Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Noy et Gilbert en Thaïlande
Articles récents

"Thot Kathin" (ทอดกฐิน) - La fète au Temple

27 Octobre 2016 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Bouddhisme-Croyances-Religions, #Fètes-Festivals-Cérémonies, #Photos, #Tourisme-Découverte-Visites, #Cuisine-Gastronomie-Alimentation

C'est un temple bouddhiste très classique, comme il en existe des milliers en Thaïlande. Son nom est le Wat Nalik Wanaram (วัดนาลิกวนาราม )

Il est situé dans un petit village du nom de Takhian Tia dont j'aurai l'occasion de vous reparler prochainement.

Occupant des terrains importants de chaque coté de la rue principale, le temple est composé de plusieurs batiments (salle de prière, salle d'enseignements, salle de crémation, résidence des moines,…). De construction récente, des travaux sont toujours en cours, en particulier la mise en place d'une immense statue de Bouddha debout.

"Thot Kathin" (ทอดกฐิน) - La fète au Temple
"Thot Kathin" (ทอดกฐิน) - La fète au Temple
"Thot Kathin" (ทอดกฐิน) - La fète au Temple
"Thot Kathin" (ทอดกฐิน) - La fète au Temple
"Thot Kathin" (ทอดกฐิน) - La fète au Temple

Nous y sommes allés à l'occasion de "Thot Kathin" (ทอดกฐิน), la fête au cours de laquelle les fidèles offrent aux moines le "kesa" (robe traditionnelle de couleur orange ou marron). Kathin est le nom d'un ustensile en bois utilisé pour tendre le tissu de la toge des moines lors de leur fabrication.

 

"Thot Kathin" (ทอดกฐิน) - La fète au Temple"Thot Kathin" (ทอดกฐิน) - La fète au Temple"Thot Kathin" (ทอดกฐิน) - La fète au Temple

Cette fête est organisée à la fin de la période de "retraite" des moines (qui correspond peu ou prou à la mousson) lors de laquelle, les moines doivent rester confinés dans l'enceinte de leur temple. 

Par extension c'est la fête où, encore plus que le reste de l'année, les bouddhistes font des offrandes au temple.
 
Il y a bien sur le coté formel de la cérémonie : prière, sermons, récitations de psaumes,…
Toutes les générations participent...
Toutes les générations participent...
Toutes les générations participent...
Toutes les générations participent...
Toutes les générations participent...
Toutes les générations participent...
Toutes les générations participent...

Toutes les générations participent...

Mais c'est aussi et surtout une immense kermesse !

L'enceinte du temple est animée toute la journée par une foule très nombreuse (habillée majoritairement de noir ou blanc compte tenu du deuil national), venue en famille (de 7 à 77 ans, voire moins, voire plus !) pour un moment de fète et de partage.

"Thot Kathin" (ทอดกฐิน) - La fète au Temple
"Thot Kathin" (ทอดกฐิน) - La fète au Temple
"Thot Kathin" (ทอดกฐิน) - La fète au Temple
"Thot Kathin" (ทอดกฐิน) - La fète au Temple
"Thot Kathin" (ทอดกฐิน) - La fète au Temple
"Thot Kathin" (ทอดกฐิน) - La fète au Temple
"Thot Kathin" (ทอดกฐิน) - La fète au Temple
"Thot Kathin" (ทอดกฐิน) - La fète au Temple
"Thot Kathin" (ทอดกฐิน) - La fète au Temple
"Thot Kathin" (ทอดกฐิน) - La fète au Temple

En fait, dès le matin très tôt, des restaurateurs, des vendeurs ambulants, de simples ménagères, des "mamies" sont venues pour préparer toutes sortes de plats, de desserts et de boissons, destinés prioritairement aux moines mais qui seront distribuées à tout le monde gratuitement tout au long de la journée.

On trouve vraiment de tout : plats en sauces, salades de papaye, soupes de nouilles, tofu, brochettes au barbecue, viandes ou poissons en fritures, desserts, glaces, fruits,… difficile de tout goûter mais on se régale vraiment ! 

Il y a aussi un petit stand de jouets pour les enfants (pas sûr que la réplique de fusil mitrailleur soit très "raccord" avec le lieu mais personne ne s'attache à ce genre de détail !)

"Thot Kathin" (ทอดกฐิน) - La fète au Temple
"Thot Kathin" (ทอดกฐิน) - La fète au Temple
"Thot Kathin" (ทอดกฐิน) - La fète au Temple
"Thot Kathin" (ทอดกฐิน) - La fète au Temple
"Thot Kathin" (ทอดกฐิน) - La fète au Temple
"Thot Kathin" (ทอดกฐิน) - La fète au Temple
"Thot Kathin" (ทอดกฐิน) - La fète au Temple
"Thot Kathin" (ทอดกฐิน) - La fète au Temple
"Thot Kathin" (ทอดกฐิน) - La fète au Temple
"Thot Kathin" (ทอดกฐิน) - La fète au Temple
"Thot Kathin" (ทอดกฐิน) - La fète au Temple
"Thot Kathin" (ทอดกฐิน) - La fète au Temple
"Thot Kathin" (ทอดกฐิน) - La fète au Temple

Après le repas des moines, l'énorme quantité de nourriture qu'ils n'ont pas consommée est remise à la disposition des fidèles, à même le sol, dans la salle de prière qui se transforme progressivement en salle à manger !

"Thot Kathin" (ทอดกฐิน) - La fète au Temple
"Thot Kathin" (ทอดกฐิน) - La fète au Temple
"Thot Kathin" (ทอดกฐิน) - La fète au Temple
"Thot Kathin" (ทอดกฐิน) - La fète au Temple
"Thot Kathin" (ทอดกฐิน) - La fète au Temple
"Thot Kathin" (ทอดกฐิน) - La fète au Temple
"Thot Kathin" (ทอดกฐิน) - La fète au Temple
"Thot Kathin" (ทอดกฐิน) - La fète au Temple

Et oui, vous avez bien lu : durant cette journée, tout est gratuit… il serait malvenu d'en abuser mais je dois dire que les sollicitations sont nombreuses et difficiles à refuser !

Bien entendu, dans ce contexte, il est inconcevable de ne pas faire un don mais le montant reste confidentiel et à la discrétion du donateur. C'est le seul échange d'argent qui se fait dans l'enceinte du temple.

Vous pouvez accrocher vos billets à un "arbre de dons" ou bien vous glissez vos billets dans une enveloppe blanche que vous offrirez aux moines. 

"Thot Kathin" (ทอดกฐิน) - La fète au Temple"Thot Kathin" (ทอดกฐิน) - La fète au Temple
"Thot Kathin" (ทอดกฐิน) - La fète au Temple"Thot Kathin" (ทอดกฐิน) - La fète au Temple"Thot Kathin" (ทอดกฐิน) - La fète au Temple

Le but principal de cette journée est de faire des offrandes...

Alors certes, la nourriture est un peu omniprésente... mais les offrandes peuvent (quand même) prendre d'autres formes, diverses et variées…
 
Cela fera l'objet d'un autre article…  A suivre   .../...
Lire la suite

Vous me reconnaissez ?

25 Octobre 2016 , Rédigé par Gilbert Publié dans #News perso-Famille, #Humour

Certains prétendent qu'il y aurait une certaine ressemblance…

Vraiment ?... j'ai quand même déjà perdu 10 kilos depuis mon arrivée en Thailande !

Vous me reconnaissez ?Vous me reconnaissez ?
Lire la suite

Deuil national (2)

24 Octobre 2016 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Actualité

Le deuil national pour le Roi Bhumibol a pris une dimension particulière ce samedi 22 octobre, avec un gigantesque rassemblement dans le centre historique de Bangkok pour entonner l'Hymne royal… à la gloire du Roi.

C'est une marée humaine (au moins 200 000 personnes, sans doute plus) vétue de noir, qui s'est rassemblée sur l'esplanade Sanam Luang, en face du Grand Palais.

Beaucoup brandissaient une photo du roi ou simplement un billet de banque à son effigie.

 

Deuil national (2)
Deuil national (2)
Deuil national (2)
Deuil national (2)
Deuil national (2)
Deuil national (2)
Deuil national (2)

A 13 heures, l'hymne royal (différent de l'hymne national) a été chanté en chœur par l'assemblée accompagné par l'Orchestre Philharmonique du Siam, une centaine d'instruments et un chœur d'une centaine voix. Le chant sera repris une dizaine de fois.
 

 

L'événement a été retransmis en direct par toutes les chaînes de télévision. 

Un film en sera tiré, destiné à etre diffusé dans tout le pays. Il sera réalisé par Tan Mui (Chatrichalerm Yukol), lui-même apparenté au Roi défunt.

Lire la suite

23 octobre, jour férié en l'honneur du roi Rama V

23 Octobre 2016 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Histoire

Le 23 octobre est un jour férié en Thaïlande (comme c'est un dimanche cette année, on décale au 24 !).

Les thailandais honore la mémoire du roi Chulalongkorn (Rama V), qui est resté très populaire dans la population pour ses réformes et son esprit d'ouverture.

Il est le cinquième roi de la dynastie Chakri, fondée en 1782, et qui règne depuis cette date sur la Thaïlande

Après un règne de 42 ans, le roi Chulalongkorn mourut le 23 octobre 1910 après avoir eu 77 enfants de ses 36 épouses. Il est le grand-père du roi Rama IX, récemment décédé. Il est né à Bangkok le 20 septembre 1853.

23 octobre, jour férié en l'honneur du roi Rama V

Continuant sur l'impulsion donnée par son père, Chulalongkorn a été le grand modernisateur du royaume de Siam. Il fut le premier roi à entreprendre des voyages à l'étranger, à Singapour, en Inde et en Europe, il fut reçu deux fois en France, en 1897 et 1903.

Inspirée par les idées qu'il ramena de ces voyages, son action a été fondamentale dans tous les domaines.

Le roi Rama V a également évité la colonisation de son pays et résisté à la pression de la France et de l'Angleterre, même s'il dut céder une partie du Siam à ces deux puissances colonisatrices.

Durant son règne (1868-1910), il a entrepris des réformes dans les domaines de l'administration, de l'économie, de l'éducation, de la science, qui ont transformé la société traditionnelle et posé les fondations d'un Etat moderne.

Citons :

  • l'organisation des services postaux (1885),
  • des chemins de fer (1893).
  • l'introduction des billets de banque (1902)
  • l'adoption du système décimal imposé (1908).

On lui doit la mise en place d'une administration centralisée sur le mode occidental.

Le souverain s'est notamment distingué par l'abolition de l'esclavage.

Après trente années d'efforts, il a obtenu gain de cause auprès des propriétaires d'esclaves : l'esclavage a été aboli en Thaïlande en 1905.

Son effigie figure encore aujourd'hui sur les billets de 100 bahts, au verso du portrait de l'actuel monarque sur un billet émis en 2005 pour les cents ans de l'abolition de l'esclavage.

Il fonda la première université, la première école d'administration, école militaire et école navale.

Aujourd'hui Chulalongkorn est aussi le nom de l'université la plus prestigieuse de Bangkok. Elle compte maintenant dix-huit facultés et plusieurs écoles et instituts. Considérée comme la meilleure et la plus sélective de Thaïlande, elle attire logiquement les meilleurs étudiants.

23 octobre, jour férié en l'honneur du roi Rama V
23 octobre, jour férié en l'honneur du roi Rama V
23 octobre, jour férié en l'honneur du roi Rama V

Pour mener à bien toutes ces réformes et innovations, il s'entoura d'experts étrangers et de conseillers venant des pays occidentaux. Les coutumes et vêtements occidentaux furent pour la première fois introduits dans le royaume.

Le roi Chulalongkorn a été très aimé de son peuple de son vivant, sous son règne ses sujets ont bénéficié de nombreuses mesures sociales, et d'un essor économique spectaculaire.

Il est l'objet encore aujourd'hui d'un culte actif. De très nombreuses maisons thaïes sont ornées de son portrait, des prières lui sont adressées et des statues à son effigie sont érigées en de nombreux endroits du pays.

23 octobre, jour férié en l'honneur du roi Rama V
23 octobre, jour férié en l'honneur du roi Rama V
23 octobre, jour férié en l'honneur du roi Rama V
23 octobre, jour férié en l'honneur du roi Rama V

En cette période de deuil national, les célébrations du 23 octobre associeront le Roi Bhumibol (Rama IX), récemment décédé, à son aïeul Rama V.

Lire la suite

Un p'tit resto ?

22 Octobre 2016 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Cuisine-Gastronomie-Alimentation, #Tourisme-Découverte-Visites, #Photos

Voici un petit restau typiquement thaïlandais comme je les aime !

Il s'appelle ร้าน ลุงเรียง & ป้ามาลี  (Rung lien pa malee)

(transcription approximative par mes soins)

 

La cuisine est traditionnelle thaïlandaise, épicée (mais pas trop pour les "farangs" !), très variée et servie sans chichis dans des assiettes en melamine. La carte est exclusivent en thaï mais le mieux est de demander ce qu'il y a au menu (variable selon les jours) : "Mi alaï kin ?"

Ce jour là c'était... :

  • poulet émincé et lamelles de coco, sautés avec une sauce poisson, agrémentés d'un peu (beaucoup !) de piment…
  • "khai jiao moo sap", l'omelette thaïlandaise à la viande de porc, spécialité du chef
  • grenouilles façon "prik thaï", frites dans l'huile avec de l'ail et du poivre... attention, je parle bien de grenouilles… pas uniquement les cuisses !
Un p'tit resto ?Un p'tit resto ?Un p'tit resto ?

Selon la table où vous serez assis on fera devant vous la cuisine… ou la vaisselle…

Derrière le restau, les poules déambulent dans un champ de manioc... Vous aurez peut-etre la chance d'apercevoir les écureuils qui courent dans les arbres… ou la malchance de voir une branche de palmier tomber sur votre scooter.

A la bonne saison, vous pourrez aussi aller ramasser des "Takhop Pa" dans les arbres autour du restaurant...

(voir cet article)

Dans tous les cas, prenez le temps de déguster, plaisantez avec les serveuses et vous passerez un bon moment en plus d'avoir bien mangé !

Le patron, super sympa, a eu son heure de gloire lorsqu'une célèbre émission culinaire de la tv thaïlandaise est venue filmer son restaurant !

Un p'tit resto ?
Un p'tit resto ?
Un p'tit resto ?
Un p'tit resto ?

La vidéo de l'émission est disponible sur Youtube :

https://youtu.be/85LAvA9_Adw

(passez directement à la 5e minute… et à la 9e pour la confection de sa fameuse omelette !... et si vous continuez à regarder, vous verrez que ça donne envie !)

Le restau est situé dans un village à l'écart des grandes routes… et je peux vous dire que très prochainement, nous devrions pouvoir y manger assez régulièrement...

Voici le lien vers sa page Facebook (en thaï…)

Un p'tit resto ?Un p'tit resto ?

---------------------------------------------------------------------------------------

Voir également : 

Lire la suite

Savez vous ce que c'est ? (2)

21 Octobre 2016 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Fleurs-Fruits

Savez vous ce que c'est ? (2)Savez vous ce que c'est ? (2)Savez vous ce que c'est ? (2)

Ce fruit, de la taille d'une petite cerise, est rouge violacé lorsqu'il est à maturité. Il a une pulpe translucide, un peu jaune, juteuse et très sucrée lorsqu'il est mûr (plutôt acide avant).

Son nom thailandais est le "Takhop Pa" (ตะขบป่า) et son nom scientifique est "Flacourtia indica"

mais son nom usuel en français est... "la prune du gouverneur"

 

Savez vous ce que c'est ? (2)
Savez vous ce que c'est ? (2)
Savez vous ce que c'est ? (2)
Savez vous ce que c'est ? (2)
Savez vous ce que c'est ? (2)
Savez vous ce que c'est ? (2)

Il s'agit bien d'une petite prune, originaire de Malaisie. Ce nom lui a été donné en l'honneur d'un gouverneur de Madagascar, Étienne de Flacourt (1607-1660) qui l'avait introduite sur l'ile.

Selon les pays et les dialectes locaux, le fruit pourra aussi être nommé "Lamoty", "Tsingoma", "Prune malgache",  "Jingoma", "Ramontchi", "Flacourtie d'Inde" ou "Prune Batoko"

Les fruits sont excellents consommés frais avec une texture et une saveur semblable à une prune. A maturité, ils peuvent aussi être utilisés dans la confection de gelées et confitures, ou bien séchés pour conservation.

Lire la suite

- Le pays libre - / Thailande ou Siam ? (2)

19 Octobre 2016 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Histoire, #Parlons Thaï

Je vous ai expliqué précédement que la Thaïlande ne portait ce nom que depuis 1939.

Pourtant, historiquement, le nom de Siam ne fut pas donné à ce pays par ses habitants...

Le pays fut appelé officiellement "Siam" seulement de 1851 à 1868 sous le règne du roi Mongkut qui signait "rex siamensium" ou "rex siamensis" mais, au quotidien, les Siamois n’ont jamais appelé leur pays le Siam.

Aux 17e et 18e siècles, plusieurs chroniqueurs et explorateurs de l'Asie indiquent que le nom de Siam est inconnu des Siamois. C’est un mot dont les Portugais des Indes se servent et dont on a de la peine à découvrir l’origine. Il voudrait dire "libre" dans la langue des Péguans (peuple voisin des Thais à l'époque).

Plusieurs ouvrages et dictionnaires du 19e siècle et début du 20e, indiquent que le pays que les européens nomment Siam s’appelle Muang Thaï et que son ancien nom était Sajam (race brune) d’où vient le nom de Siam

- Le pays libre - / Thailande ou Siam ? (2)
- Le pays libre - / Thailande ou Siam ? (2)
- Le pays libre - / Thailande ou Siam ? (2)
- Le pays libre - / Thailande ou Siam ? (2)
- Le pays libre - / Thailande ou Siam ? (2)
- Le pays libre - / Thailande ou Siam ? (2)

Quoi qu'il en soit, lesThais ne reconnaissent pas le nom de Siam ou Sîm que les Européens donnent à leur pays et qui a presque complètement effacé pour les Européens la dénomination nationale…

Le Grand Siam sous le règne de Naresuan (1600)Les siamois se sont donnés le nom de Thaï, c’est-à-dire "libres", selon ce que ce mot signifie dans leur langue, de là vient que le pays est appelé Muang Tay, "le royaume des francs".

En fait, l'origine du mot Thai est sujet à controverse.

Le mot "Siam" ou "Syam", aurait été abandonné au profit du mot "Thai", lorsque le pays s’est affranchi du joug des Cambodgiens sous le règne du roi Phra Ruang en l’an 1000 de l’ère bouddhiste (1543). "Thai" étant traduit par libre ou liberté, certains pensent que, par liberté, les Siamois ont sans doute voulu entendre leur séparation d'avec la nation qui habite le Laos…

Vers 1600, sous le règne de Naresuan, le royaume d'Ayuthaya est à l'apogée de son expansion et de sa puissance.

>>>>

Notons que le royaume d’Ayuthaya qui domina le pays pendant quatre siècles, jusqu’à sa chute en 1767 porte un nom significatif. "Ayuta" en sanscrit signifie aussi "libre" et "Ayuddha" signifie "Invincible".

Par la suite la taille du royaume de Siam a beaucoup varié au gré des invasions, des guerres, et de l'expansion colonisatrice de la France et de l'Angleterre.

Evolution du Royaume de Siam de 1800 à 1930
Evolution du Royaume de Siam de 1800 à 1930
Evolution du Royaume de Siam de 1800 à 1930
Evolution du Royaume de Siam de 1800 à 1930

Evolution du Royaume de Siam de 1800 à 1930

Les « Siamois » appelaient donc leur pays « muang thaï »
…comment le traduire ?

«Thaï» est tout d’abord un adjectif (et non un nom), qui signifie «libre».

Le «Muang» c’est un royaume, une ville, une région, une province. Idem pour le mot «Prathet» qui sera utilisé à partir de 1939. (Le Dictionnaire de l’Académie royale donne ces deux mots comme synonymes).

Dans ce contexte, «Muang thai» c’est tout simplement le «pays libre» 

(et non pas "des hommes libres" qui se traduirait par "khon thai", l’adjectif suivant le nom comme le veut la grammaire thaïe. Il peut y avoir des esclaves dans un pays libre !)

Il semble donc clair que pour les thaïs, leur pays était "le pays libre" et non le "Siam", mot de pure importation, néanmoins utilisé avec le monde extérieur via les Portugais et repris par les Thaïs par mimétisme.

Exemples d'utilisation de l'imagerie du Siam au début du XXe siècle
Exemples d'utilisation de l'imagerie du Siam au début du XXe siècle
Exemples d'utilisation de l'imagerie du Siam au début du XXe siècle
Exemples d'utilisation de l'imagerie du Siam au début du XXe siècle

Exemples d'utilisation de l'imagerie du Siam au début du XXe siècle

 

Lorqu'en 1939, le Premier Ministre Phibun décide de changer le nom du pays, il vient de s'affranchir à grand peine d’un régime de colonisation larvée issue des traités inégaux accordant aux étrangers des privilèges exorbitants, judiciaires et fiscaux.

Il a fallu abandonner à la France et l’Angleterre des pans entiers de territoires historiquement thaïs pour qu’ils renoncent à cette sournoise colonisation.

Or, le mot "Syam" (ou Siam), jamais utilisé à l’intérieur du pays comme nous venons de le voir, provient ou proviendrait du mot sanscrit "syama" qui signifie "noir, brun, sombre, de couleur foncée en parlant de la peau" avec un sens péjoratif.

On peut donc comprendre sans trop de difficultés que le gouvernement nationaliste de Phibun ait souhaité effacer ce terme, à la fois dévalorisant et venu de l’étranger.

Reste que ce pays s’appelle désormais "le pays libre", et c’est le plus beau nom qui soit pour un pays.

Il n’y en a que deux autres dans le monde...

  • la France... (quoi qu'on en pense parfois)...
  • et le Libéria... (qui ne l’a malheureusement jamais vraiment mérité).
Lire la suite

Deuil national (1)

16 Octobre 2016 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Actualité

Depuis la mort du Roi ce jeudi, les autorités ont bien sur décidé d'un deuil national.

Ceci n'est vraiment pas un vain mot pour les thailandais !

Partout dans le pays des processions, des hommages sont organisés spontanément. On ne compte plus les endroits ou sont déposés fleurs, bougies, encens devant une photo du roi

Deuil national (1)
Deuil national (1)
Deuil national (1)
Deuil national (1)
Deuil national (1)
Deuil national (1)
Deuil national (1)

Depuis jeudi, le pays est un peu comme tétanisé. Tous les thais, quels que soient leur age, leur origine, leur statut social, sont sincèrement et profondément tristes, leur insouciance et leur joie de vivre habituelles se sont effacées.

Les chaines de télé ne diffusent pas exclusivement en noir et blanc comme cela a pu etre écrit, et le programme unique a été abandonné. Par contre, effectivement, tous les programmes sont des reportages et des documentaires hagiographiques, exclusivement consacrés au Roi, sa vie, son œuvre, etc... les infos ne parlent que des hommages au Roi et les cérémonies liés au deuil national sont retransmises en direct et uniformément par toutes les chaines.

Deuil national (1)
Deuil national (1)
Deuil national (1)

Mais je crois que le plus frappant, c'est juste de se promnener dans la rue, au marché, dans un centre commercial.

Meme sans avoir fait de statistique précise, je peux dire que plus de 80% des gens, toutes générations confondues, sont habillés en noir, gris ou blanc.

Tous les employés qui ont habituellement un uniforme aux couleurs de leur employeur, l'ont troqué pour une tenue noire ou foncée, qu'ils soient vendeurs de téléphones portables, serveurs de restaurant, employés de banque,...

Les jeunes thaïlandais, garçon ou fille, n'arborent que des tenues en noir ou blanc (parfois agrémenté d'un logo de batman !) mais on ne voit plus aucun tee-shirt orange ni short rose.

Dans les centres commerciaux, les boutiques de vetements ont refait leur devanture avec des articles de couleur blanche, noire ou foncée, de nombreux stands improvisés vendent chemisiers, robes, pantalons, tee-shirts, de couleur noire, grise ou blanche.

J'ai même vu un magasin de lingerie qui avait mis des sous-vetements noirs sur tous ses manequins !

Deuil national (1)Deuil national (1)

Je ne sais pas trop quel impact cela peut avoir sur le tourisme et l'économie, mais connaissant le pragmatisme thaïlandais, il est possible/probable que cela soit allégé au bout de quelques temps en particulier dans les zones touristiques.

Faisons confiance aux préceptes bouddhistes et espérons que le cours normal de la vie reprenne bien vite le dessus !

Lire la suite