Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Noy et Gilbert en Thaïlande

Vu au marché (22) - Gonflé !

19 Août 2017 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Insolite

100 baths = env. 2.50 €
100 baths = env. 2.50 €
100 baths = env. 2.50 €
100 baths = env. 2.50 €
100 baths = env. 2.50 €

100 baths = env. 2.50 €

Parce que toutes les thaïlandaises n'ont pas la taille "mannequin"...

 

Lire la suite

Visages de Thaïlande (4)

18 Août 2017 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Photos

Visages de Thaïlande (4)Visages de Thaïlande (4)
Visages de Thaïlande (4)Visages de Thaïlande (4)
Visages de Thaïlande (4)
Visages de Thaïlande (4)
Visages de Thaïlande (4)
Visages de Thaïlande (4)
Visages de Thaïlande (4)
Visages de Thaïlande (4)
Visages de Thaïlande (4)
Visages de Thaïlande (4)
Visages de Thaïlande (4)
Visages de Thaïlande (4)
- cliquez sur les photos pour agrandir -- cliquez sur les photos pour agrandir -- cliquez sur les photos pour agrandir -

- cliquez sur les photos pour agrandir -

Lire la suite

Des oeufs de fourmis au menu

17 Août 2017 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Cuisine-Gastronomie-Alimentation, #Insolite, #Animaux - Insectes

Des oeufs de fourmis au menuDes oeufs de fourmis au menuDes oeufs de fourmis au menu

Je vous ai parlé de la "cueillette" des oeufs de fourmis (voir : http://lopezthai.over-blog.com/2017/04/a-la-chasse-aux-fourmis.html)

Et comme en Isaan, région rurale traditionnelle par excellence, toutes les ressources en protéines sont exploitées, il y a plusieurs façons de les déguster.

Voici donc comment acomoder les ไข่มดแดง , prononcez "KaÏ Mod Deng"

 

 

On peut manger ces petites capsules blanches simplement crues, tel quel, sans préparation particulière... comme une sorte de "caviar de fourmis".

C'est à la fois croquant et presque crémeux. Le goût est assez peu marqué, les oeufs de fourmis en eux-même sont plutôt fades.

Des oeufs de fourmis au menu
Des oeufs de fourmis au menu
Des oeufs de fourmis au menu
Des oeufs de fourmis au menu
Des oeufs de fourmis au menu
Des oeufs de fourmis au menu

 

Mais, tout comme les oeufs de poissons, de crabe ou de calamars, ils peuvent se cuisiner par exemple en soupe mélangés à des légumes verts et des champignons...

 

Des oeufs de fourmis au menu
Des oeufs de fourmis au menu
Des oeufs de fourmis au menu

ou bien en omelette... ce que je préfère personnellement.

C'est assez étonnant de voir, avant cuisson, que les oeufs (de poule) battus prennent une couleur... rouge lorsqu'ils sont mélangés aux oeufs de fourmis... rouges...

Des oeufs de fourmis au menu
Des oeufs de fourmis au menu
Des oeufs de fourmis au menu
Des oeufs de fourmis au menu
Des oeufs de fourmis au menu
Des oeufs de fourmis au menu
Des oeufs de fourmis au menu

Pour être honnête, les oeufs de fourmis ne donneront guère de relief aux plats (un peu de piment sera le bienvenu !). C'est plus un ingrédient d'accompagnement, original certes mais pas de quoi révolutionner la gastronomie !

Lire la suite

Koh Sichang (3) - Saan Chao Pho Khao Yai

16 Août 2017 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Tourisme-Découverte-Visites, #Histoire, #Photos, #Bouddhisme-Croyances-Religions

Sur l'île de Koh Sichang,

http://lopezthai.over-blog.com/2017/06/koh-sichang.html

le temple chinois Saan Chao Pho Khao Yai est un lieu de visite et de pèlerinage important pour les touristes chinois.

Il est aussi un bon exemple de ce que la communauté d'origine chinoise, ses traditions, ses croyances représentent dans la population thaïlandaise.

Koh Sichang (3) - Saan Chao Pho Khao YaiKoh Sichang (3) - Saan Chao Pho Khao YaiKoh Sichang (3) - Saan Chao Pho Khao Yai

Ce temple est très ancien. Il a été établi ici au 16ème siècle par des navigateurs chinois dont les jonques avaient l'habitude de faire escale dans ces eaux abritées. Ils auraient vu une lumière magique éclairant la nuit (!) qui sortait de cette grotte à flan de colline... et décidèrent d'y construire un sanctuaire.

Koh Sichang (3) - Saan Chao Pho Khao Yai
Koh Sichang (3) - Saan Chao Pho Khao Yai
Koh Sichang (3) - Saan Chao Pho Khao Yai
Koh Sichang (3) - Saan Chao Pho Khao Yai
Koh Sichang (3) - Saan Chao Pho Khao Yai

Le nom de cet endroit en thaï est ;

 ศาลเจ้าพ่อเขาใหญ่ prononcez Saan Chao Pho Khao Yai,

ce qui se traduirait par "le sanctuaire de la grande montagne"

Celui-ci est dénommé comme un "sanctuaire", donc un lieu sacré, un lieu de prière, de pèlerinage mais n'a pas l'appellation วัด (prononcez "Wat") qui s'applique aux temples et monastères bouddhistes.

 

Koh Sichang (3) - Saan Chao Pho Khao Yai
Koh Sichang (3) - Saan Chao Pho Khao Yai
Koh Sichang (3) - Saan Chao Pho Khao Yai
Koh Sichang (3) - Saan Chao Pho Khao Yai
Koh Sichang (3) - Saan Chao Pho Khao Yai
Koh Sichang (3) - Saan Chao Pho Khao Yai
Koh Sichang (3) - Saan Chao Pho Khao Yai

On y retrouve toutes les caractéristiques des temples "chinois" qui sont nombreux dans toute la Thaïlande :

  • une décoration très riche et colorée (certains diraient kitsch et surchargée !)
  • des statues de créatures mythologiques, diverses et variées 
  • des lieux propices au recueillement et aux offrandes afin de remercier les divinités et solliciter leur bienveillance pour l'avenir.
Koh Sichang (3) - Saan Chao Pho Khao Yai
Koh Sichang (3) - Saan Chao Pho Khao Yai
Koh Sichang (3) - Saan Chao Pho Khao Yai
Koh Sichang (3) - Saan Chao Pho Khao Yai
Koh Sichang (3) - Saan Chao Pho Khao Yai
Koh Sichang (3) - Saan Chao Pho Khao Yai
Koh Sichang (3) - Saan Chao Pho Khao Yai
Koh Sichang (3) - Saan Chao Pho Khao YaiKoh Sichang (3) - Saan Chao Pho Khao Yai

Les thaïlandais qui n'ont aucun lien avec la communauté chinoise (c'est le cas de Noy) n'hésitent pas à les visiter pour s'y recueillir et faire des offrandes selon des rituels analogues au bouddhisme Theravada (qui prévaut en Asie du Sud-Est)

 

Pour les Chinois, une divinité n’est pas un dieu, dans le sens chrétien du terme. C'est un être (réel ou mystique) d’une importance particulière méritant un culte pour que ses enseignements perdurent.
Il n’y donc aucun conflit d’intérêt à vénérer tout à la fois Guanyu, Bouddha, Confucius ou Vishnu.

Ce mode de pensée a incontestablement facilité l'adaptation de la diaspora chinoise dans toute l'Asie du Sud-Est.

 

L'une des grottes a ses murs recouverts de "papiers de voeux" (de couleur rouge bien sur), déposés là par les visiteurs sollicitant la bonne fortune...
L'une des grottes a ses murs recouverts de "papiers de voeux" (de couleur rouge bien sur), déposés là par les visiteurs sollicitant la bonne fortune...
L'une des grottes a ses murs recouverts de "papiers de voeux" (de couleur rouge bien sur), déposés là par les visiteurs sollicitant la bonne fortune...
L'une des grottes a ses murs recouverts de "papiers de voeux" (de couleur rouge bien sur), déposés là par les visiteurs sollicitant la bonne fortune...
L'une des grottes a ses murs recouverts de "papiers de voeux" (de couleur rouge bien sur), déposés là par les visiteurs sollicitant la bonne fortune...
L'une des grottes a ses murs recouverts de "papiers de voeux" (de couleur rouge bien sur), déposés là par les visiteurs sollicitant la bonne fortune...
L'une des grottes a ses murs recouverts de "papiers de voeux" (de couleur rouge bien sur), déposés là par les visiteurs sollicitant la bonne fortune...

L'une des grottes a ses murs recouverts de "papiers de voeux" (de couleur rouge bien sur), déposés là par les visiteurs sollicitant la bonne fortune...

A l'extérieur, un mat équipé d'une poulie permet de faire éclater les "chapelets" de pétards (il faut faire le plus de bruit possible pour éloigner les mauvais esprits)
A l'extérieur, un mat équipé d'une poulie permet de faire éclater les "chapelets" de pétards (il faut faire le plus de bruit possible pour éloigner les mauvais esprits)
A l'extérieur, un mat équipé d'une poulie permet de faire éclater les "chapelets" de pétards (il faut faire le plus de bruit possible pour éloigner les mauvais esprits)
A l'extérieur, un mat équipé d'une poulie permet de faire éclater les "chapelets" de pétards (il faut faire le plus de bruit possible pour éloigner les mauvais esprits)
A l'extérieur, un mat équipé d'une poulie permet de faire éclater les "chapelets" de pétards (il faut faire le plus de bruit possible pour éloigner les mauvais esprits)
A l'extérieur, un mat équipé d'une poulie permet de faire éclater les "chapelets" de pétards (il faut faire le plus de bruit possible pour éloigner les mauvais esprits)
A l'extérieur, un mat équipé d'une poulie permet de faire éclater les "chapelets" de pétards (il faut faire le plus de bruit possible pour éloigner les mauvais esprits)
A l'extérieur, un mat équipé d'une poulie permet de faire éclater les "chapelets" de pétards (il faut faire le plus de bruit possible pour éloigner les mauvais esprits)

A l'extérieur, un mat équipé d'une poulie permet de faire éclater les "chapelets" de pétards (il faut faire le plus de bruit possible pour éloigner les mauvais esprits)

Un escalier adjacent au temple (505 marches...!) permet d'accéder à un petit pavillon qui abrite une empreinte de bouddha et qui offre une vue panoramique sur le port et la cote de Si Racha plus au loin.

 

--------------------------------------------------------

La grande majorité des migrants chinois sont arrivés en Thaïlande dès le 18ème siècle et particulièrement durant les années 1920-1940.

 

 

Les “Siamese-Chinese”, ( สยามจีน  en thaï, prononcez "sayam-chin") ont su parfaitement s’intégrer à la vie sociale thaïlandaise et prospérer dans les affaires et la politique (plusieurs anciens premiers ministres thaïlandais sont issus de familles d'ascendance chinoise).

 

 

 

 

 

Ils ont également su faire perdurer leurs traditions et les transmettre aux nouvelles générations qui continuent d’entretenir les lieux de cultes, quelle que soit leur obédience (bouddhiste Mahayana, taoïste, confucéenne).

Ainsi, rien qu'à Bangkok, on dénombre une centaine de temples et sanctuaires chinois, certains sont minuscules mais au poids spirituel immense, d’autres sont majestueux et souvent inconnus des circuits touristiques.

--------------------------------------------------------------------------------------------

D'autres articles à propos de cette même île :

Lire la suite

Fleur du jour (24)

15 Août 2017 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Fleurs-Fruits, #Photos

Fleur du jour (24)Fleur du jour (24)

Toujours un plaisir de photographier de belles fleurs de lotus... d'autant plus au jardin !

- cliquez sur les photos pour agrandir -
- cliquez sur les photos pour agrandir -- cliquez sur les photos pour agrandir -

- cliquez sur les photos pour agrandir -

Lire la suite

Fruit de saison (5) - L'ananas qu'on déchire !

14 Août 2017 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Fleurs-Fruits, #Parlons Thaï

Fruit de saison (5) - L'ananas qu'on déchire !Fruit de saison (5) - L'ananas qu'on déchire !

D'aspect extérieur cet ananas n'apparaît pas très différent de ceux que l'on peut acheter partout en Thaïlande tout au long de l'année... Sa chair, d'une très belle couleur jaune est particulièrement juteuse et sucrée.

Fruit de saison (5) - L'ananas qu'on déchire !
Fruit de saison (5) - L'ananas qu'on déchire !
Fruit de saison (5) - L'ananas qu'on déchire !
Fruit de saison (5) - L'ananas qu'on déchire !
Fruit de saison (5) - L'ananas qu'on déchire !
Fruit de saison (5) - L'ananas qu'on déchire !

Son nom en thai est สับปะรดฉีกตา , prononcez "sappalot chik ta", ce que l'on pourrait traduire par "ananas dont on déchire les yeux"

 สับปะรด = "sappalot" = ananas

 ฉีก = "chik" = déchirer

 ตา = "ta" = oeil / yeux

Ce nom vient de la manière dont on peut le "découper". En fait, il suffit de décortiquer l'ananas en détachant les morceaux à la main. Cela est facile lorsque le fruit est bien mur et ne nécessite même pas un couteau.

 

On trouve cette variété principalement dans les provinces de Pranburi et Phetchaburi, qui sont grosses productrices d'ananas en général.
On trouve cette variété principalement dans les provinces de Pranburi et Phetchaburi, qui sont grosses productrices d'ananas en général.
On trouve cette variété principalement dans les provinces de Pranburi et Phetchaburi, qui sont grosses productrices d'ananas en général.
On trouve cette variété principalement dans les provinces de Pranburi et Phetchaburi, qui sont grosses productrices d'ananas en général.

On trouve cette variété principalement dans les provinces de Pranburi et Phetchaburi, qui sont grosses productrices d'ananas en général.

Lire la suite

A la chasse aux fourmis

13 Août 2017 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Animaux - Insectes, #Insolite, #Photos, #News perso-Famille

A la chasse aux fourmisA la chasse aux fourmisA la chasse aux fourmis

En Thaïlande et particulièrement en Isaan, les oeufs de fourmis sont un met très apprécié et très recherché. On en trouve régulièrement sur les marchés (50 baths la portion, soit 1,35 €)

A la chasse aux fourmis
A la chasse aux fourmis
A la chasse aux fourmis
A la chasse aux fourmis

 

Bien sur, si possible, on ira plutôt les "cueillir" dans un arbre... mais cela n'est pas si facile !

Lors d'un séjour en Isaan, j'ai assisté à cette "cueillette", réalisée par l'un des beaux-frères de Noy.

Les nids de fourmis se présentent sur les branches de certains arbres (pas toujours à grande hauteur, de 3 à 6 mères environ) sous la forme de grosses boules de feuilles repliées sur elles-mêmes. Dans une colonie, il peut y avoir plusieurs millions de fourmis selon la grosseur de la boule.

 

A la chasse aux fourmis
A la chasse aux fourmis
A la chasse aux fourmis
A la chasse aux fourmis
A la chasse aux fourmis
A la chasse aux fourmis

A l'aide d'un grand bâton, le cueilleur vient percer la boule pour faire tomber dans son panier les oeufs qui y sont entreposés.

Inutile de préciser que des milliers de fourmis tombent également, dans le panier et tout autour... En quelques minutes, le sol, les murs les branches se couvrent de fourmis... plutôt agressives ! 

A la chasse aux fourmis
A la chasse aux fourmis
A la chasse aux fourmis
A la chasse aux fourmis
A la chasse aux fourmis
A la chasse aux fourmis

Ce sont des fourmis rouges

มดแดง

prononcez "Mod deng"

sans réelle dangerosité. Leur morsure, semblable à une piqûre d'épingle, est désagréable mais pas irritante ni venimeuse.

Reste que se faire attaquer par des centaines (milliers ?) de fourmis est assez déstabilisant et que la sensation n'est guère agréable !

Il faut ensuite secouer énergiquement le panier de nombreuses fois pour faire tomber le maximum de fourmis. Pour accélérer le processus, le cueilleur jette une poudre blanche (de la farine de manioc) sur les fourmis.

A la chasse aux fourmis
A la chasse aux fourmis
A la chasse aux fourmis
A la chasse aux fourmis
A la chasse aux fourmis
A la chasse aux fourmis
A la chasse aux fourmis
A la chasse aux fourmis
A la chasse aux fourmis

Ensuite, il faudra patiemment "trier" pour enlever les fourmis et ne garder que les oeufs, prêts à être consommés.

A la chasse aux fourmis
A la chasse aux fourmis
A la chasse aux fourmis
A la chasse aux fourmis
A la chasse aux fourmis
A la chasse aux fourmis
A la chasse aux fourmisA la chasse aux fourmis

----------------------------------------------------------------------------------

Et pour ce qui est de la dégustation... :

Lire la suite

Fleur du jour (23) - Dok Mali

12 Août 2017 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Fleurs-Fruits

Fleur du jour (23) - Dok MaliFleur du jour (23) - Dok MaliFleur du jour (23) - Dok Mali

La fleur de jasmin  ดอกมะลิ , prononcez "Dok Mali" est emblématique de la Fète des Mères en Thaïlande.

(voir http://lopezthai.over-blog.com/2017/08/jours-feries-4-12-aout-anniversaire-de-la-reine-et-fete-des-meres.html)

Fleur du jour (23) - Dok MaliFleur du jour (23) - Dok Mali
Fleur du jour (23) - Dok MaliFleur du jour (23) - Dok Mali
Fleur du jour (23) - Dok Mali
Fleur du jour (23) - Dok Mali
Fleur du jour (23) - Dok Mali
Fleur du jour (23) - Dok Mali
Fleur du jour (23) - Dok Mali
Fleur du jour (23) - Dok Mali
Fleur du jour (23) - Dok Mali
Fleur du jour (23) - Dok Mali
  • Cette fleur blanche symbolise la pureté de l'amour maternel.

 

  • L’intensité de son parfum en illustre la force.

 

  • Le fait qu’elle s’épanouit toute l’année suggère l’éternité de cet amour.
Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 > >>