Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Noy et Gilbert en Thaïlande

Un p'tit resto ?

22 Octobre 2016 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Cuisine-Gastronomie-Alimentation, #Tourisme-Découverte-Visites, #Photos

Voici un petit restau typiquement thaïlandais comme je les aime !

Il s'appelle ร้าน ลุงเรียง & ป้ามาลี  (Rung lien pa malee)

(transcription approximative par mes soins)

 

La cuisine est traditionnelle thaïlandaise, épicée (mais pas trop pour les "farangs" !), très variée et servie sans chichis dans des assiettes en melamine. La carte est exclusivent en thaï mais le mieux est de demander ce qu'il y a au menu (variable selon les jours) : "Mi alaï kin ?"

Ce jour là c'était... :

  • poulet émincé et lamelles de coco, sautés avec une sauce poisson, agrémentés d'un peu (beaucoup !) de piment…
  • "khai jiao moo sap", l'omelette thaïlandaise à la viande de porc, spécialité du chef
  • grenouilles façon "prik thaï", frites dans l'huile avec de l'ail et du poivre... attention, je parle bien de grenouilles… pas uniquement les cuisses !
Un p'tit resto ?Un p'tit resto ?Un p'tit resto ?

Selon la table où vous serez assis on fera devant vous la cuisine… ou la vaisselle…

Derrière le restau, les poules déambulent dans un champ de manioc... Vous aurez peut-etre la chance d'apercevoir les écureuils qui courent dans les arbres… ou la malchance de voir une branche de palmier tomber sur votre scooter.

A la bonne saison, vous pourrez aussi aller ramasser des "Takhop Pa" dans les arbres autour du restaurant...

(voir cet article)

Dans tous les cas, prenez le temps de déguster, plaisantez avec les serveuses et vous passerez un bon moment en plus d'avoir bien mangé !

Le patron, super sympa, a eu son heure de gloire lorsqu'une célèbre émission culinaire de la tv thaïlandaise est venue filmer son restaurant !

Un p'tit resto ?
Un p'tit resto ?
Un p'tit resto ?
Un p'tit resto ?

La vidéo de l'émission est disponible sur Youtube :

https://youtu.be/85LAvA9_Adw

(passez directement à la 5e minute… et à la 9e pour la confection de sa fameuse omelette !... et si vous continuez à regarder, vous verrez que ça donne envie !)

Le restau est situé dans un village à l'écart des grandes routes… et je peux vous dire que très prochainement, nous devrions pouvoir y manger assez régulièrement...

Voici le lien vers sa page Facebook (en thaï…)

Un p'tit resto ?Un p'tit resto ?

---------------------------------------------------------------------------------------

Voir également : 

Lire la suite

Savez vous ce que c'est ? (2)

21 Octobre 2016 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Fleurs-Fruits

Savez vous ce que c'est ? (2)Savez vous ce que c'est ? (2)Savez vous ce que c'est ? (2)

Ce fruit, de la taille d'une petite cerise, est rouge violacé lorsqu'il est à maturité. Il a une pulpe translucide, un peu jaune, juteuse et très sucrée lorsqu'il est mûr (plutôt acide avant).

Son nom thailandais est le "Takhop Pa" (ตะขบป่า) et son nom scientifique est "Flacourtia indica"

mais son nom usuel en français est... "la prune du gouverneur"

 

Savez vous ce que c'est ? (2)
Savez vous ce que c'est ? (2)
Savez vous ce que c'est ? (2)
Savez vous ce que c'est ? (2)
Savez vous ce que c'est ? (2)
Savez vous ce que c'est ? (2)

Il s'agit bien d'une petite prune, originaire de Malaisie. Ce nom lui a été donné en l'honneur d'un gouverneur de Madagascar, Étienne de Flacourt (1607-1660) qui l'avait introduite sur l'ile.

Selon les pays et les dialectes locaux, le fruit pourra aussi être nommé "Lamoty", "Tsingoma", "Prune malgache",  "Jingoma", "Ramontchi", "Flacourtie d'Inde" ou "Prune Batoko"

Les fruits sont excellents consommés frais avec une texture et une saveur semblable à une prune. A maturité, ils peuvent aussi être utilisés dans la confection de gelées et confitures, ou bien séchés pour conservation.

Lire la suite

- Le pays libre - / Thailande ou Siam ? (2)

19 Octobre 2016 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Histoire, #Parlons Thaï

Je vous ai expliqué précédement que la Thaïlande ne portait ce nom que depuis 1939.

Pourtant, historiquement, le nom de Siam ne fut pas donné à ce pays par ses habitants...

Le pays fut appelé officiellement "Siam" seulement de 1851 à 1868 sous le règne du roi Mongkut qui signait "rex siamensium" ou "rex siamensis" mais, au quotidien, les Siamois n’ont jamais appelé leur pays le Siam.

Aux 17e et 18e siècles, plusieurs chroniqueurs et explorateurs de l'Asie indiquent que le nom de Siam est inconnu des Siamois. C’est un mot dont les Portugais des Indes se servent et dont on a de la peine à découvrir l’origine. Il voudrait dire "libre" dans la langue des Péguans (peuple voisin des Thais à l'époque).

Plusieurs ouvrages et dictionnaires du 19e siècle et début du 20e, indiquent que le pays que les européens nomment Siam s’appelle Muang Thaï et que son ancien nom était Sajam (race brune) d’où vient le nom de Siam

- Le pays libre - / Thailande ou Siam ? (2)
- Le pays libre - / Thailande ou Siam ? (2)
- Le pays libre - / Thailande ou Siam ? (2)
- Le pays libre - / Thailande ou Siam ? (2)
- Le pays libre - / Thailande ou Siam ? (2)
- Le pays libre - / Thailande ou Siam ? (2)

Quoi qu'il en soit, lesThais ne reconnaissent pas le nom de Siam ou Sîm que les Européens donnent à leur pays et qui a presque complètement effacé pour les Européens la dénomination nationale…

Le Grand Siam sous le règne de Naresuan (1600)Les siamois se sont donnés le nom de Thaï, c’est-à-dire "libres", selon ce que ce mot signifie dans leur langue, de là vient que le pays est appelé Muang Tay, "le royaume des francs".

En fait, l'origine du mot Thai est sujet à controverse.

Le mot "Siam" ou "Syam", aurait été abandonné au profit du mot "Thai", lorsque le pays s’est affranchi du joug des Cambodgiens sous le règne du roi Phra Ruang en l’an 1000 de l’ère bouddhiste (1543). "Thai" étant traduit par libre ou liberté, certains pensent que, par liberté, les Siamois ont sans doute voulu entendre leur séparation d'avec la nation qui habite le Laos…

Vers 1600, sous le règne de Naresuan, le royaume d'Ayuthaya est à l'apogée de son expansion et de sa puissance.

>>>>

Notons que le royaume d’Ayuthaya qui domina le pays pendant quatre siècles, jusqu’à sa chute en 1767 porte un nom significatif. "Ayuta" en sanscrit signifie aussi "libre" et "Ayuddha" signifie "Invincible".

Par la suite la taille du royaume de Siam a beaucoup varié au gré des invasions, des guerres, et de l'expansion colonisatrice de la France et de l'Angleterre.

Evolution du Royaume de Siam de 1800 à 1930
Evolution du Royaume de Siam de 1800 à 1930
Evolution du Royaume de Siam de 1800 à 1930
Evolution du Royaume de Siam de 1800 à 1930

Evolution du Royaume de Siam de 1800 à 1930

Les « Siamois » appelaient donc leur pays « muang thaï »
…comment le traduire ?

«Thaï» est tout d’abord un adjectif (et non un nom), qui signifie «libre».

Le «Muang» c’est un royaume, une ville, une région, une province. Idem pour le mot «Prathet» qui sera utilisé à partir de 1939. (Le Dictionnaire de l’Académie royale donne ces deux mots comme synonymes).

Dans ce contexte, «Muang thai» c’est tout simplement le «pays libre» 

(et non pas "des hommes libres" qui se traduirait par "khon thai", l’adjectif suivant le nom comme le veut la grammaire thaïe. Il peut y avoir des esclaves dans un pays libre !)

Il semble donc clair que pour les thaïs, leur pays était "le pays libre" et non le "Siam", mot de pure importation, néanmoins utilisé avec le monde extérieur via les Portugais et repris par les Thaïs par mimétisme.

Exemples d'utilisation de l'imagerie du Siam au début du XXe siècle
Exemples d'utilisation de l'imagerie du Siam au début du XXe siècle
Exemples d'utilisation de l'imagerie du Siam au début du XXe siècle
Exemples d'utilisation de l'imagerie du Siam au début du XXe siècle

Exemples d'utilisation de l'imagerie du Siam au début du XXe siècle

 

Lorqu'en 1939, le Premier Ministre Phibun décide de changer le nom du pays, il vient de s'affranchir à grand peine d’un régime de colonisation larvée issue des traités inégaux accordant aux étrangers des privilèges exorbitants, judiciaires et fiscaux.

Il a fallu abandonner à la France et l’Angleterre des pans entiers de territoires historiquement thaïs pour qu’ils renoncent à cette sournoise colonisation.

Or, le mot "Syam" (ou Siam), jamais utilisé à l’intérieur du pays comme nous venons de le voir, provient ou proviendrait du mot sanscrit "syama" qui signifie "noir, brun, sombre, de couleur foncée en parlant de la peau" avec un sens péjoratif.

On peut donc comprendre sans trop de difficultés que le gouvernement nationaliste de Phibun ait souhaité effacer ce terme, à la fois dévalorisant et venu de l’étranger.

Reste que ce pays s’appelle désormais "le pays libre", et c’est le plus beau nom qui soit pour un pays.

Il n’y en a que deux autres dans le monde...

  • la France... (quoi qu'on en pense parfois)...
  • et le Libéria... (qui ne l’a malheureusement jamais vraiment mérité).
Lire la suite

Deuil national (1)

16 Octobre 2016 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Actualité

Depuis la mort du Roi ce jeudi, les autorités ont bien sur décidé d'un deuil national.

Ceci n'est vraiment pas un vain mot pour les thailandais !

Partout dans le pays des processions, des hommages sont organisés spontanément. On ne compte plus les endroits ou sont déposés fleurs, bougies, encens devant une photo du roi

Deuil national (1)
Deuil national (1)
Deuil national (1)
Deuil national (1)
Deuil national (1)
Deuil national (1)
Deuil national (1)

Depuis jeudi, le pays est un peu comme tétanisé. Tous les thais, quels que soient leur age, leur origine, leur statut social, sont sincèrement et profondément tristes, leur insouciance et leur joie de vivre habituelles se sont effacées.

Les chaines de télé ne diffusent pas exclusivement en noir et blanc comme cela a pu etre écrit, et le programme unique a été abandonné. Par contre, effectivement, tous les programmes sont des reportages et des documentaires hagiographiques, exclusivement consacrés au Roi, sa vie, son œuvre, etc... les infos ne parlent que des hommages au Roi et les cérémonies liés au deuil national sont retransmises en direct et uniformément par toutes les chaines.

Deuil national (1)
Deuil national (1)
Deuil national (1)

Mais je crois que le plus frappant, c'est juste de se promnener dans la rue, au marché, dans un centre commercial.

Meme sans avoir fait de statistique précise, je peux dire que plus de 80% des gens, toutes générations confondues, sont habillés en noir, gris ou blanc.

Tous les employés qui ont habituellement un uniforme aux couleurs de leur employeur, l'ont troqué pour une tenue noire ou foncée, qu'ils soient vendeurs de téléphones portables, serveurs de restaurant, employés de banque,...

Les jeunes thaïlandais, garçon ou fille, n'arborent que des tenues en noir ou blanc (parfois agrémenté d'un logo de batman !) mais on ne voit plus aucun tee-shirt orange ni short rose.

Dans les centres commerciaux, les boutiques de vetements ont refait leur devanture avec des articles de couleur blanche, noire ou foncée, de nombreux stands improvisés vendent chemisiers, robes, pantalons, tee-shirts, de couleur noire, grise ou blanche.

J'ai même vu un magasin de lingerie qui avait mis des sous-vetements noirs sur tous ses manequins !

Deuil national (1)Deuil national (1)

Je ne sais pas trop quel impact cela peut avoir sur le tourisme et l'économie, mais connaissant le pragmatisme thaïlandais, il est possible/probable que cela soit allégé au bout de quelques temps en particulier dans les zones touristiques.

Faisons confiance aux préceptes bouddhistes et espérons que le cours normal de la vie reprenne bien vite le dessus !

Lire la suite

Le roi de Thaïlande est mort

13 Octobre 2016 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Actualité, #Histoire

Le roi de Thaïlande est mort

Aujourd'hui 13 octobre 2016 marque donc la fin du règne de Bhumibol Adulyadej, Rama IX.

Son décès n'est pas vraiment une surprise puisqu'il était malade depuis plusieurs années et qu'il n'était pas apparu en public depuis plus d'un an.
Il aurait eu 89 ans le 5 décembre prochain et son état s'était particulièrement aggravé ces derniers jours.
Son règne a duré 70 ans (il était le plus ancien dirigeant en fonction dans le monde) et donc l'immense majorité des thailandais n'ont pas connu d'autre Roi que lui.

Il jouissait d'un immense prestige auprès des thailandais et était pour tous le symbole de l'unité du pays.
Il avait parfaitement assumé ce role dans l'histoire récente de la Thailande (1992, 2006, 2010) en évitant que certaines situations particulièrement tendues ne dégénèrent en guerre civile. Même si ses choix ont pu etre critiqués par certains observateurs étrangers, ils n'ont jamais soulevé de fortes contestations parmi le peuple thailandais.


 

La personne du Roi était présente dans la vie de tous les Thaïlandais, chaque jour et partout, avec des portraits à tous les coins de rue, dans les écoles, les magasins et quasiment dans toutes les maisons.

A n'en pas douter, les cérémonies, le deuil, les hommages vont être très nombreux et durer plusieurs mois.

Dès aujourd'hui, toutes les chaines de télévision sans exception diffusent le même programme en hommage au Roi, les interventions du Premier Ministre, les images de l'Assemblée Nationale sont diffusées en noir et blanc… Les sites web des journaux sont également en noir et blanc...

http://www.thairath.co.th/home

Le roi de Thaïlande est mort
Le roi de Thaïlande est mort
Le roi de Thaïlande est mort
Le roi de Thaïlande est mort

Cela pourra paraître excessif vu d' Europe mais je pense que l'attachement et la dévotion des thaïlandais envers leur Roi est juste impossible à comprendre pour les occidentaux, sans doute encore plus pour nous français qui avons guillotiné Louis XVI !

Au-delà du deuil national, tous les thaïlandais sont aujourd'hui sincèrement tristes d'avoir perdu leur "papa" et aussi inquiets de ce qu'il peut advenir de la monarchie thailandaise.

 

Lire la suite

Typiquement Thaï... !!

13 Octobre 2016 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Insolite, #Humour, #Cuisine-Gastronomie-Alimentation

Vu dans un supermarché de Rayong...

En promo ! Le couscous est à 119 baths les 500g... soit env. 6,10 €/kg

5 baths l'unité...

Ca fait le croissant à environ 13 centimes d'euro...

Orangina : 59 baths / bouteille de 33cl ... soit env. 4,70 €/l

Perrier : 79 baths / bouteille de 75cl... ou 141 baths le pack de 4 x 33cl... soit environ 2,80 €/l

San Pellegrino : 89 baths / bouteille de 1l... soit environ 2,30 €l

Lire la suite

Thailande ou Siam ?

11 Octobre 2016 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Histoire

 

Dans l'imaginaire occidental le

"Royaume de Siam"

correspond à une image ancienne, un peu surannée, parfois romantique, caricaturée par Yul Brynner ("Le roi et moi") et bien éloignée de la Thailande utra-moderne d'aujourd'hui.

 

Thailande ou Siam ?
Thailande ou Siam ?
Thailande ou Siam ?
Thailande ou Siam ?

Pourtant Siam et Thaïlande sont bien un seul et même pays.

Ce changement de nom est intervenu précisément en 1939 au cours d'une période pas forcément très glorieuse de l'histoire de ce pays...

 

Le 24 juin 1932, une révolution de palais, qui dura 3 heures, met fin à la monarchie absolue.

La "révolution de 1932", comme elle est nommée, est une transition sans effusion de sang, menée par un groupe d’une centaine de personnes, le "parti du peuple", composé à part égale d’officiers et de civils.

Elle aboutira en mars 1935 à l'abdication du roi Rama VII.

7 ans plus tard, le 24 Juin 1939, le général Phibun Songkhram Luang, 42 ans, qui avait été nommé premier ministre six mois auparavant, a déclaré que le nom du pays devait changer de Siam (Prathet Syam) à Thaïlande (Prathet Thai).

A l'appui de sa décision, Phibun faisait valoir que le Siam est une transcription du nom donné au peuple thaï par les Cambodgiens (au XIIIe siècle, les Khmers occupaient le pays avant que les communautés thaïes ne s'unifient et ne créent le royaume de Sukhothai).

"Puisque le peuple thaïlandais est plutôt enclin à appeler le pays Thaï, le gouvernement estime que le nom du pays doit être en conformité avec le nom de la race et de la nyom [inclinaison] de la population thaïlandaise."

En fait Phibun est un admirateur de Mussolini. Il fait arrêter 40 opposants politiques en 1939, monarchistes aussi bien que démocrates. Après une parodie de procès, 18 d'entre eux seront exécutés. La perception des sympathies fascistes de Phibun Songkhram, provient aussi en partie du fait qu'il a signé un pacte de coopération avec les Japonais et a déclaré la guerre aux États-Unis et la Grande-Bretagne en 1942.

Propagande thaïe - 1943

Dans ce contexte, le changement de nom du pays sous-entendait une unité de tous les peuples de langue thaï, ce qui incluait les Lao du Laos et les Shan de Birmanie, mais excluait les Chinois.

Le slogan du régime est d'ailleurs "la Thaïlande aux Thais".

Un autre argument est étymologique, le mot thai signifiant également "libre".

Le Prathet Thai, "pays des (hommes) Libres" ou Thaïlande reposait désormais sur la notion de "peuple thaï", qui reléguait les minorités en "non-thaïes" ou "moins thaïes" et qui marginalisait les élites indiennes et chinoises.

Luang Wichitwathakan

 

A l'origine du changement de nom, se trouve

Luang Wichitwathakan

l'idéologue du groupe des conspirateurs de 1932.

Engagé au coté de Phibun, il mena des campagnes ultra-nationalistes visant à renforcer l'identité thaï et clairement inspiré des thèses fascistes. Le régime adopta également une politique nationaliste en matière économique, en menant une politique de quotas visant à réduire la place des produits chinois en Thaïlande, et à favoriser les produits locaux.

Dans un discours de 1938, Luang Wichitwathakan compara les Chinois du Siam aux Juifs d'Allemagne.

Durant la seconde guerre mondiale, en tant que ministre des affaires étrangères, il rangea la Thailande au coté des Japonais et il eut une attitude pour le moins complaisante.

Phibun en 1955

 

Avec les revers successifs du Japon, Phibun est contraint de démissionner.

 

À la fin de la guerre, les Alliés le jugent pour crimes de guerre et collaboration avec l'ennemi. Mais l'opinion publique, qui lui est favorable, amène à l'arrêt des poursuites.

 

Il redevient premier ministre en avril 1948, jusqu'en 1957.

<<<<

Le nom de Prathet Thai ("pays des libres") est d'abord employé non officiellement entre 1939 et 1945 puis déclaré officiel le 11 mai 1949.

-----------------------------------------------------------------------------------------------

Comment la France est (un peu) à l'origine de ce changement de nom...

Embleme du "Parti du Peuple" (Khana Ratsadon)

Les instigateurs du coup d'état de 1932 se sont connus alors qu'ils séjournaient en France.

Le "Parti du Peuple" (Khana Ratsadon) fut fondé par 7 étudiants en 1927, dans un hotel du Ve arrondissement de Paris.

Certains étaient en école militaire (Phibun étudiait l'artillerie, Thatsanai la cavalerie) d'autres étudiaient le droit (Pridi Phanomyong à la Sorbonne, Naep Phahonyothin en Angleterre).

Luang Wichitwathakan, quant à lui, était diplomate à l'ambassade de Thaïlande à Paris et participa aux sessions de la Société des Nations à Genève. Durant son séjour à Paris, il épousa sa professeur de français, Lucienne Laffitte, qui le suivit au Siam et collabora avec lui sur plusieurs publications historiques. Ils divorcèrent en 1933.

En 1939, en tant que président du Comité Parlementaire qui proposa le changement de nom du pays, Luang Wichitwathakan s'appuya sur une carte produite par l' Ecole Francaise d'Extreme Orient. A partir de cette carte, montrant que les Thais habitaient les régions du Siam, de Birmanie et du Sud de la Chine., il estima qu'environ 60 millions de Thais habitaient les régions du sud-est asiatique, justifiant ainsi sur le plan historique, sa croisade nationaliste.

.../...

Voir également :

Lire la suite

Les "farangs"

9 Octobre 2016 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Histoire, #Tourisme-Découverte-Visites, #Parlons Thaï

En Thaïlande, vous entendrez très souvent les thaïs vous traiter de "farang", ฝรั่ง que vous soyez simple touriste ou installé dans ce pays depuis plusieurs années.

Pour les thais, le terme "farang" désigne les personnes de race blanche, de type "caucasien" comme on le définit généralement en anglais.

Cela n'est donc pas lié à une origine ou une nationalité. Les "farangs" peuvent être américains, australiens, sud-africains, argentins, russes, français, allemands, israeliens,…

On peut aussi entendre l'expression "farang dam" (farang noir) pour parler des américains de race noire ou des antillais, francophones ou anglophones, mais plus rarement des africains.

Cette "catégorisation" devient plus délicate lorsqu'il s'agit de personnes métissées (brésiliens ou réunionais par exemple) ou ayant un morphotype intermédiaire (turcs ou iraniens par exemple). Dans ce cas, la langue ou la religion peuvent servir de critère (fondés sur des préjugés évidement). Ainsi, une personne parlant anglais sera plus facilement qualifiée de "farang"; par contre, a priori, un musulman ne saurait être "farang"...

En soi, le mot "farang" n'a rien de méprisant et ne doit pas être considéré comme raciste au sens où on l'entend en Europe.

Les &quot;farangs&quot;
Les &quot;farangs&quot;
Les &quot;farangs&quot;
Les &quot;farangs&quot;
Les &quot;farangs&quot;
Les &quot;farangs&quot;

Néanmoins, il peut devenir une insulte dans la bouche d'un thai en colère. Par exemple l'expression "farang ki nok" se traduirait par "farang de merde"… ("ki nok" étant la fiente d'oiseau…)

Il est vrai aussi que le "privilège" d'etre un "farang" vous fera payer plus cher l'entrée des musées, des parcs nationaux... et vous aurez probablement des prix majorés sur les marchés... avant marchandage bien entendu !

L'origine du mot est sujet à controverse. Personnellement j'ai longtemps cru qu'il s'agissait d'une déformation du mot anglais "foreigner" (étranger)… mais pas du tout.

Certaines personnes (françaises) prétendent que ce serait une abréviation du mot "français" ( ฝรั่งเศส ) que les thais prononcent en le déformant "farang-sé"
et qu'il serait apparu lors des premieres visites des ambassadeurs français au royaume de Siam.

http://www.gavroche-thailande.com/actualites/culture/11087-thailande-le-saviez-vous-d-o-viens-tu-farang

En fait le mot est plus surement originaire des régions d'Asie centrale, désignant les individus venus de l'ouest. Il se serait répandu jusqu'en Thaïlande, avec les marchands venus d'Arabie et d'Inde.

A l'entrée du Wat Po, l'un des plus grands temples de Bangkok, on peut voir deux statues représentant des "farangs"

A l'entrée du Wat Po, l'un des plus grands temples de Bangkok, on peut voir deux statues représentant des "farangs"

Attention, en thai le mot "farang"  ฝรั่ง désigne également la goyave, un fruit "exotique" introduit ici justement par les marchands venus d'Europe.

De même, la pomme de terre, également introduite par les Européens, s'appelle ici "mann-farang"  มันฝรั่ง

Lire la suite
<< < 1 2 3 > >>