Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Noy et Gilbert en Thaïlande

economie

Bonne année du Chien de Terre

18 Février 2018 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Actualité, #Tourisme-Découverte-Visites, #Economie

Nous sommes en pleine période des célébrations du Nouvel An Chinois (c’était précisément vendredi 16 février) qui est abondamment fêté dans toute la Thaïlande où la population d’origine chinoise forme une communauté nombreuse et très influente.

 

Les manifestations festives, très spectaculaires pour certaines, se déroulent bien sur à Bangkok dans le quartier chinois de Yaowarat, considéré toute l’année comme une attraction touristique en lui-même, mais aussi dans toutes les grandes villes et destinations touristiques du pays.

La cérémonie d'ouverture des festivités à Bangkok était présidée par la Princesse Maha Chakri Sirindhorn, soeur du Roi.

Bonne année du Chien de Terre
Bonne année du Chien de Terre
Bonne année du Chien de Terre
Bonne année du Chien de Terre
Bonne année du Chien de Terre
Bonne année du Chien de Terre

 

Dans les magasins, la couleur rouge et les produits typiquement chinois sont omniprésents : friandises, robes traditionnelles, guirlandes de pétards, lanternes, tee-shirts à l’effigie du chien, etc…

Bonne année du Chien de Terre
Bonne année du Chien de Terre
Bonne année du Chien de Terre
Bonne année du Chien de Terre
Bonne année du Chien de Terre
Bonne année du Chien de Terre
Bonne année du Chien de Terre
Bonne année du Chien de Terre

-----------------------------------------------------------------------------------------

L’astrologie chinoise associe chaque année à un animal : le Rat, le Bœuf, le Tigre, le Lapin, le Dragon, le Serpent, le Cheval, le Mouton, le Singe, le Coq, le Chien et le Cochon

Le même animal revient tous les douze ans : 2018, 2006, 1994, 1982, etc… 

Au signe animal est adjoint l’un des 5 éléments en fonction du dernier chiffre de l’année en question :

  • Métal (années se terminant en 0 ou 1), 
  • Eau (années en 2 ou 3), 
  • Bois (années en 4 ou 5) 
  • Feu (années en 6 ou 7)
  • Terre (années en 8 ou 9)

 

 

L’année qui commence est celle du chien et plus précisément du

chien… « de terre ».

 

Selon la légende, ce calendrier aurait été créé en 2697 avant Jésus-Christ par "l'empereur jaune" Huang Di.

Contrairement au calendrier grégorien (utilisé en occident), le calendrier chinois est "luni-solaire". C'est-à-dire qu'il se calque sur les cycles naturels de la lune et du soleil.

Avec cette méthode de calcul, le nouvel an tombe donc toujours entre le 21 janvier et le 20 février.

En principe, l'année chinoise comporte ainsi 354 ou 355 jours. Mais pour correspondre au cycle solaire et aux saisons, un treizième mois est intercalé tous les deux ou trois ans, portant ces années à 384 jours.

-----------------------------------------------------------------------------------------

 

Bien sur, en cette période, les touristes chinois sont (encore plus) nombreux en Thaïlande, souvent assez peu discrets, parfois irrespectueux et envahissants dans certains lieux touristiques il faut bien l’admettre...

Cela provoque des agacements parmi les thaïlandais mais les professionnels locaux savent bien que le tourisme chinois est devenu incontournable et indispensable à l’équilibre économique de leur industrie… 

Quant aux expatriés européens, la plupart d’entre eux affichent ouvertement leur mépris envers ces hordes de barbares incultes et mal élevés, considérant bien sur que leur propre comportement est beaucoup plus exemplaire...

A cet égard, ils oublient (délibérément ?) que les chinois sont beaucoup moins présents que les "farangs" à la une des faits divers de toute sorte qui défrayent la chronique dans les médias locaux…

Pour ma part, je considère que les "problèmes" de comportement posés par les touristes chinois en Thaïlande relèvent avant tout des dérives du tourisme de masse et de leur conditions de voyage, plus que de leur nationalité en tant que tel.

Faites venir en Thaïlande et dans les mêmes conditions 10 millions de touristes allemands, français, neo-zélandais, péruviens,… (que sais-je) et je suis prêt à parier que les dérapages et les incidents se multiplieront de la même façon.

Les touristes chinois sont extrémement nombreux dans la région où nous habitons et nous croisons presque quotidiennement ces bus qui les transportent (toujours en groupe) d’hotel en excursions, de plages en restaurants,…


Bien sur, à titre personnel, cette façon de voyager me paraît inconcevable et je n’irai certainement pas passer un weekend avec l’un de ces groupes, mais globalement je ne peux pas dire qu’ils me dérangent plus que cela.

Dans tous les cas, je me garderais bien de les juger... d'autant plus quand je vois le comportement de certains de mes compatriotes !
 

Lire la suite

Nouveau péage à Pattaya

18 Janvier 2018 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Economie, #Actualité, #Vie quotidienne-pratique

La région de Pattaya est plutôt bien pourvue en routes et autoroutes même si elles sont fréquemment saturées.

Il y a bien sur la Highway 3, Sukhumvit (voir http://lopezthai.over-blog.com/2016/12/sukhumvit.html) qui constitue un axe de circulation privilégié (et gratuit !) pour toute la cote jusqu’à Rayong et au-delà.

 

 

La Motorway 7 est moins embouteillée… sans doute parce qu’elle est payante…

Jusqu’à présent, le seul péage existant (perçu à hauteur de Chonburi) coutait 60 baths. Depuis début janvier le nouveau péage de Pattaya est opérationnel mais le tarif reste inchangé pour 3 mois supplémentaires.

Nouveau péage à Pattaya
Nouveau péage à Pattaya
Nouveau péage à Pattaya
Nouveau péage à Pattaya
Nouveau péage à Pattaya

A partir du 19 avril, soit après la période du Songkran, les voitures particulières devront payer 105 baths (2,70 €) pour le trajet jusqu’à Bangkok, soit environ 1 bath / km.

(à titre de comparaison, le ticket Bangkok-Pattaya en bus climatisé coute 108 baths)

Les utilisateurs locaux protestent contre la mise en place du péage, son coût bien sur, mais aussi parce qu’il est désormais le seul accès possible à l’autoroute… 
Jusqu’à présent, de nombreux accès « sauvages » souvent aménagés très sommairement étaient utilisés par tous (poids lourds et scooters compris !)... dans une certaine anarchie typiquement thaïlandaise !

 

 

Partant de Bangkok, l’autoroute M7 dessert directement l’aéroport de Suvarnabhumi mais se termine à ce jour en cul-de-sac à Pattaya.

Son traffic se déverse sur Sukhumvit à hauteur de Pattaya Klang et du nouveau tunnel inauguré l’an dernier (voir http://lopezthai.over-blog.com/2017/08/l-arlesienne-de-pattaya.ou-le-tunnel-de-sukkhumvit.html).

Une prolongation vers Maptaphut (la grande zone industrielle à coté de Rayong) est en cours de construction. Déjà achevée à plus de 50%, l’ouverture définitive est programmée pour 2020.

 

Nouveau péage à Pattaya
Nouveau péage à Pattaya
Nouveau péage à Pattaya
Nouveau péage à Pattaya

Au même titre que

  • l'extension de l’aéroport de U-Tapao
  • l'agrandissement du port de Laem Chabang
  • la construction d’une future ligne de TGV,
  • la prolongation de l'autoroute M7

fait partie des infrastructures que les autorités souhaitent mettre en avant pour le développement économique et touristique du

« Corridor Economique de l’Est ».

Lire la suite

La contrefaçon "made in Thaïland" (2)

29 Novembre 2017 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Economie, #Vie quotidienne-pratique, #Sport, #Formalités et Règlementations

La contrefaçon "made in Thaïland" (2)La contrefaçon "made in Thaïland" (2)La contrefaçon "made in Thaïland" (2)

J'ai déjà eu l'occasion d'expliquer que, en Thaïlande, la lutte contre la contrefaçon n'est pas exactement exemplaire ni très efficace... (voir http://lopezthai.over-blog.com/2017/08/depuis-tres-longtemps-la-thailande-a-la-reputation-d-etre-une-plaque-tournante-de-la-contrefacon-sous-la-pression-des-multinationale)

La législation parfois défaillante, le laxisme inavoué des autorités, les habitudes prises depuis de nombreuses années sont autant de raisons qui expliquent que l'on retrouve des marques prestigieuses apposées sur des vêtements ou des accessoires très ordinaires, vendus sur tous les marchés.

Voici quelques exemples (Chanel, Vuitton) que j'ai photographiés lors de ballades en Isaan

... et aussi sur un jean de notre nièce !

Comme quoi, ce phénomène ne touche pas que les zones touristiques où des articles (de meilleure qualité en général) sont plus spécifiquement destinés aux clients étrangers.

La contrefaçon "made in Thaïland" (2)
La contrefaçon "made in Thaïland" (2)
La contrefaçon "made in Thaïland" (2)
La contrefaçon "made in Thaïland" (2)
La contrefaçon "made in Thaïland" (2)
La contrefaçon "made in Thaïland" (2)
La contrefaçon "made in Thaïland" (2)
La contrefaçon "made in Thaïland" (2)
La contrefaçon "made in Thaïland" (2)
La contrefaçon "made in Thaïland" (2)

----------------------------------------------------------------------------

Le football étant très populaire en Thaïlande (les clubs anglais en particulier http://lopezthai.over-blog.com/2016/09/les-thais-supporters-du-foot-anglais.html), on peut voir énormément de thaïlandais (de tous ages) porter des copies de maillots de foot.

C'est devenu un vêtement du quotidien et pour beaucoup d'entre eux, peu importe qu'ils portent le logo du Real Madrid ou du Bayern Munich.

 

Sur un marché de Phimaï, en Isaan, voici un stand spécialisé qui présente des centaines de maillots d'équipes européennes et thaïlandaises, floqués au nom des joueurs un peu connus :

  • Manchester United
  • Arsenal
  • Liverpool FC
  • Real Madrid
  • FC Barcelone
  • Bayern Munich
  • Borussia Dortmund
  • Juventus Turin
  • Milan AC
  • ... et même Paris Saint Germain

Ils y sont quasiment tous ! (sauf peut-être ceux de l'OM !).

Je pense d'ailleurs, que si vous demandez un maillot non exposé, on pourra le trouver en stock ou éventuellement vous le procurer en quelques jours !

😄  « This is Thaïland ! »  😄

La contrefaçon "made in Thaïland" (2)
La contrefaçon "made in Thaïland" (2)
La contrefaçon "made in Thaïland" (2)
La contrefaçon "made in Thaïland" (2)
La contrefaçon "made in Thaïland" (2)
La contrefaçon "made in Thaïland" (2)
La contrefaçon "made in Thaïland" (2)
La contrefaçon "made in Thaïland" (2)
La contrefaçon "made in Thaïland" (2)
La contrefaçon "made in Thaïland" (2)
Lire la suite

Connaissez vous le riz couleur or - ( ข้าวสีทอง Kao Si Thong) ?

26 Novembre 2017 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Parlons Thaï, #Photos, #Economie

 

ข้าวสีทอง , prononcez "kao si thong"

  • ข้าว = "kao" = riz
  • สี = "si" = couleur
  • ทอง = "thong" = or

Il ne s'agit pas de l'une des multiples variétés de riz que compte la Thaïlande (voir http://lopezthai.over-blog.com/2017/11/kao-chao-kao-niao-kao-xx.tous-les-riz-de-thailande.html)

C'est en fait une expression qu'utilisent les gens de l'Isaan pour désigner les champs de riz, lorsqu'il est bien mur (et bien sec de préférence) prêt à être récolté.

Au mois de novembre, juste avant la moisson, les rizières prennent ainsi une belle couleur jaune/marron qui ressemble effectivement à la couleur de l'or...

Connaissez vous le riz couleur or - ( ข้าวสีทอง Kao Si Thong) ?Connaissez vous le riz couleur or - ( ข้าวสีทอง Kao Si Thong) ?

          Cela est particulièrement évident à la lumière du soleil couchant...          

 

Connaissez vous le riz couleur or - ( ข้าวสีทอง Kao Si Thong) ?
Connaissez vous le riz couleur or - ( ข้าวสีทอง Kao Si Thong) ?
Connaissez vous le riz couleur or - ( ข้าวสีทอง Kao Si Thong) ?
Connaissez vous le riz couleur or - ( ข้าวสีทอง Kao Si Thong) ?
Connaissez vous le riz couleur or - ( ข้าวสีทอง Kao Si Thong) ?
Connaissez vous le riz couleur or - ( ข้าวสีทอง Kao Si Thong) ?
Connaissez vous le riz couleur or - ( ข้าวสีทอง Kao Si Thong) ?
Connaissez vous le riz couleur or - ( ข้าวสีทอง Kao Si Thong) ?
Connaissez vous le riz couleur or - ( ข้าวสีทอง Kao Si Thong) ?
Connaissez vous le riz couleur or - ( ข้าวสีทอง Kao Si Thong) ?

Outre la beauté des paysages, cette vision réjouit les agriculteurs qui y voient la perspective d'une belle récolte et donc d'une année favorable au plan financier... d'où sans doute aussi la référence à l'or comme symbole de richesse...

 

Lire la suite

Khao chao, khao niao, khao hom mali,... tous les riz de Thaïlande

23 Novembre 2017 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Cuisine-Gastronomie-Alimentation, #Parlons Thaï, #Histoire, #Economie

Les thaïlandais cultivent plusieurs types de riz, ข้าว prononcez "khao", pas moins de 3 500 variétés sont répertoriées et sans doute au moins autant de manière de le cuisiner (!).

On peut distinguer deux grandes catégories :

  • le riz blanc ordinaire ข้าวเจ้า , prononcez "khao chao". C'est le plus couramment consommé dans le monde.

 

 

 

 

Pour un oeil non averti (comme le mien), il est difficile de les distinguer sur pied, ni même en épi ou en grain...

Khao chao, khao niao, khao hom mali,... tous les riz de ThaïlandeKhao chao, khao niao, khao hom mali,... tous les riz de Thaïlande

Il existe de nombreuses variétés qui se différencient par leur cycle de production ou leur utilisation en cuisine.

Le khao hom maliข้าวหอมมะลิ ), "riz jasmin" est le plus connu. Il a été élu à plusieurs reprises (la dernière fois en 2017) comme "le meilleur riz du monde". A l'exportation, il constitue l'emblème de la production thaïlandaise de riz.

 

มะลิ "mali" signifie jasmin en thaï et fait ici référence à son parfum, mais le riz n'a strictement rien d'autre à voir avec cette fleur.

A propos des cycles de production, ceux-ci varient selon les régions de Thaïlande et le type d'agriculture pratiquée. 

Dans les régions d'agriculture intensive (les grandes plaines du centre du pays principalement) on effectue deux, voire même trois, récoltes par an. Bien entendu, il s'agit d'une production de masse dont beaucoup est exportée et qui recourt sans états d'âme aux engrais chimiques, aux o.g.m. et à la mécanisation. 

Le riz produit ainsi est appelé ข้าวนาปัง "khao na prang" ce qui se traduirait par "riz hors saison". Il est plutôt mal considéré par les thaïlandais originaires des régions de production plus traditionnelle (néanmoins, cela ne les empêche pas d'en manger presque quotidiennement en particulier dans tous les restaurants des grandes villes !).

En Isaan, on ne pratique qu'une seule récolte par an, aussi bien pour le khao chao que pour le khao niao, d'où l'expression ข้าวปี "khao pi" qui se traduirait par "riz annuel".

Même si la mécanisation gagne partout du terrain, la production ici reste plus artisanale. Les période du repiquage des plants de riz (en juin) et de la moisson (en novembre) sont des moments importants dans les villages. Le travail est harassant mais ce sont aussi des occasions où les familles se réunissent et font la fête !

Khao chao, khao niao, khao hom mali,... tous les riz de Thaïlande
Khao chao, khao niao, khao hom mali,... tous les riz de Thaïlande
Khao chao, khao niao, khao hom mali,... tous les riz de Thaïlande
Khao chao, khao niao, khao hom mali,... tous les riz de Thaïlande
Khao chao, khao niao, khao hom mali,... tous les riz de Thaïlande
Khao chao, khao niao, khao hom mali,... tous les riz de Thaïlande
Khao chao, khao niao, khao hom mali,... tous les riz de Thaïlande
Khao chao, khao niao, khao hom mali,... tous les riz de Thaïlande
Khao chao, khao niao, khao hom mali,... tous les riz de Thaïlande

On peut aussi citer des productions plus marginales, comme par exemple :

 

  • le "khao raïceberry" (ข้าวไรซ์เบอรี่)  ou "khao si dam" (ข้าวสีดำ), une variété de riz noir que l'on peut mélanger à du riz blanc ordinaire.

---------------------------------------------------------------------------------------

Le saviez-vous ?

Le riz est cultivé en Thaïlande depuis plus de 5 000 ans mais à l'origine, les thaïs consommait du riz gluant (le "khao niao"). Le riz "ordinaire", aujourd'hui beaucoup plus répandu, y a été introduit en provenance des Indes via les échanges commerciaux au 11ème siècle.

L'expression thaïe pour désigner le riz ordinaire "khao chao" signifie littéralement "riz des nobles". Il fut nommé ainsi car il était consommé dans la haute société, par opposition au riz gluant qui restait l'apanage des familles plus pauvres. Pour ces mêmes raisons, le riz gluant est parfois appelé "khao bao" soit le "riz des esclaves".

 

Lire la suite

Diversification agricole en Isaan

20 Novembre 2017 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Economie, #Fleurs-Fruits

Diversification agricole en IsaanDiversification agricole en IsaanDiversification agricole en Isaan

En Isaan, de nombreux agriculteurs cherchent des alternatives à la monoculture du riz qui était la règle il y a encore quelques années.

Certains expérimentent des diversifications moins "industrielles" que la canne à sucre, l'hévéa (pour le caoutchouc) ou les palmiers à huile, sous la forme de cultures maraîchères et fruitières en particulier.

Voici par exemple des ananas, produits sur une petite exploitation... un peu perdue il est vrai entre rizières et champs de canne à sucre.

La variété cultivée ici est de petite taille, la production est artisanale, quasiment bio (mais sans "certification" bien sur)... Les fruits sont magnifiques et délicieux à souhait.

Diversification agricole en Isaan
Diversification agricole en Isaan
Diversification agricole en Isaan
Diversification agricole en Isaan
Diversification agricole en Isaan
Diversification agricole en Isaan
Diversification agricole en Isaan

 

La technique qui consiste à envelopper le haut du fruit avec de la paille permet d'obtenir un fruit "bicolore" :

  •  vert sur le haut  qui n'est pas exposé au soleil
  •  jaune sur le bas  qui change de couleur normalement au cours de la maturation. 

---------------------------------------------------------------------------------

Comme je l'avais déjà expliqué à l'occasion d'un précédent voyage en Isaan, cette région a beaucoup évolué par rapport à ce que j'ai pu en connaître lors de mes premiers voyages.

http://lopezthai.over-blog.com/2017/01/l-isaan-evolue.html

C'est particulièrement vrai dans le secteur de l'agriculture qui s'est à la fois modernisée et diversifiée... pas toujours dans un sens très respectueux de l'environnement... Aujourd'hui certaines cultures se sont développées au point de devenir très envahissantes dans le paysage :

  • les champs de manioc et de canne à sucre alternent désormais avec les rizières au point de couvrir d'immenses étendues dans certaines zones de plaine.

 

Diversification agricole en Isaan
Diversification agricole en Isaan
Diversification agricole en Isaan
Diversification agricole en Isaan
Diversification agricole en Isaan
Diversification agricole en Isaan
  • les hévéas se comptent par milliers (millions ?) et les plantations rectilignes ont remplacé la foret "naturelle" ou les rizières jusque sur les contreforts des collines les plus reculées. 
Diversification agricole en Isaan
Diversification agricole en Isaan
Diversification agricole en Isaan
Diversification agricole en Isaan
Diversification agricole en Isaan
Diversification agricole en Isaan
Lire la suite

Le charme de la langue française (6)

11 Novembre 2017 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Insolite, #Economie

 

Partout en Asie, dans la mode et les cosmétiques, les marques utilisant des noms et consonances françaises sont très nombreuses...

En l'occurrence, cette marque d'accessoires de mode est d'origine japonaise, vendue en Thaïlande par e-commerce...

Et bien sur, rares sont les acheteuses qui connaissent la signification des phrases imprimées sur les sacs... 

Le charme de la langue française (6)
Le charme de la langue française (6)
Le charme de la langue française (6)
Le charme de la langue française (6)
Le charme de la langue française (6)
Lire la suite

Tout à 59 baths ?

21 Octobre 2017 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Economie, #Vie quotidienne-pratique

Tout à 59 baths ?Tout à 59 baths ?

Tout comme en France avec les magasins à 1, 2, 3 €... on trouve en Thaïlande des magasins à prix unique. Certains sont des petits bazars (tout à 20 baths, soit 0.50 €) dans le style GiFi ou Foirfouille, d'autres sont de vrais magasins de vêtements comme celui-ci, dans notre village à Takian Tiah.

Ici tous les articles sont à 59 baths (env. 1,50 €)... ou à 79 baths (env. 2,00 €)

 

Tout à 59 baths ?
Tout à 59 baths ?
Tout à 59 baths ?
Tout à 59 baths ?

Le décor et le merchandising sont sommaires... mais il ne s'agit pas de friperie, les articles présentés sont neufs, équivalents à ceux que l'on pourrait trouver dans des enseignes françaises du style Promod, Camaieu ou Jennifer.

 

 

 

 

Noy aime bien y venir de temps en temps pour y flâner... et y faire de bonnes affaires.

Tout à 59 baths ?Tout à 59 baths ?Tout à 59 baths ?

J'ai déjà évoqué les surprises que l'on peut trouver sur certaines étiquettes de vêtements... (voir http://lopezthai.over-blog.com/2017/03/la-mondialisation-au-quotidien.html)

En voici un autre exemple, dans ce magasin précisément.

Fabriquée au Cambodge et donc payée 79 baths, cette robe porte une étiquette internationale avec un prix à 19,95 €... soit 10 fois plus cher quand même !

 

! Vive la mondialisation !

Lire la suite
<< < 10 11 12 13 14 15 16 > >>