Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Noy et Gilbert en Thaïlande

A propos de la langue thaï et de sa transcription

18 Septembre 2017 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Parlons Thaï, #Vie quotidienne-pratique, #Formalités et Règlementations

L’opération qui consiste à transcrire lettre par lettre un mot d’une langue dans un autre alphabet s’appelle une « translittération »
Dans le cas de la langue thaïe ce mot savant cache une source inépuisable de surprises et de confusions pour les ฝรั่ง, "farangs" et tout particulièrement les francophones…

Voici quelques éléments d’explications…

L’écriture thaïe comprend 44 consonnes et 48 voyelles ou combinaisons de voyelles et aucune n'a de correspondance exclusive avec une lettre de notre alphabet latin.

Donc la transcription de la langue thaï dans notre alphabet se fait sur des bases phonétiques et comme, à ma connaissance, aucune méthode n'est codifiée officiellement, les interprétations de sons, de lettres peuvent varier grandement, selon par qui elles sont faites.

C'est le cas (évidement) des noms de villes, de rues, de monuments, etc... ce qui peut parfois être déroutant, au propre comme au figuré, pour les étrangers...

Ainsi, il n'est pas rare de voir des panneaux indicateurs, des affiches, des articles, etc... sur lesquels la transcription du même mot en alphabet latin sera changeante...

 

A titre d’exemple le nom de la localité où nous habitons est orthographié différemment :

  • sur un panneau à l’entrée du village

TAKHIANTIA

 

 

  • sur le mur de la mairie

TAKHANTIA

Ici, la différence est minime (une seule lettre) mais ça peut être bien pire… et dans certains cas, la bonne transcription d’une adresse s’avère un exercice aléatoire...

 

C'est le cas évidemment aussi pour les noms propres, de l'alphabet latin au thaï et inversement. Cela peut être source de confusions sinon de problèmes car un fonctionnaire un peu zélé pourra considérer que si les noms figurant sur deux documents ne sont pas orthographiés strictement de la même manière... c'est qu'ils doivent désigner deux personnes différentes !

Nous avons vécu ces désagréments pour Noy lorsqu'en France son prénom บุณูยัง était transcrit selon les documents en "Bunyang" ou "Bunyung"...

Idem ici en Thaïlande, lorsqu'il s'est agi de transcrire en thaÏ notre nom de famille     ------------------------------------------->>

 

Pour tous les documents, il est fortement recommandé de bien vérifier les transcriptions des noms propres et le cas échéant d'imposer une transcription unique et systématique afin d'éviter de futures palabres...

Il faut aussi être conscient de ce que les transcriptions de mots thaïs en alphabet latin sont faits sur la base d'une prononciation à l'anglaise, ce qui complique un peu plus encore la compréhension (surtout à l'oral) pour des personnes exclusivement francophones.

Quelques exemples pour illustrer ceci :

  • la double voyelle " ee " se prononce " i " en anglais donc dans beaucoup de cas, le son thaï " i " sera transcrit en " ee " .
  • la transcription " i " correspondra au son " aille ".
  • le " w " se prononce à l'anglaise et de même le son transcrit " u " se prononcera " ou "

สวัสดี = bonjour se dit en thaï "saouadi" dans une prononciation à la française mais il est presque systématiquement transcrit en "sawadee" (sauf exceptions bien sur !)

  • le son transcrit en " r " (à l'anglaise) correspondrait pour un francophone plutôt à un " l ".

ไม่รู้"je ne sais pas" est transcrit le plus souvent en "mai rou" alors qu'une oreille française entendrait plutôt "mai lou".

 

  • beaucoup de noms ou de mots thaïs comportent une diphtongue transcrite en " ph " qui doit se prononcer comme un simple " p " français (oubliez la prononciation " f " !).

Ainsi le nom de la grande île du sud de la Thaïlande ภูเก็ต transcrit en "Phuket" doit se prononcer "poukèt" à la française. De même les célèbres เกาะ พีพี transcrit en "Phi Phi Islands" doivent bien se prononcer "Pi Pi" et non "Fi Fi"... (mais attention, pas non plus "Paï, Paï" !).

Je pourrais multiplier les exemples et aussi sans doute les contre-exemples...

Autre source de complication, les accents toniques, si importants dans la prononciation thaïe, sont difficiles à transcrire dans notre alphabet. Ainsi,certains sons plus ou moins déformés par l'intonation peuvent être transcrit de manière changeante en alphabet latin. Certains doubleront une voyelle ou bien ajouteront un " h " ici ou là...

Voici une liste de 5 mots :

  • ขาว = blanc ​​​​​​​​​​​​​​------------------------ transcrit en "kao"
  • ข้าว = riz ---------------------------- transcrit en "kao"
  • เก้า = neuf (le chiffre) ----------- transcrit en "kao"
  • เขา = montagne, colline ------- transcrit en "khao"
  • เข่า = genou ----------------------- transcrit en "khao"

Evidemment, ils n’ont rien à voir ensemble pour ce qui est de leur signification. Leur orthographe est proche mais les accents toniques font toute la différence et à l’écrit comme à l’oral, les thaïlandais les distinguent aisément. Par contre vous constatez que leurs transcriptions en alphabet latin sont quasiment identiques… simplement parce que leur prononciation est vraiment difficile à différencier pour une oreille européenne… 
 

Grossièrement on pourrait dire qu’il s’agit de variations autour du son « kao »

Autre exemple, voici 3 mots, tous transcrits strictement à l'identique... :

  • มา "maa" avec ton neutre = “venir”
  • หมา "maa" avec un ton montant = “chien”
  • ม้า "maa" avec un ton haut ou emphatique = “cheval”

...là encore c'est l'intonation qui fait toute la différence !

Etant donné que changer une lettre ou une intonation donnera un sens complètement différent à un mot ou une expression, cela peut amener à de nombreuses confusions... cocasses au restaurant ou au marché... plus stressantes devant un officier de l'immigration par exemple...

Le plus simple est de se dire qu'il n'y a pas vraiment de règle et pour les personnes qui ont au moins quelques notions d'anglais, se rappeler que la prononciation anglophone est toujours la plus approchante.

Je reconnais que ces subtilités peuvent paraître complexes et les ouvrages savants sur le sujet ne sont pas de grande utilité dans la vie courante... Il faut parfois rester attentif et concentré mais on s'adapte quand même assez facilement à cette gymnastique intellectuelle !

 

Sur ce blog, très modestement, lorsque je mentionne un mot ou un nom thaï, j'indique une transcription et une prononciation qui me semblent s'approcher le plus fidèlement possible de ce que j'entends ici tous les jours...

 

Lire la suite

Savez vous ce que c'est ? (14)

17 Septembre 2017 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Cuisine-Gastronomie-Alimentation

Savez vous ce que c'est ? (14)Savez vous ce que c'est ? (14)
Savez vous ce que c'est ? (14)

On voit ces sacs contenant des sortes de gros biscuits (?) de couleur blanche ou jaune dans les magasins qui vendent par ailleurs des poissons, calamars, crevettes séchés...

Ce sont des vessies de poissons.

Il s’agit en fait de l’organe qui permet au poisson de contrôler sa flottabilité dans l’eau en le remplissant plus ou moins d’air.

En thaï : กระเพาะปลา , prononcez "krappoh pla" = "estomac de poisson"

Issus de différentes variétés de poissons, on en trouve des tailles et des formes variées. Ils sont séchés. 

Savez vous ce que c'est ? (14)
Savez vous ce que c'est ? (14)
Savez vous ce que c'est ? (14)
Savez vous ce que c'est ? (14)
Savez vous ce que c'est ? (14)
Savez vous ce que c'est ? (14)
Savez vous ce que c'est ? (14)
Savez vous ce que c'est ? (14)

Ca n'a pas de goût vraiment particulier mais c'est un ingrédient très prisé dans la cuisine chinoise, cuisiné dans des soupes aromatisées. Le prix est assez élevé : 3 500 baths le sac de 5 kg pour les plus gros, soit environ 18 € / kg.

Lire la suite

Deuil national (6) - Derniers préparatifs pour le crématorium royal

17 Septembre 2017 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Actualité, #Bouddhisme-Croyances-Religions, #Histoire

Deuil national (6) - Derniers préparatifs pour le crématorium royalDeuil national (6) - Derniers préparatifs pour le crématorium royal

Les préparatifs s'accélèrent pour compléter la construction du monument funéraire du Roi Bhumibol Adulyadej (Rama IX) dont la cérémonie de crémation est prévue le 26 octobre prochain.

Par la voix du Vice-Premier Ministre, les autorités ont confirmé que le plus grand monument funéraire jamais construit était achevé à 90%.

La livraison définitive de l'ouvrage sera effective avant le 30 septembre. Les maîtres artisans ont travaillé d'arrache pied pour accomplir en 9 mois ce qui en temps normal aurait dû prendre plus de 2 ans.

 

Plusieurs "étapes" sont prévues avant le début des cérémonies officielles :

  • le 21 septembre,  une cérémonie religieuse spéciale se tiendra au Musée National pour consacrer et bénir les chars utilisés dans la procession de l'urne royale.
  • le 30 septembre, le Roi Maha Vajiralongkorn (Rama X) lui-même procédera à l'installation du sommet du bûcher funéraire.
Deuil national (6) - Derniers préparatifs pour le crématorium royal
Deuil national (6) - Derniers préparatifs pour le crématorium royal
Deuil national (6) - Derniers préparatifs pour le crématorium royal
Deuil national (6) - Derniers préparatifs pour le crématorium royal
Deuil national (6) - Derniers préparatifs pour le crématorium royal
Deuil national (6) - Derniers préparatifs pour le crématorium royal
Deuil national (6) - Derniers préparatifs pour le crématorium royal
Deuil national (6) - Derniers préparatifs pour le crématorium royal
Deuil national (6) - Derniers préparatifs pour le crématorium royal
Deuil national (6) - Derniers préparatifs pour le crématorium royal
Deuil national (6) - Derniers préparatifs pour le crématorium royal
Deuil national (6) - Derniers préparatifs pour le crématorium royal

Le bûcher funéraire du roi Bhumibol (dénommé "architecture du paradis") est un gigantesque ouvrage d’art qui représente le mont Meru, une montagne censée être au centre de l'univers pour les Hindous et les Bouddhistes. 

 

Le crématorium royal sera aussi une occasion d'exposer aux yeux du monde le meilleur de l'architecture et des arts thaïlandais.

Les tours seront décorées avec des images de la mythologie d'une part et de la vie du Roi défunt d'autre part.

Deuil national (6) - Derniers préparatifs pour le crématorium royal
Deuil national (6) - Derniers préparatifs pour le crématorium royal
Deuil national (6) - Derniers préparatifs pour le crématorium royal
Deuil national (6) - Derniers préparatifs pour le crématorium royal
Deuil national (6) - Derniers préparatifs pour le crématorium royal
Deuil national (6) - Derniers préparatifs pour le crématorium royal
Deuil national (6) - Derniers préparatifs pour le crématorium royal
Deuil national (6) - Derniers préparatifs pour le crématorium royal

A cet égard, les chiens du défunt roi de Thaïlande ont une place d’honneur sur le bûcher.

Après huit mois de conception, trois maïtres sculpteurs ont quasiment achevé les statues de Tongdaeng et Cao Cao, les chiens favoris du défunt roi. Les répliques des fameux chiens seront bientôt installées au niveau supérieur du bûcher funéraire qui mesurera 50 mètres de haut.
C’est "un emplacement très spécial qui est proche du roi," indique Chin Prasong, un sculpteur expérimenté qui décrit sa tâche comme "le travail de toute une vie".
Les deux chiens ont été réalisés à la demande du palais spécialement pour cette occasion.

Thongdaeng, qui avait fait l’objet en 2002 d’un livre écrit par le roi en personne, est mort en décembre 2015. Quant à Cao Cao, il s’agit d’un boxer qui fut l’animal de compagnie du roi dans les années 50. Les artistes l’ont représenté avec une pipe dans la gueule, en hommage aux photographies anciennes prises par Bhumibol lui-même.

Le gouvernement a également annoncé que 85 répliques du crématorium royal allaient être construites et qu'elles seront installées avant le 15 octobre dans les 76 capitales de toutes les provinces du royaume, 9 supplémentaires seront installées dans différents quartiers de Bangkok.

Le Ministère de la Culture a confirmé qu' après les cérémonies, le crématorium royal sera ouvert aux visiteurs pendant tout le mois de novembre. Des expositions et spectacles de danse et musique traditionnelles seront organisés sur le site où sont attendus pas moins de 100 000 visiteurs par jour !

Lire la suite

Sa Kaeo (2) - A la frontière cambodgienne

16 Septembre 2017 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Tourisme-Découverte-Visites, #Economie

Dans la province de Sa Kaeo,

(voir http://lopezthai.over-blog.com/-789)

Aranyaprathet ( อรัญประเทศ )

est la principale ville frontalière du Cambodge.

Son nom peut se traduire par "le pays de la jungle"

  • อรัญ = jungle, forets
  • ประเทศ = pays
Sa Kaeo (2) - A la frontière cambodgienneSa Kaeo (2) - A la frontière cambodgienne

La ville en elle-même ne présente pas grand intérêt et vit principalement autour de son grand marché ตลาดโรงเกลือ , prononcez "Talaat Rong Kluea" (littéralement "le Marché de l'entrepôt de sel").

Dans des centaines de petits magasins, toutes sortes de marchandises y sont vendues (textile, ustensiles de cuisine, produits alimentaires, jouets, vaisselle, objets de décoration, etc...), importées du Cambodge et du Vietnam. Les prix sont bas, la qualité également... Beaucoup de ces commerces sont tenus par des thaïlandais d'origine cambodgienne et la plupart des filières d'importation sont "familiales".

A l'origine, le marché frontalier était situé coté cambodgien (dans la ville de Poipet) mais il a périclité dans les années 70s/80s à cause de la guerre et l'activité s'est transférée coté thaïlandais. Cet endroit avait (a encore ?) la réputation d'être une plaque tournante de différents traffics et d'entretenir le commerce illégal avec les factions en guerre au Cambodge.

Sa Kaeo (2) - A la frontière cambodgienne
Sa Kaeo (2) - A la frontière cambodgienne
Sa Kaeo (2) - A la frontière cambodgienne
Sa Kaeo (2) - A la frontière cambodgienne
Sa Kaeo (2) - A la frontière cambodgienne
Sa Kaeo (2) - A la frontière cambodgienne
Sa Kaeo (2) - A la frontière cambodgienne
Sa Kaeo (2) - A la frontière cambodgienne

Cette zone frontalière est aussi très fréquentée par les "touristes" :

  • thaïlandais. Comme toute forme de jeu de hasard est illégale en Thaïlande, beaucoup viennent assouvir leur passion dans les casinos qui ont été construits juste derrière la frontière... par des hommes d'affaires thaïlandais.
  • étrangers. C'est un point de passage bien connu pour les "Visa Run". Cette pratique consiste à sortir du territoire thaïlandais pour seulement quelques heures afin de bénéficier d'une nouvelle exemption de visa pour 30 jours supplémentaires, gratuite et sans formalités (voir http://lopezthai.over-blog.com/2017/03/6/formalites.html).

Le poste frontière de Klongluk lui-même est très embouteillé tout au long de la journée.

Les camions thaïlandais sont nombreux à le traverser mais en sens inverse, on ne voit aucun camion cambodgien... Outre les contraintes administratives, il faut se rappeler que la Thaïlande est en conduite à gauche (seule la Malaisie est dans le même cas à ses frontières)... donc les routiers des pays voisins ne viennent pas sur le territoire thaïlandais. Je ne sais pas si l'inverse est vrai mais visiblement, la majorité des camions thaïlandais s'en vont décharger de l'autre coté de la frontière.

Sa Kaeo (2) - A la frontière cambodgienne
Sa Kaeo (2) - A la frontière cambodgienne
Sa Kaeo (2) - A la frontière cambodgienne
Sa Kaeo (2) - A la frontière cambodgienne
Sa Kaeo (2) - A la frontière cambodgienne
Sa Kaeo (2) - A la frontière cambodgienne

En fait le transit des marchandises à la frontière est pour beaucoup assuré... par des charrettes en bois... et à la force des bras.

 

Arrivées du Cambodge le matin, ces charrettes (numérotées) sont garées dans les rues autour du poste frontière pendant la journée et elles servent en sens inverse le soir, tractées ou poussées par des cambodgiens venus ainsi gagner quelques baths...

Sa Kaeo (2) - A la frontière cambodgienne
Sa Kaeo (2) - A la frontière cambodgienne
Sa Kaeo (2) - A la frontière cambodgienne
Sa Kaeo (2) - A la frontière cambodgienne
Sa Kaeo (2) - A la frontière cambodgienne
Sa Kaeo (2) - A la frontière cambodgienne
Sa Kaeo (2) - A la frontière cambodgienne
Sa Kaeo (2) - A la frontière cambodgienne
Sa Kaeo (2) - A la frontière cambodgienne
Sa Kaeo (2) - A la frontière cambodgienne

------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Pour l'anecdote, il semble bien que l'ex-Première Ministre Yinluck Shinawatra ait franchi la frontière dans cette région lorsqu'elle a quitté la Thaïlande en août dernier. Les autorités policières ont révélé que sa voiture avait été identifiée sur des vidéos de surveillance mais sans plus de précisions et surtout sans qu'elle ait pu être interceptée... (voir la Page ACTU http://lopezthai.over-blog.com/2016/11/actu.html à la date du 26 aoùt 2017)

Lire la suite

Highway to hell ?...

16 Septembre 2017 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Insolite

 

AC/DC...? un grand concert de rock bientôt en Thaïlande ?... 

 

Non... ce n'est que le nom d'un parcours de golf !!

 

Lire la suite

Direct du bateau à l'assiette...

15 Septembre 2017 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Cuisine-Gastronomie-Alimentation

Direct du bateau à l'assiette...Direct du bateau à l'assiette...

A Ban Samaesan, un petit village sur la cote à proximité de Sattahip et à environ 45 km au sud de notre domicile.

 

 

Les fruits de mer (des crabes en l’occurrence) sont débarqués directement du bateau dans une échoppe pour être vendus… très frais. 

Direct du bateau à l'assiette...
Direct du bateau à l'assiette...
Direct du bateau à l'assiette...
Direct du bateau à l'assiette...
Direct du bateau à l'assiette...
Direct du bateau à l'assiette...
Direct du bateau à l'assiette...
Direct du bateau à l'assiette...
Direct du bateau à l'assiette...

 

 

On vous offre de les goûter… crus… accompagnés d’une bonne sauce bien épicée tout de même… 

Direct du bateau à l'assiette...
Direct du bateau à l'assiette...
Direct du bateau à l'assiette...
Direct du bateau à l'assiette...
Direct du bateau à l'assiette...
Direct du bateau à l'assiette...

Il y a bien sur un petit restaurant juste à coté qui les prépare à votre goût :

 

 

 

 

 

 

  • calamars façon "kratiem phrik thai" c'est-à-dire sautées avec ail & poivre

 

 

 

 

 

  • coques en sauce avec aubergines, poivre vert, basilic, piment,...

 

 

 

 

 

Direct du bateau à l'assiette...
Direct du bateau à l'assiette...
Direct du bateau à l'assiette...
Direct du bateau à l'assiette...
Direct du bateau à l'assiette...

---------------------------------------------------------------------------------------

Voir également :

Lire la suite

Gourmandise du jour (9)

14 Septembre 2017 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Cuisine-Gastronomie-Alimentation, #Parlons Thaï

Gourmandise du jour (9)Gourmandise du jour (9)

Alors bien sur, vous me direz... "ce n'est qu'une omelette"... Oui certes !!... mais qu'est ce que c'est bon !

 

Pas d'ingrédients extraordinaires : crevettes, carotte (découpée en brunoise), sauce soja... l'omelette est plongée dans l'huile, égouttée soigneusement... et voilà !

Gourmandise du jour (9)
Gourmandise du jour (9)
Gourmandise du jour (9)
Gourmandise du jour (9)
Gourmandise du jour (9)
Gourmandise du jour (9)
Gourmandise du jour (9)

Pour commander la même, il suffit de demander ไข่เจียวกุ้ง , prononcez "khai jiao khung"

ไข่เจียว prononcez "khai jiao" = omelette  ( ไข่ prononcez "khai" = oeuf )

กุ้ง prononcez "khung" = crevette

Lire la suite

Visages de Thaïlande (8)

13 Septembre 2017 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Photos

- cliquez pour agrandir les photos -- cliquez pour agrandir les photos -

- cliquez pour agrandir les photos -

Visages de Thaïlande (8)
Visages de Thaïlande (8)
Visages de Thaïlande (8)
Visages de Thaïlande (8)
Visages de Thaïlande (8)
Visages de Thaïlande (8)
Visages de Thaïlande (8)
Visages de Thaïlande (8)
Visages de Thaïlande (8)
Visages de Thaïlande (8)
Visages de Thaïlande (8)
Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 > >>