et de mort... Donc pour cette raison, il n’est pas illogique qu’un temple puisse "mourir", remplacé par un autre, au même emplacement ou ailleurs et ainsi de suite…

Lire la suite

Sa Kaeo (2) - A la frontière cambodgienne

16 Septembre 2017 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Tourisme-Découverte-Visites, #Economie

Dans la province de Sa Kaeo,

(voir http://lopezthai.over-blog.com/-789)

Aranyaprathet ( อรัญประเทศ )

est la principale ville frontalière du Cambodge.

Son nom peut se traduire par "le pays de la jungle"

  • อรัญ = jungle, forets
  • ประเทศ = pays
Sa Kaeo (2) - A la frontière cambodgienneSa Kaeo (2) - A la frontière cambodgienne

La ville en elle-même ne présente pas grand intérêt et vit principalement autour de son grand marché ตลาดโรงเกลือ , prononcez "Talaat Rong Kluea" (littéralement "le Marché de l'entrepôt de sel").

Dans des centaines de petits magasins, toutes sortes de marchandises y sont vendues (textile, ustensiles de cuisine, produits alimentaires, jouets, vaisselle, objets de décoration, etc...), importées du Cambodge et du Vietnam. Les prix sont bas, la qualité également... Beaucoup de ces commerces sont tenus par des thaïlandais d'origine cambodgienne et la plupart des filières d'importation sont "familiales".

A l'origine, le marché frontalier était situé coté cambodgien (dans la ville de Poipet) mais il a périclité dans les années 70s/80s à cause de la guerre et l'activité s'est transférée coté thaïlandais. Cet endroit avait (a encore ?) la réputation d'être une plaque tournante de différents traffics et d'entretenir le commerce illégal avec les factions en guerre au Cambodge.

Sa Kaeo (2) - A la frontière cambodgienne
Sa Kaeo (2) - A la frontière cambodgienne
Sa Kaeo (2) - A la frontière cambodgienne
Sa Kaeo (2) - A la frontière cambodgienne
Sa Kaeo (2) - A la frontière cambodgienne
Sa Kaeo (2) - A la frontière cambodgienne
Sa Kaeo (2) - A la frontière cambodgienne
Sa Kaeo (2) - A la frontière cambodgienne

Cette zone frontalière est aussi très fréquentée par les "touristes" :

  • thaïlandais. Comme toute forme de jeu de hasard est illégale en Thaïlande, beaucoup viennent assouvir leur passion dans les casinos qui ont été construits juste derrière la frontière... par des hommes d'affaires thaïlandais.
  • étrangers. C'est un point de passage bien connu pour les "Visa Run". Cette pratique consiste à sortir du territoire thaïlandais pour seulement quelques heures afin de bénéficier d'une nouvelle exemption de visa pour 30 jours supplémentaires, gratuite et sans formalités (voir http://lopezthai.over-blog.com/2017/03/6/formalites.html).

Le poste frontière de Klongluk lui-même est très embouteillé tout au long de la journée.

Les camions thaïlandais sont nombreux à le traverser mais en sens inverse, on ne voit aucun camion cambodgien... Outre les contraintes administratives, il faut se rappeler que la Thaïlande est en conduite à gauche (seule la Malaisie est dans le même cas à ses frontières)... donc les routiers des pays voisins ne viennent pas sur le territoire thaïlandais. Je ne sais pas si l'inverse est vrai mais visiblement, la majorité des camions thaïlandais s'en vont décharger de l'autre coté de la frontière.

Sa Kaeo (2) - A la frontière cambodgienne
Sa Kaeo (2) - A la frontière cambodgienne
Sa Kaeo (2) - A la frontière cambodgienne
Sa Kaeo (2) - A la frontière cambodgienne
Sa Kaeo (2) - A la frontière cambodgienne
Sa Kaeo (2) - A la frontière cambodgienne

En fait le transit des marchandises à la frontière est pour beaucoup assuré... par des charrettes en bois... et à la force des bras.

 

Arrivées du Cambodge le matin, ces charrettes (numérotées) sont garées dans les rues autour du poste frontière pendant la journée et elles servent en sens inverse le soir, tractées ou poussées par des cambodgiens venus ainsi gagner quelques baths...

Sa Kaeo (2) - A la frontière cambodgienne
Sa Kaeo (2) - A la frontière cambodgienne
Sa Kaeo (2) - A la frontière cambodgienne
Sa Kaeo (2) - A la frontière cambodgienne
Sa Kaeo (2) - A la frontière cambodgienne
Sa Kaeo (2) - A la frontière cambodgienne
Sa Kaeo (2) - A la frontière cambodgienne
Sa Kaeo (2) - A la frontière cambodgienne
Sa Kaeo (2) - A la frontière cambodgienne
Sa Kaeo (2) - A la frontière cambodgienne

------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Pour l'anecdote, il semble bien que l'ex-Première Ministre Yinluck Shinawatra ait franchi la frontière dans cette région lorsqu'elle a quitté la Thaïlande en août dernier. Les autorités policières ont révélé que sa voiture avait été identifiée sur des vidéos de surveillance mais sans plus de précisions et surtout sans qu'elle ait pu être interceptée... (voir la Page ACTU http://lopezthai.over-blog.com/2016/11/actu.html à la date du 26 aoùt 2017)

Lire la suite

Sa Kaeo (1) - Phrasat Sadok Kok Thom

10 Septembre 2017 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Tourisme-Découverte-Visites, #Histoire, #Photos, #Bouddhisme-Croyances-Religions

Sa Kaeo (1) - Phrasat Sadok Kok ThomSa Kaeo (1) - Phrasat Sadok Kok ThomSa Kaeo (1) - Phrasat Sadok Kok Thom

Sa Kaeo, สระแก้ว 

est une province frontalière du Cambodge.

De création récente (1993), précédemment rattachée à Prachinburi, elle présente beaucoup de similitudes géographiques et culturelles avec le sud de l'Isaan (Buri Ram et Nakhon Ratchasima).

C'est une province rurale avec plusieurs forets humides et deux parcs nationaux riches en faune sauvage. Dans les années 1980s, après la chute du régime de Pol Pot, les Nations Unies et la Croix Rouge y ont entretenu un immense camp de réfugiés cambodgiens (Khao I Dang).

La région faisait partie du royaume khmer (du 9ème au 15ème siècles de notre ère) et il est logique d'y trouver de nombreuses traces de l'architecture et de la culture khmère de l'époque.

Ainsi, disséminés dans les campagnes, il y a plusieurs

"Phrasat" ( ปราสา )

ce qui se traduit (de manière imparfaite) par "palais" ou "chateau". 

Sur le même principe que le Phrasat Hin Phimai, situé plus au nord-ouest, à proximité de Nakhon Ratchasima (voir http://lopezthai.over-blog.com/2017/01/phimai-isaan-2.html),

ils servaient bien sur à des cérémonies mais ils constituaient aussi des résidences de prestige pour les notables de la région.

Sa Kaeo (1) - Phrasat Sadok Kok Thom

Voici le Phrasat Sadok Kok Thom ( ปราสาทสด๊กก๊อกธม ), situé à proximité du village de Khok Sung à l'extreme est de la province (la frontière cambodgienne est à moins de 5 km à vol d'oiseau).

Sa Kaeo (1) - Phrasat Sadok Kok Thom
Sa Kaeo (1) - Phrasat Sadok Kok Thom
Sa Kaeo (1) - Phrasat Sadok Kok Thom
Sa Kaeo (1) - Phrasat Sadok Kok Thom
Sa Kaeo (1) - Phrasat Sadok Kok Thom
Sa Kaeo (1) - Phrasat Sadok Kok Thom
Sa Kaeo (1) - Phrasat Sadok Kok Thom
Sa Kaeo (1) - Phrasat Sadok Kok Thom
Sa Kaeo (1) - Phrasat Sadok Kok Thom
Sa Kaeo (1) - Phrasat Sadok Kok Thom
Sa Kaeo (1) - Phrasat Sadok Kok Thom
Sa Kaeo (1) - Phrasat Sadok Kok Thom

Le Phrasat est bati en grès et en latérite.

Une longue allée pavée mène à l'entrée du palais. Les bâtiments principaux sont dans une grande cour, entourée d'une enceinte.

Sa Kaeo (1) - Phrasat Sadok Kok Thom
Sa Kaeo (1) - Phrasat Sadok Kok Thom
Sa Kaeo (1) - Phrasat Sadok Kok Thom
Sa Kaeo (1) - Phrasat Sadok Kok Thom
Sa Kaeo (1) - Phrasat Sadok Kok Thom
Sa Kaeo (1) - Phrasat Sadok Kok Thom
Sa Kaeo (1) - Phrasat Sadok Kok Thom
Sa Kaeo (1) - Phrasat Sadok Kok Thom
Sa Kaeo (1) - Phrasat Sadok Kok Thom
Sa Kaeo (1) - Phrasat Sadok Kok Thom
Sa Kaeo (1) - Phrasat Sadok Kok Thom

Ce temple khmer typique date du 11ème siècle. Il est bien sur petit, par rapport aux monuments d'Angkor, la capitale du royaume khmer de l'époque, ou à certains autres sites comparables de l'est de la Thaïlande, mais il présente les mêmes caractéristiques architecturales  et symboliques religieuses. 

 

Initialement le temple était dédié à Shiva et au 11ème siècle, sous le règne du roi Udayādityavarman II, il était tenu par des brahmanes d'obédience hindouiste.

A partir du 12ème siècle, l'hindouisme déclina rapidement dans l'empire khmer et le Phrasat devint un lieu de culte bouddhiste.

Sa Kaeo (1) - Phrasat Sadok Kok Thom
Sa Kaeo (1) - Phrasat Sadok Kok Thom
Sa Kaeo (1) - Phrasat Sadok Kok Thom
Sa Kaeo (1) - Phrasat Sadok Kok Thom
Sa Kaeo (1) - Phrasat Sadok Kok Thom
Sa Kaeo (1) - Phrasat Sadok Kok Thom

Le Phrasat Sadok Kok Thom est principalement connu pour avoir abrité une stèle dont le texte (en sanskrit et en ancient Khmer), daté de l'année 1053, énonce la chronologie des anciens souverains du Cambodge du 9ème au 11ème siècle.

Redécouverte en 1884 par l'archéologue et linguiste français Etienne Aymonier, elle fut transférée au Musée National de Bangkok et en partie détruite dans un incendie en 1960.

Durant les années 1970s et 1980s, la région subit les conséquences des conflits qui ravageaient le Cambodge (installation de camps de réfugiés, groupuscules de guérillas politico-mafieuses qui écumaient la région, mines anti-personnel nombreuses) et le site fut laissé à l'abandon.

Dans les années 1990s, les autorités thaïlandaises entreprirent de normaliser la région. Les litiges frontaliers avec le Cambodge étaient (et sont encore) nombreux. Ils n'ont pas dégénéré en conflit armé grave mais ont fait l'objet de plusieurs procédures juridiques internationales dont certaines ne sont toujours pas closes.

Entre autres, le gouvernement cambodgien revendiquait sa souveraineté sur le Phrasat Sadok Kok Thom.

Considérant qu'il est sur leur territoire de manière incontestable, les thaïlandais ont lancé un important programme de réhabilitation du temple dès 1995. 

Les investissements continuent pour améliorer les infrastructures autour du temple et en faire une véritable attraction touristique. Les aménagements devraient être terminés d'ici quelques mois et la venue de la Princesse Maha Chakri Sirindhorn (soeur du Roi Rama X) est prévue pour l'inauguration officielle en 2018.

Sa Kaeo (1) - Phrasat Sadok Kok Thom
Sa Kaeo (1) - Phrasat Sadok Kok Thom
Sa Kaeo (1) - Phrasat Sadok Kok Thom
Sa Kaeo (1) - Phrasat Sadok Kok Thom
Sa Kaeo (1) - Phrasat Sadok Kok Thom
Sa Kaeo (1) - Phrasat Sadok Kok Thom
Sa Kaeo (1) - Phrasat Sadok Kok Thom
Sa Kaeo (1) - Phrasat Sadok Kok Thom

 

Néanmoins on peut d'ores et déjà louer des vélos (20 baths, 0.50 €... sans limitation de durée) pour une ballade très sympa jusqu'au temple... et avoir ainsi la chance d'apercevoir de magnifiques écureuils blancs qui parcourent les arbres dans la foret environnante.

Sa Kaeo (1) - Phrasat Sadok Kok Thom
Sa Kaeo (1) - Phrasat Sadok Kok Thom
Sa Kaeo (1) - Phrasat Sadok Kok Thom
Sa Kaeo (1) - Phrasat Sadok Kok Thom
Lire la suite

Had Wanakorn

22 Août 2017 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Tourisme-Découverte-Visites, #Photos

Had WanakornHad WanakornHad Wanakorn
Had Wanakorn
Had Wanakorn
Had Wanakorn
Had Wanakorn
Had Wanakorn
Had Wanakorn
Had Wanakorn
Had Wanakorn
Had Wanakorn
Had Wanakorn

Wanakhorn Beach (าดวนกร)

prononcez Had Wanakorn (variable selon les transcriptions)

est située au sud de la province de Prachuap Khiri Khan, quasiment à l'endroit le plus "étroit" du pays ("The narrowest of Thaïland").

 

 

 

 

C'est une une magnifique plage de sable fin bordée de pins, un peu atypique en Thaïlande (d'autant qu'il n'y a ni parasols ni chaises longues...). On pourrait (presque) se croire sur une plage de la côte Aquitaine !

 

Nous l'avions découverte en 1990. Assez peu connue à l'époque, elle était fréquentée principalement par les thaïs le weekend.

Had Wanakorn
Had Wanakorn
Had Wanakorn
Had Wanakorn

Nous avons pu y retourner il y a quelques semaines et cet endroit est toujours aussi beau.

Had Wanakorn
Had Wanakorn
Had Wanakorn
Had Wanakorn
Had Wanakorn
Had Wanakorn
Had Wanakorn
Had Wanakorn
Had Wanakorn
Had Wanakorn
Had Wanakorn

C'est devenu un Parc National en 1992, avec l'avantage de lui conserver son aspect naturel et d'interdire les ravages touristiques que l'on voit trop souvent en Thaïlande (comme ailleurs !). Par contre, cela a entraîné une augmentation de sa notoriété (d'autant que l'accès a été facilité par une route désormais entièrement goudronnée) mais le nombre de touristes reste assez limité, surtout en semaine. 

Le Had Wanakorn National Marine Park est le plus petit parc national de Thaïlande (38 km²) incluant les deux petites îles de Ko Chai et Ko Thaisi.

Had WanakornHad Wanakorn
Lire la suite

Les papillons de Pa La-U

21 Août 2017 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Tourisme-Découverte-Visites, #Animaux - Insectes, #Photos

Les papillons de Pa La-ULes papillons de Pa La-U
Les papillons de Pa La-ULes papillons de Pa La-U

Dans la province de Prachuap Khiri Khan, à proximité de Hua-Hin,

la cascade de Pa La-U

(น้ำตกป่าละอู)

est située au fond de la foret au sud du

Parc National de Kaeng Krachan

(แก่งกระจาน)

frontalier de la Birmanie.

Ce parc, le plus grand de Thaïlande (2915 km²), créé en 1981, abrite de nombreuses espèces de grands mammifères mais doit sa réputation aux troupeaux d’éléphants sauvages qui y vivent et prospèrent à proximité des villages. Ils sont relativement nombreux (plusieurs centaines d'individus).

Ils n’hésitent d’ailleurs pas à venir saccager certains jardins… et même parfois un poste de police !

Les apercevoir reste tout de même aléatoire (et c’est fort bien comme ça me semble t-il).

Le jour de notre visite nous avons vu de nombreuses preuves de leur passage (probablement dans la nuit) :

  • des crottes fraîches et des branches cassées sur la route,
  • des trouées tout à fait caractéristiques dans la foret,
  • et des panneaux qui avaient subi leurs assauts pour se gratter

mais nous n’avons pas vu les pachydermes…

Les papillons de Pa La-U
Les papillons de Pa La-U
Les papillons de Pa La-U
Les papillons de Pa La-U
Les papillons de Pa La-U
Les papillons de Pa La-U
Les papillons de Pa La-U
Les papillons de Pa La-U
Les papillons de Pa La-U
Les papillons de Pa La-U

--------------------------------------------------------------------------

A défaut… au bas de la cascade et au bord du torrent, on est gentiment assailli par des centaines (milliers ?) de papillons. Il y en a de différentes espèces, différentes tailles, différentes couleurs. Par moment ils forment quasiment comme un nuage lorsqu’ils s’envolent tous ensemble. Un spectacle superbe !

- cliquez sur les photos pour agrandir -- cliquez sur les photos pour agrandir -- cliquez sur les photos pour agrandir -

- cliquez sur les photos pour agrandir -

Difficile de restituer en photos la beauté de ces insectes lorsqu'ils sont en vol...
Difficile de restituer en photos la beauté de ces insectes lorsqu'ils sont en vol...
Difficile de restituer en photos la beauté de ces insectes lorsqu'ils sont en vol...
Difficile de restituer en photos la beauté de ces insectes lorsqu'ils sont en vol...
Difficile de restituer en photos la beauté de ces insectes lorsqu'ils sont en vol...
Difficile de restituer en photos la beauté de ces insectes lorsqu'ils sont en vol...
Difficile de restituer en photos la beauté de ces insectes lorsqu'ils sont en vol...
Difficile de restituer en photos la beauté de ces insectes lorsqu'ils sont en vol...
Difficile de restituer en photos la beauté de ces insectes lorsqu'ils sont en vol...
Difficile de restituer en photos la beauté de ces insectes lorsqu'ils sont en vol...
Difficile de restituer en photos la beauté de ces insectes lorsqu'ils sont en vol...
Difficile de restituer en photos la beauté de ces insectes lorsqu'ils sont en vol...
Difficile de restituer en photos la beauté de ces insectes lorsqu'ils sont en vol...
Difficile de restituer en photos la beauté de ces insectes lorsqu'ils sont en vol...
Difficile de restituer en photos la beauté de ces insectes lorsqu'ils sont en vol...
Difficile de restituer en photos la beauté de ces insectes lorsqu'ils sont en vol...
Difficile de restituer en photos la beauté de ces insectes lorsqu'ils sont en vol...
Difficile de restituer en photos la beauté de ces insectes lorsqu'ils sont en vol...

Difficile de restituer en photos la beauté de ces insectes lorsqu'ils sont en vol...

--------------------------------------------------------------------------

Les papillons de Pa La-U
Les papillons de Pa La-U
Les papillons de Pa La-U
Les papillons de Pa La-U
Les papillons de Pa La-U
Les papillons de Pa La-U
Les papillons de Pa La-U
Les papillons de Pa La-U
Les papillons de Pa La-U
Les papillons de Pa La-U
Les papillons de Pa La-U
Les papillons de Pa La-U

La cascade elle-même compte pas moins de 16 niveaux, plus ou moins aménagés (avec des lianes et des cordes tendues au flan des parois) mais plutôt difficiles à franchir pour qui n’a pas l’habitude de ce type d’escalade (c’est notre cas !) et la plupart des visiteurs se contentent des premiers niveaux.

Les papillons de Pa La-U
Les papillons de Pa La-U
Les papillons de Pa La-U
Les papillons de Pa La-U
Les papillons de Pa La-U
Les papillons de Pa La-U
Les papillons de Pa La-U
Les papillons de Pa La-U
Les papillons de Pa La-U
Les papillons de Pa La-U

C’est déjà une belle ballade, la foret est dense, les arbres majestueux, l’eau est fraîche et les "piscines" sont nombreuses pour se rafraîchir ou pour nourrir les carpes…

- cliquez sur les photos pour agrandir -- cliquez sur les photos pour agrandir -- cliquez sur les photos pour agrandir -
- cliquez sur les photos pour agrandir -- cliquez sur les photos pour agrandir -- cliquez sur les photos pour agrandir -

- cliquez sur les photos pour agrandir -

Les papillons de Pa La-U
Les papillons de Pa La-U
Les papillons de Pa La-U
Les papillons de Pa La-U
Les papillons de Pa La-U
Les papillons de Pa La-U
Les papillons de Pa La-U
Les papillons de Pa La-U
Lire la suite
<< < 10 20 30 40 41 42 43 44 45 46 47 48 > >>