Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Noy et Gilbert en Thaïlande

24 juin 1932 : la "révolution siamoise"

24 Juin 2022 , Rédigé par Gilbert Publié dans #Histoire

Le 24 juin 1932 est considéré comme le jour de la "révolution siamoise".

Cette date est très importante dans l'histoire contemporaine de la Thaïlande puisqu'elle marque la fin de la monarchie absolue et l'émergence d'un système politique qui régit les institutions thaïlandaises depuis 90 ans.

 

A partir de la fin du 19ème siècle, le roi Rama V avait largement "ouvert" son royaume à l'influence occidentale et son fils Rama VI avait poursuivi les efforts de modernisation dans de multiples domaines.

Les comploteurs de 1912

 

Néanmoins, il était confronté à la fois au mécontentement de l'aristocratie à l'influence déclinante et à la montée d'une élite roturière qui souhaitait s'inspirer des monarchies européennes de l'époque.

<<<< En 1912, un complot mené par de jeunes officiers avait essayé sans succès de renverser le roi Rama VI.

Dès février 1927, à Paris, un groupe de 7 étudiants expatriés en Europe (désignés par la suite Phu Ko Kan ผู้ก่อการ soit "les Promoteurs"s'étaient réunis...

Les "Promoteurs"

...et avaient fondé

le Khana Ratsadon
คณะราษฎร

soit le "Parti du Peuple",

avec l'ambition de "changer le Siam"...
Cette démarche initiale resta largement confidentielle.

De retour au Siam à la fin des années 1920s, ils s'employèrent à recruter des sympathisants parmi leurs contacts à Bangkok dans les milieux militaires et civils.
A fin 1931, le Khana Ratsadon comptait 102 membres (c’était la seule organisation politique du pays à l'époque).

La reine Rambai et le roi Rama VII

 

La crise mondiale du début des années 1930s avait atteint également le Siam, s’ajoutant aux difficultés économiques héritées du règne de Rama VI.

Pour gouverner, le roi devait composer avec le Conseil Suprême d'État du Siam, une instance pourtant créée par Rama VII, dont les membres (5 princes issus de la famille royale) défendaient les intérêts de l'aristocratie conservatrice. 

Entre autres points de tension, le Conseil s’opposa au roi Rama VII qui souhaitait doter le royaume d’une constitution avant le 150ème anniversaire de la dynastie Chakri, fixé au 6 avril 1932 (voir cet article).

A la fin avril 1932, le roi quitta Bangkok pour s’installer dans son palais de Hua Hin, laissant le prince Paribatra Sukhumbandhu, son Ministre de l'Intérieur, en charge de la régence du royaume.

 

Le 23 juin 1932, averti par la police de leurs projets, le Prince Paribatra décida de patienter avant de faire arrêter les membres du parti Khana Ratsadon.

Bien que peu nombreux, ce sont eux qui allaient mettre en oeuvre le coup d'état dans la soirée du 23 juin et au petit matin du 24 juin.

Les principaux acteurs du 24 juin 1932 :

  • Phraya Phahon  พระยาพหล
- cliquez pour agrandir -

- cliquez pour agrandir -

  • Pridi Banomyong  ปรีดี พนมยงค์
- cliquez pour agrandir -

- cliquez pour agrandir -

  • Plaek Phibunsongkhram  แปลก พิบูลสงคราม
- cliquez pour agrandir -

- cliquez pour agrandir -

  • Luang Sinthusongkramchai  หลวง สินธุสงครามชัย
- cliquez pour agrandir -

- cliquez pour agrandir -

  • "Les 4 Mousquetaires" 4 ทหารเสือ
- cliquez pour agrandir -

- cliquez pour agrandir -

La réussite de cette opération (finalement assez modeste sur le plan militaire) repose à la fois sur un plan précis mais aussi sur un coup de bluff de la part des responsables du Khana Ratsadon.
A la fin de la journée du 24 juin et sans aucune effusion de sang, les insurgés avaient pris le contrôle de la capitale et dans l'indifférence générale de la population.

24 juin 1932 : la &quot;révolution siamoise&quot;
24 juin 1932 : la &quot;révolution siamoise&quot;
24 juin 1932 : la &quot;révolution siamoise&quot;
24 juin 1932 : la &quot;révolution siamoise&quot;
24 juin 1932 : la &quot;révolution siamoise&quot;
24 juin 1932 : la &quot;révolution siamoise&quot;

 

Quasiment sans résistance, 40 personnalités officielles (13 membres de la famille royale, des officiers et aristocrates) furent arrêtées. 
<<<< Seul le Prince Purachatra Jayakara, Ministre du Commerce put y échapper et ainsi prévenir le roi à Hua Hin.

Rama VII

 

 

Le roi Rama VII décida de
ne 
pas s'opposer aux insurgés

et fit savoir qu'il acceptait de se maintenir sur le trône en tant que monarque constitutionnel.

Rentré à Bangkok le 26 juin, il reçut chaleureusement les leaders du Khana Ratsadon au Palais Royal. Pridi s'étant excusé d'avoir diffamé le roi, celui-ci publia le jour même un décret d'amnistie à leur égard pour les événements du 24 juin.

 

Le lendemain 27 juin, il signait une constitution temporaire (un texte pré-rédigé par Pridi, qui proclamait que "le pouvoir suprème du pays appartient à tout le peuple"), actant ainsi la fin de 700 ans de monarchie absolue au royaume de Siam.

Le 28 juin se réunissait l' "Assemblée des Représentants du Peuple", nouvellement créée et constituée de 70 membres nommés par les "4 Mousquetaires" (voir plus haut).


6 mois plus tard, le royaume se dotait d'une "constitution permanente" (voir cet article).

Ce texte, plus modéré, restituait au roi certains pouvoirs précédemment supprimés et ouvrait la voie aux rivalités de pouvoir entre civils et militaires.

Ainsi, depuis 90 ans, la Thaïlande alterne des intermèdes démocratiques et de multiples coups d'état militaires (le premier eut lieu le 1er avril 1933 soit moins d'un an après la "révolution siamoise" et le dernier en date, du 22 mai 2014, fut mené par le Général Prayuth Chan-O-Cha, toujours Premier Ministre à ce jour).
Dans le contexte politique actuel, toujours tendu entre ultra-monarchistes et militants pro-démocratie, la date du 24 juin ne fait l'objet d'aucune commémoration officielle.

-------------------------------------------------------------------------------------------------

Voir également :

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article